Santé et voyage : parer les petits bobos et les grosses dépenses !

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Piqûre de moustique, coup de soleil ou simple ampoule, ces petits incidents ont vite fait de gâcher les vacances. Pour se soigner et éviter de débourser une fortune sur place, on anticipe !

Une trousse de secours sur-mesure plus économique

En pharmacies, en grandes surfaces et même sur les aires d’autoroutes, avant les vacances les trousses de secours ou de soins se font de plus en plus présentes dans les rayons. Vendues entre 7€ et 40 € selon le contenu, on a souvent tendance à les acheter pour se rassurer d’avoir tout sous la main si un bobo survient.Pourtant, elles ne sont pas toujours adaptées à votre famille. De plus, sous prétexte de fournir une trousse, les prix gonflent très vite pour trois malheureux sparadraps. Mieux vaut donc en composer une en fonction de ses besoins réels. Vous avez sans doute un sac ou une trousse qui traine à la maison ? Il ne reste plus qu’à les remplir avec les bons éléments. A la clé : des bobos vite soignés et des économies réalisées.PUBLICITÉUne allée si sauvage !DécouvrirPalissage en roseaux, plantes grimpantes, n’ayez pas peur de vivre au naturel !Inspired by

Composition d'une trousse de secours idéale : les indispensables

  • Les médicaments : inutile d’emmener une pharmacie en vacances. En plus des habituels traitements de chacun, ajoutez de l’aspirine et des comprimés pour le mal des transports. N’hésitez pas à faire un point avec votre médecin traitant avant de partir. Les problèmes de santé ne prennent pas de vacances alors ne changez rien à vos habitudes.
  • Des compresses stériles : une fois imbibées d’un antiseptique, elles permettront de désinfecter une plaie telles les coupures et autres écorchures. Trempées dans l’eau froide, appliquez-les sur les yeux pour une action décongestionnante.
  • Des sparadraps : de toutes les tailles et de toutes les formes, les fabricants se livrent une guerre sans merci pour obtenir les faveurs des consommateurs : transparent, spécial plante de pied,... Quoi qu’il en soit, ils seront les bienvenus pour protéger de petits bobos telles les ampoules et ainsi éviter l’infection.
  • Un thermomètre : Si j’en suis sûr, j’ai de la fièvre ... Rien de mieux qu’un bon vieux thermomètre pour mettre tout le monde d’accord.
  • De la biafine : brûlure due au barbecue ou coup de soleil, après avoir passé la partie concernée à l’eau froide, on l’applique généreusement pour un effet apaisant. Malheureusement, ce produit n’est plus remboursé mais reste une valeur sûre. Il peut même être appliqué en couche épaisse pour faire un masque visage.
  • Du talc : très absorbant, il permet de limiter les frottements et les irritations, de réaliser un shampoing sec ou d’aider à décoller le sable sur la peau au retour de la plage. C’est un produit oublié mais pourtant très efficace, à un prix riquiqui (2.90 € les 300gr).
  • Des bandage : pratiques pour maintenir une compresse en place. Imbibé d’eau froide, il peut soulager un coup de soleil ou calmer un mal de tête (posé sur le front).
  • Des épingles de nourrice : principalement utilisées pour maintenir les bandages en place, elles peuvent également permettre de percer proprement des échantillons (de crème, de savon) pour faciliter leur utilisation, sans trop ouvrir le contenant et ainsi empêcher aux microbes de s’inviter.
  • Une paire de ciseaux : si utiles et si souvent oubliés, un modèle de cuisine fera parfaitement l’affaire, mais n’oubliez pas de les désinfecter si vous devez découpez une compresse stérile, par exemple.
  • Un antimoustique : adapté en fonction de votre destination et de votre type de peau, mieux vaut ne pas l’oublier si vous voulez profiter de vos vacances en tout tranquillité : pouvoir dormir en paix et ne pas vous gratter toute la journée.

Avant de partir : les précautions à prendre

Personne n’est à l’abri d’un petit pépin de santé, même en vacances. Alors mieux vaut anticiper ! Entre la crème solaire, le maillot de bain et le guide de voyage, pensez à glisser le carnet de santé de chaque membre de la famille dans la valise. Si vous suivez un traitement au long cours, n’oubliez pas d’emporter les ordonnances avec vous, elles pourront vous être demandées par les douanes aux frontières dans le cas d’une fouille.Vacances à l’étranger? Vous pouvez faire une demande auprès de la Caisse d’Assurance Maladie pour obtenir votre carte européenne d’assurance maladie. Individuelle (y compris pour les enfants de moins de 16 ans), valable un an et surtout gratuite, elle permet de bénéficier de la prise en charge des soins médicaux nécessaires dans les pays membres de l’Union européenne, et ce quel que soit le motif de votre voyage (professionnel ou personnel). Comptez deux semaines pour l’obtenir.Et les vaccins dans tout ça ? Pour partir sans soucis mieux vaut se renseigner sur les formalités à effectuer. Sur le site Conseils aux voyageurs, vous trouverez des fiches détaillées par pays, contenant les précautions de santé à prendre. Attention, mieux vaut s’y prendre deux à trois mois à l’avance car certains vaccins demandent des rappels et ne sont pas efficaces immédiatement.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.