Comment choisir un psy ?

Florian Billaud - publié le 18/09/2019 à 14:30

Choisir le bon psy, c’est choisir le professionnel qui assurera une prise en charge personnalisée. Pour ce faire, il doit adapter ses méthodes à la pathologie de son patient et parfois l’orienter vers les soins médicaux et paramédicaux appropriés.

Quand consulter un psy ?

Les psychologues sont des professionnels de la santé prenant en charge les pathologies mentales. Il est possible de consulter un psy pour traiter une dépression, des troubles de la personnalité ou du comportement, une maladie mentale, une perte de mémoire, des TOC, des phobies et même des dépendances. La consultation d’un psy se fait à tout âge et même pour des pathologies graves nécessitant un suivi psychologique et la prescription de médicaments tels que des antidépresseurs ou des somnifères.

Les différents types de psys

Il existe plusieurs types de psys : le psychologue, le psychothérapeute et le psychiatre. Tous ont des connaissances et un savoir-faire différents. Par exemple, un psychothérapeute possède une formation en psychologie. Il est apte à traiter les troubles du comportement, de la personnalité ou encore les troubles relationnels. La profession est peu réglementée. Cependant, les psychothérapeutes proposent des méthodes ciblées pouvant constituer un critère de choix. Les psychologues sont des spécialistes reconnus qui travaillent sur les troubles sociaux et tout particulièrement ceux concernant le travail ou encore la scolarité. Les psychologues aident leurs patients à mieux s’intégrer dans leur environnement. Les psychiatres sont des médecins, leur métier est le plus réglementé. Ils traitent les pathologies sévères et peuvent même prescrire des traitements médicamenteux. Ils peuvent aussi se spécialiser en pédopsychiatrie s’ils s’occupent des enfants ou en gérontopsychiatrie s’ils s’occupent des personnes âgées.

Les méthodes utilisées par les psys

Il est possible de choisir son psy en fonction des thérapies qu’il propose. Il en existe des dizaines : la sophrologie, la visualisation, l’hypnose, la psychanalyse, la pensée positive, la méthode Coué, la méthode Vittoz, l’eutonie ou encore la psychothérapie comportementale. Bon à savoir : une séance pour choisir la bonne méthodeLe choix de la méthode dépend également du trouble qui nécessite l’intervention d’un psy. Parfois, plusieurs séances sont nécessaires pour déterminer la méthode la plus appropriée.

Être à l’aise avec son psy

Pour qu’un suivi psychologique se passe au mieux, le patient doit impérativement être à l’aise avec le professionnel. Il faut se renseigner sur sa réputation, ses références et ses méthodes. Le bouche-à-oreille est utile pour trouver le bon praticien. Une première séance est indispensable pour s’assurer que le suivi psychologique sera bénéfique. Le patient doit impérativement se sentir en confiance et oser parler au professionnel. Celui-ci doit être à l’écoute et surtout disponible. En effet, un suivi psychologique peut durer plusieurs mois voire plusieurs années.

Un psy au bon endroit

Trouver le bon psy, c’est aussi choisir un praticien près de chez soi ou près de son lieu de travail. Ainsi, il y sera plus facile de se rendre au rendez-vous. Cet aspect est très important, car les séances composant une psychanalyse sont nombreuses. Le choix du psy dépend aussi de l’éventuelle prise en charge. En effet, certains psys appliquent un tarif conventionné de secteur 1. Les honoraires sont donc mieux pris en charge par l’assurance maladie et la complémentaire santé. En revanche, les psys ayant une tarification libre peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires parfois importants. Bien choisir un psy est important pour surmonter les troubles psychologiques. Ainsi, même en cas de pathologies lourdes, il est possible de se sentir mieux.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.