Tout savoir sur l’accouchement à domicile

Marie Caillet - publié le 03/07/2020 à 09:30

Qui dit accouchement dit souvent maternité, et pourtant, il vous est tout à fait possible de mettre au monde votre bébé dans le cadre rassurant de votre foyer. Voici l’essentiel à connaître sur cette pratique encore peu courante en France.

Pourquoi accoucher à domicile ?

L’accouchement à domicile ou AAD est un accouchement qui se déroule au sein même du foyer des futurs parents. Plusieurs raisons peuvent motiver les couples à choisir cette option. La plupart du temps, c’est le désir de vivre pleinement la naissance de leur enfant et non d’en être des spectateurs passifs. Parfois, c’est une aversion pour la procédure jugée trop médicalisée qui justifie ce choix. Certaines personnes ne choisissent cette voie qu’après avoir vécu un accouchement traumatisant au sein d’une maternité.

Quelle que soit votre motivation, sachez que cet acte jugé parfois marginal par certains est tout à fait légal. Les autorités compétentes exigent toutefois que la personne qui se charge de vous accoucher ait souscrit à une assurance responsabilité civile.

Qui peut choisir cet accouchement libre ?

L’accouchement à domicile est permis en cas de grossesse physiologique. En d’autres termes, si la grossesse est normale et que durant les contrôles prénataux, tous les risques de complications sont éliminés, vous êtes libre d’accoucher chez vous. En revanche, si vous souffrez d’une hypertension artérielle sévère, de diabète ou d’autres pathologies qui risquent de nuire au bon déroulement de l’acte, un accouchement en maternité est exigé. Il en est de même pour les grossesses multiples, les naissances par le siège, le placenta prævia, etc.

AAD : un minimum d'organisation s'impose

Si vous envisagez d’accoucher à votre domicile, le premier réflexe à avoir est d’entrer en contact avec une sage-femme libérale ou un médecin qui accepte d’effectuer cette intervention. Seule une frange minoritaire du corps médical pratique en effet les AAD. Il est également nécessaire de constituer un dossier auprès de la maternité le plus proche de chez vous pour avoir un plan B en cas de complications de dernière minute. D’une manière générale, vous serez amenée à effectuer les deux dernières visites prénatales et la consultation préanesthésie auprès de cette maternité.

Vous devez aussi organiser votre foyer de façon à ce qu’au moment voulu, tout soit prêt pour faciliter les tâches du médecin ou de la sage-femme. En effet, s’ils viennent avec le matériel médical nécessaire, les serviettes, bassines et autres accessoires restent à votre charge. Entreposez tout le matériel nécessaire à l’accouchement dans la pièce dédiée à cet effet, quelques jours avant la date prévue de l’accouchement, pour ne pas avoir à paniquer au dernier moment.

Comment se déroule l'accouchement à domicile ?

Le jour J, la sage-femme ou le médecin arrive chez vous avec un kit spécial, qui comporte des produits de perfusion, des instruments de réanimation (pour se parer à toutes les éventualités) ainsi qu’un monitoring portatif pour suivre le rythme cardiaque du bébé tout au long du processus. Il s’agit donc d’un accouchement assisté et il est par ailleurs prouvé qu’accoucher à domicile ne présente pas plus de risque qu’un accouchement classique au sein d’un centre hospitalier.

En cas d’hémorragie, de la nécessité d’utiliser de forceps ou de recourir à une césarienne, la future mère est transférée à la maternité la plus proche. Si vous ne disposez pas de véhicule pour faire face à une telle situation, notez longtemps à l’avance le numéro d’une compagnie d’ambulance ou des pompiers pour pouvoir les contacter rapidement en cas d’urgence.

Le coût d'un accouchement à domicile

Un accouchement à domicile vous reviendra 3 fois moins cher qu’un accouchement en maternité. Généralement, vos dépenses seront en moyenne entre 850 et 1100 €. En revanche, pour ce qui est du remboursement, vous n’aurez droit qu’à environ 300 € alors que la sécurité sociale vous verse dans les 3000 € si votre sortie de la maternité se fait après 3 jours d’hospitalisation.

De nombreuses raisons peuvent vous pousser à accoucher à domicile. Cette pratique encore confidentielle peut vous éviter le stress d'un grand centre hospitalier, à condition de bien préparer le cadre et le matériel nécessaires à un accouchement sans risques.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.