Étudiant : attention à votre identité virtuelle !

La rédaction - publié le 18/02/2020 à 11:11

On ne le dira jamais assez, les photos compromettantes peuvent vous poser de graves préjudices lorsque vous postulez à un stage, un job étudiant, ou l'entrée dans une école prestigieuse. Sans aller jusqu'à bannir les réseaux sociaux, vous devez vous montrer particulièrement vigilant.

Qu'est-ce qu'une identité virtuelle ?

De nos jours, tous les étudiants ont une identité virtuelle. Il s'agit d'un lien technologique entre vous (en tant que personne) et vos représentations numériques. Les identités virtuelles sont diverses.

Il y a celle des instances officielles : Mairie/préfecture, CAF, université, CROUS, banque, mutuelle étudiante, etc. Cette identité comporte simplement vos informations personnelles (nom, prénom, adresse, études, statut, etc.), mais ces informations ne doivent pas être diffusées sur la toile.

Ensuite, il y a votre identité virtuelle personnelle : celle que vous utilisez sur les réseaux sociaux, les forums, les jeux vidéos en ligne, votre adresse mail personnelle, etc. C'est cette identité que vous devez contrôler en permanence, car vos informations et photos peuvent filtrer contre votre gré.

Le web n'est pas toujours fiable

Sur les réseaux sociaux, vous n'avez pas le contrôle total de votre identité, surtout avec certains réseaux comme Facebook. En effet, vos amis peuvent partager des photos ou vidéos de vous sans votre accord.

Si votre compte n'est pas sécurisé, ces photos sont publiques, et donc visibles par d'autres personnes que vos amis. La toile regorge d'histoires d'employeurs qui, lors d'un entretien d'embauche, montrent des photos compromettantes au demandeur d'emploi, piochées sur les réseaux sociaux.

Avec d'autres réseaux comme Twitter, les images sont encore moins contrôlées, puisqu'elles peuvent être retweetées par tout le monde.

Enfin, si vos comptes sont en accès « public », et que vous y avez rentré des informations personnelles comme votre adresse, numéro de téléphone, ou e-mail, sachez que ces informations sont à la portée de toute personne ou entité qui consulte votre profil.

Pour vous assurer qu'il n'y a aucune photo compromettante sur vous en accès public : tapez votre nom et votre prénom dans Google Image, ou votre pseudo. Si des photos que vous ne souhaitez pas voir diffusées aux yeux de tous apparaissent, vous savez ce qu'il vous reste à faire …

Sécuriser ses comptes

Pour avoir le meilleur contrôle possible sur votre identité virtuelle, la première chose à faire est de sécuriser vos comptes au maximum, dans les paramètres de la plate-forme que vous utilisez. Il est possible de mettre votre profil en privé sur Facebook, Instagram, et les autres réseaux, avec quelques manipulations simples. Pour savoir comment sécuriser votre compte Facebook, rendez-vous ici ! Des sites similaires existent également pour les autres réseaux sociaux.

Pour éviter un piratage de vos données, choisissez aussi un mot de passe compliqué (des lettres majuscules et minuscules ainsi que des chiffres), et prenez un mot de passe différent pour chaque réseau ou adresse e-mail ! Ceci est valable pour les sites sur lesquels vous vous inscrivez, les jeux en ligne, etc.

Afin de ne pas vous emmêler les pinceaux, prenez un petit carnet dans lequel vous noterez les différents mots de passe, et cachez ce carnet chez vous afin qu'il ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Se créer un pseudo

Pour ne pas être retrouvé sur le web, de nombreux étudiants se créent un ou plusieurs pseudos. Cette solution est idéale, puisqu'elle vous permet de ne pas être retrouvé par les recruteurs, par exemple. Afin que la technique soit réellement efficace, évitez de vous inscrire sur Twitter ou un autre réseau avec votre adresse mail officielle du genre nom.prénom@mail.com, car il sera plus simple de vous retrouver avec cette adresse.

Certaines techniques sont tout de même très courantes, et à éviter : enlever toutes les voyelles de votre nom, par exemple : au lieu de vous appelez Nom Prénom, mettre Nm Prnm. Cette technique est connue des recruteurs et des écoles, vous avez plus de chance que votre compte soit retrouvé ! Si votre prénom est commun, comme Marion ou Antoine, choisissez de mettre votre prénom suivi d'un surnom, pseudo de jeu vidéo, ou nom de famille fantaisiste.

En revanche, si vous avez un prénom rare, comme Eliasim, par exemple, sachez que vous ne serez pas très nombreux à le porter sur un réseau social, et qu'il sera plus simple de vous identifier.

Attention aux comptes sur Smartphone

La plupart des étudiants choisissent de mettre leurs comptes sur Smartphones, comme leur boîte mail, Facebook, Twitter, etc. En cas de vol, vos données personnelles sont à la merci d'inconnus. Pour être sûr que votre compte n'est pas espionné, certaines applications comme Facebook propose un système d'envoi de mail en cas de connexion anormale.

Surtout, évitez d'enregistrer vos mots de passe sur Smartphone, ainsi que des informations importantes, comme vos données bancaires ! Le mieux est encore de ne surtout pas télécharger d'application pour consulter son compte en banque par Smartphone, car un tiers peut y avoir accès rapidement si votre téléphone est perdu ou volé.

Soyez donc vigilant quant aux informations personnelles présentes sur votre téléphone.

Le choix des contacts

Soyez également sélectif sur le choix de vos contacts. Par exemple, si vous êtes en stage dans une entreprise, n'acceptez pas vos collègues en amis sur les réseaux sociaux ! Faites régulièrement un tri sur vos listes d'amis : pour chaque contact, demandez-vous si vous êtes rassuré à l'idée qu'il puisse accéder à vos informations ou non. Si vous ne l'êtes pas, deux solutions s'offrent à vous : 

• Le supprimer : s'il s'agit d'une personne à qui vous n'avez pas parlé depuis des années, un camarade du collège que vous ne voyez plus, ou une connaissance avec laquelle vous êtes brouillé et qui pourrait utiliser vos publications contre vous, par exemple.

• Le restreindre : sur Facebook, vous pouvez avoir des amis que vous ne voulez pas supprimer mais dont vous ne souhaitez pas qu'ils puissent voir vos photos et publications, par exemple votre mère ou votre oncle. Vous pouvez lui donner le statut « restreint » : il est ami avec vous, pourra voir vos photos de profil et de couverture, et vous envoyer des messages, mais ne pourras pas accéder à vos photos, vidéos, ni voir votre statut ou fil d'actualité.

Sur d'autres réseaux sociaux comme Twitter, il est plus difficile de procéder ainsi. Soyez donc plus vigilant quant à vos publications.

Enfin, si vous ne souhaitez pas voir apparaître de photos indésirables, prévenez vos amis ! Demandez-leur de ne pas diffuser vos photos, ou de retirer certaines images qui vous gênent. C'est votre image, votre identité, et donc votre choix. Pour vérifier toutes les publications et identifications vous concernant, vous pouvez choisir de les vérifier avant qu'elles apparaissent. Allez dans vos paramètres !

Les réseaux sociaux professionnels

Une seule exception : les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo. Ces réseaux peuvent vous permettre d'avoir une bonne visibilité sur le web pour un stage, une alternance ou un job. N'hésitez pas à vous y inscrire et à vous créer un profil professionnel complet !

Les recruteurs s'y rendent facilement, et plus votre profil sera complet, plus vous aurez de chance de leur plaire. Choisissez une photo de profil neutre, car celle-ci apparaîtra surement sur Google si votre profil a de la visibilité.

Ces réseaux sont l'occasion de vous créer des contacts, d'obtenir des recommandations en ligne de la part de vos précédents employeurs, et de mettre à jour votre CV régulièrement.

Tous les guides téléphonie & internet
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.