Téléphone portable : à partir de quel âge ?

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Cela fait des mois que votre enfant vous supplie de lui acheter son premier téléphone portable, prétextant que tous ses petits camarades en ont un et qu'il est le seul de sa classe à ne pas en avoir. Oui, mais vous trouvez qu'il est encore un peu trop jeune pour avoir un téléphone. Entre culpabilité et responsabilité, vous ne savez pas quelle attitude adopter : résister ou céder ? Nous allons tâcher de répondre à vos questions.

L'âge idéal pour avoir un téléphone portable

Comme pour tout, vient un temps où nos enfants, quel que soit leur âge, réclament leur premier téléphone portable. Mais à quel âge accepter cette requête ? Pères et mères ne sont pas d’accord sur la question. En effet, selon le baromètre de l’Économie numérique, réalisé par Médiamétrie et l’université Paris Dauphine, une mère sur trois serait prête à offrir un téléphone à son enfant à leur entrée au collège, soit 11 ans en moyenne, contre seulement un quart des pères.Aussi, s’il n’existe pas d’âge idéal, ni même légal, pour avoir un téléphone portable, il n’est absolument pas nécessaire qu’un enfant dispose de son propre téléphone portable avant d’entrer au collège.

Un téléphone pour quoi faire ?

Les parents qui acceptent de payer un téléphone à leurs enfants estiment que cela leur permettent de savoir où se trouvent leurs enfants et s’ils vont bien, il s’agit donc d’une question de sécurité. En effet, l’arrivée au collège, et encore plus au lycée, correspond à une prise d’indépendance de la part des préadolescents et adolescents qui sont de plus en plus autonomes et passent de moins en moins de temps avec leurs parents. Ainsi, pour les mamans, le téléphone portable est tel « un cordon ombilical » leur permettant de garder le contact avec leur « bébé ». Ainsi, cela permet à beaucoup de parents de déstresser en ayant la possibilité d’appeler leur enfant à tout moment et en sachant que ce dernier peut également téléphoner en cas de problème.

Quel forfait choisir ?

La réponse est très simple : si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises au moment de payer la facture de téléphone de votre enfant, mieux vaut opter pour un téléphone avec un forfait bloqué. Aujourd’hui, il en existe à partir de 4 € (à l’image du forfait bloqué Sosh) qui permettent à votre enfant d’appeler et d’envoyer des messages de façon illimitée. De cette manière, il a toujours du forfait pour vous téléphoner ou vous envoyer un message et n’a aucune excuse s’il ne le fait pas. Une autre manière de garder le lien avec lui !Pour un premier téléphone, vous n’avez pas besoin de lui prendre un forfait permettant la connexion à Internet, cela n’est franchement pas utile à son âge et en plus il vous coûtera plus cher. Vous l’aurez donc compris, il n’a donc pas non plus besoin du dernier téléphone à la mode qui coûte près de 600 €. Il n’y a pas meilleur moyen pour qu’il se le fasse voler au bout d’une semaine...Enfin, n’hésitez pas à bien vous renseigner sur les dispositifs mis en place par les différents opérateurs téléphonique comme l’activation du contrôle parental et un temps limité de connexion à Internet si vous lui prenez un forfait avec Internet. Avec les progrès réalisés par les opérateurs ces dernières années, vous avez véritablement l’embarras du choix, il vous suffit d’aller vous renseigner auprès des opérateurs eux-mêmes.Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article : "Quel forfait choisir pour mon ado ?".

Mettez des règles en place

Pour que le téléphone reste bien un outil de communication en cas de besoin et qu’il ne devienne pas le centre de la vie de votre enfant, il est indispensable que vous mettiez des règles d’utilisation en place, avant même de lui acheter son premier téléphone.Tout d’abord, il est important de lui rappeler les règles de civisme et de bonne conduite :

Tous les guides téléphonie & internet
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.