Vêtements en bambou : solution écologique ou arnaque marketing ?

La rédaction - publié le 02/03/2020 à 09:15

Dans la mouvance du greenwashing, la tendance est actuellement aux vêtements en fibres biologiques. Outre le lin et le coton, le bambou est une matière très prisée par l’industrie du textile. Toutefois, quand on passe les étiquettes des vêtements en bambou à la loupe, on a de mauvaises surprises...

Le bambou, le must have du biologique

Un vêtement biologique doit être fabriqué à partir de fibres naturelles issues de plantes dont la culture n’a nécessité aucun engrais chimique ni pesticide. Si on s’en tient à cette définition, le bambou est la plante idéale. En effet, elle pousse facilement en Asie et ne nécessite l’usage d’aucun fertilisant chimique. De plus, sa culture demande très peu d’eau, environ le quart de la quantité nécessaire pour la culture du coton. Si les vêtements sont réellement tissés avec de la fibre de bambou, ils sont donc tout à fait écologiques. Malheureusement, la majorité des vêtements présents dans les rayons sont confectionnés avec de la viscose de bambou, c’est-à-dire des fibres de bambous transformés.

La viscose de bambou, l'arnaque verte

Il existe une différence fondamentale entre la fibre de bambou et la viscose de bambou. Pour obtenir la viscose, les fibres naturelles passent par un lourd traitement à base de produits chimiques très polluants pour la planète. Techniquement, les fibres sont d’abord dissoutes dans de la soude caustique pour faire ressortir la viscose. Cette viscose est ensuite extrudée, c’est-à-dire poussée à chaud, dans des solutions à base de sulfate de soude et d’acide sulfurique. Le textile subit enfin un traitement à l’ammonium quaternaire pour le préserver de la prolifération des bactéries. Bref, rien de moins écologique que la viscose de bambou !

Reconnaître un vêtement écologique

L’Association Française de la Normalisation (AFNOR) est en train de mettre en place deux appellations différentes pour distinguer les vêtements en fibre de bambou et ceux en viscose de bambou. En attendant, il est préférable d’examiner attentivement les étiquettes pour savoir si un vêtement est réellement fabriqué dans un textile écologique. Si les fibres utilisées pour fabriquer le vêtement sont issues des parties séchées et découpées de bambou, alors il s’agit bien de fibres de bambou.Par contre, si les fibres de bambou sont transformées et artificielles, l’étiquette doit mentionner lyocell ou viscose. Si l’étiquette du vêtement ne comprend que les mentions bio ou écologique, il faut se méfier. Rien ne garantit qu’il s’agisse bien d’un vêtement fabriqué à base de fibres naturelles de bambou. Les termes biologique et écologique peuvent faire référence à la manière dont le bambou a été cultivé, et non à la façon dont il a été transformé pour obtenir le textile.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.