Acouphènes : 7 astuces simples pour ne plus les entendre

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Sifflement, bourdonnement ou encore claquement dans les oreilles sont autant de bruits que les personnes qui souffrent d'acouphène doivent supporter au quotidien. Voici des astuces simples qui permettent d'atténuer l'acouphène.

Préservez vos oreilles

La meilleure manière de ne pas entendre les acouphènes est de prévenir leur apparition. Pour cela, prenez soin de vos oreilles en veillant à ce qu’elles ne soient pas exposées inutilement à des volumes sonores très élevés. Ainsi, quand vous êtes dans la rue avec vos écouteurs dans les oreilles, pensez à diminuer le volume. De même, quand vous êtes chez vous, prenez l’habitude de baisser le son de la télévision, de la radio ou de votre ordinateur. De cette manière, les cils vibratoires qui transmettent la vibration sonore ne seront pas trop sollicités. Si vous êtes amené à évoluer dans un endroit bruyant pour votre travail ou vos loisirs, munissez-vous de bouchons en mousse pour préserver vos oreilles du bruit ambiant.

Apprenez à gérer votre stress

Le stress peut être une cause potentielle ou un facteur aggravant des acouphènes. Si vous souffrez d’acouphènes, pensez d’abord à réduire votre niveau de stress. Quand vous êtes stressé, les acouphènes apparaissent. Or, le bruit qu’ils engendrent est gênant, ce qui a pour effet de vous stresser davantage. Vous vous trouverez alors dans un cercle vicieux d’où il est assez difficile de sortir. Pour éviter le stress, apprenez à déléguer, et n’hésitez pas à demander de l’aide de temps en temps. Offrez-vous, par exemple, l’aide d’une femme de ménage qui prendra en charge quelques tâches ménagères pendant que vous prendrez du temps pour vous détendre.

Relaxez-vous

Si vous apprenez une technique de méditation, vous arriverez à mieux gérer les ondes négatives engendrées par les traumatismes. Quelques minutes de méditation par jour, des séances régulières de yoga ou de kinésithérapie vous aideront à vous détendre et à réduire ainsi le niveau de stress qui peut favoriser l’acouphène.

Soignez votre alimentation

Les spécialistes affirment que les acouphènes peuvent être causés par des problèmes circulatoires. Pour fluidifier le sang et limiter ainsi les risques d’apparition d’acouphènes, mangez sainement. Limitez autant que possible les aliments riches en graisses saturées comme les charcuteries, les viandes rouges grasses, mais également les jaunes d’œufs. Limitez également votre consommation d’excitants comme la caféine ou l’alcool. Évitez d’avoir la main lourde sur le sel. Un taux élevé de sodium dans le sang augmente la pression sanguine au niveau des oreilles, ce qui peut causer des bourdonnements.

Enlevez le cérumen de vos oreilles

Parfois, les acouphènes sont dûs à une trop forte accumulation de cérumen dans vos oreilles. N’ayez pas honte de consulter un spécialiste qui, à l’aide d’une solution spéciale, va retirer les cérumens qui s’incrustent dans vos oreilles. Sachez que la présence de cette accumulation n’est pas le signe d’une mauvaise hygiène corporelle. Même si vous vous nettoyez les oreilles tous les jours, un petit peu de cérumen peut rester collé dans la partie interne de vos oreilles.

Essayez le tapotement dans le crâne

La plupart des solutions proposées jusqu’alors consistent plus en une prévention de l’apparition des acouphènes. Le tapotement dans le crâne permet de faire disparaitre le bruit. Quand vous entendez du sifflement dans vos oreilles et qu’il persiste, couvrez vos oreilles avec les paumes de vos mains, en veillant à mettre les doigts à l’arrière du crâne. Vos majeurs doivent être bien positionnés à l’arrière du crâne. Passez ensuite vos index sur vos majeurs, et par un mouvement de claquement de doigts, donnez des coups à l’arrière de votre crâne. Le bruit que vous entendrez sera fort, et c’est tout à fait normal. Répétez le mouvement 50 à 60 fois pour faire disparaitre l’acouphène.

Essayez le contre-bruit

Souvent, la personne qui souffre d’acouphène a tendance à fuir le bruit dans l’espoir de le voir s’atténuer, ce qui est une erreur. Un contre-bruit, c’est-à-dire un bruit qui provient de l’extérieur de l’oreille, peut aider à gérer l’acouphène. Diffusé régulièrement et à un niveau sonore plus élevé que le bruit de l’acouphène, ce contre-bruit arrive à atténuer les sifflements ou bourdonnements ressentis par les personnes souffrant d’acouphène. Les spécialistes parlent de bruit blanc, c’est-à-dire de sons neutres qui monopolisent votre attention tout en instaurant un environnement sonore apaisant. Ces bruits blancs sont généralement des bruits de la nature comme le bruissement des vagues ou du vent.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.