Alerte sur la fiabilité des thermomètres : parfois plus d’un degré d’écart

Paolo Garoscio - publié le 26/02/2021 à 14:00

Utilisé depuis toujours pour vérifier si on n’a pas de fièvre, symptôme courant de maladies plus ou moins bénignes, le thermomètre est devenu un outil dont on ne peut se passer avec la crise de la Covid-19. L’infection par le virus Sars-CoV-2 entraîne généralement de la fièvre, devenue un marqueur de potentielle contamination. Mais 60 Millions de consommateurs alerte sur la fiabilité de ces appareils.

thermomètre électronique température fièvre
La voie rectale permet la meilleure prise de température.

Des températures différentes… sur le même patient avec le même thermomètre

Dans le dernier numéro de son magazine mensuel, 60 Millions de consommateurs a analysé et testé les thermomètres. Neuf modèles ont été passés au crible avec des résultats parfois surprenants : certains d’entre eux n’affichent pas la même température lorsqu’ils sont utilisés à plusieurs reprises sur le même patient avec une prise de température au même endroit, soit sous l’aisselle.

La différence est notable, souligne le magazine : parfois 1,5 degrés de différence entre deux prises ont été relevées, ce qui peut induire une erreur dans un diagnostic, bien qu’il s’agisse d’un auto-diagnostic fait à la maison. 60 Millions de consommateurs conseille donc de tout simplement répéter trois fois les mesures, idéalement en les espaçant de trois minutes chacune.

La voie rectale reste la plus fiable

Si les prises de température par le biais de thermomètres électroniques sont donc possiblement erronées, il existe une technique de référence : la voie rectale. De moins en moins utilisée car perçue comme gênante voire intrusive, elle est toutefois la plus fiable et permet d’avoir une température la plus proche possible de la température réelle du corps, dite centrale.

Car il ne faut pas oublier, comme le rappelle 60 Millions de consommateurs, que la température dite externe, prise sous les aisselles, ou buccale est d’au moins 0,5 degrés inférieure à la température centrale. Il faut donc ajouter 0,5 degrés à la température affichée par le thermomètre pour avoir la température réelle du corps qui est celle qui permet de dire si oui ou non on a de la fièvre.

À lire aussi 6 aliments à privilégier pour éviter de tomber malade

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.