Sexe : après le confinement, les célibataires recherchent leurs « ex »

Paolo Garoscio - publié le 13/08/2020 à 10:00

Le confinement de la population française, qui a duré deux mois du 18 mars au 11 mai 2020, a eu un impact considérable sur notre quotidien. Mais, surtout, sur celui des célibataires qui se sont retrouvés seuls chez eux sans la possibilité de voir des amis ou de faire des conquêtes pour quelques galipettes. Après le confinement, ils ont donc rattrapé le retard… mais avec des précautions.

sexe covid-19 célibataire confinement
Le coronavirus a changé les habitudes sexuelles des Français.

Pas de sexe pour 87% des célibataires durant le confinement

Au niveau de l’activité sexuelle, et ce ne sera pas une surprise, le confinement aura durement touché les célibataires plus que les personnes en couple. Le site de vidéos pornographiques Pornhub a donc demandé à l’institut Ifop d’interroger les Français sur leur activité sexuelle pendant et après le confinement. Alors que seulement 21% des couples n’ont eu aucun rapport sexuel durant cette période inédite de l’histoire, 87% des célibataires se sont retrouvés dans cette situation d’abstinence forcée.

Le sondage, mené début juin 2020, montre toutefois qu’après le confinement les choses se sont un peu mieux passées pour les célibataires français : au 12 juin 2020, ils n’étaient plus que 67% à déclarer ne pas avoir eu de rapport sexuel durant le mois précédent, preuve qu’ils ont pu retrouver le chemin de la chambre à coucher à deux (ou plus).

Le sexe avec plus de précautions que d’habitude

Si le besoin de retrouver une activité sexuelle s’est fait sentir, la Covid-19 était malgré tout dans tous les esprits. Ainsi, plutôt que chercher à rencontrer de nouvelles personnes, 25% des célibataires ont opté pour une personne avec qui ils avaient déjà couché et 7% avec une qu’ils connaissaient déjà.

Le coronavirus semble malheureusement devenir une nouvelle maladie changeant les habitudes sexuelles de la population, comme pu l’être, certes différemment, le Sida. Ainsi, 59% des Français refuseraient de coucher avec une personne ayant plus de risques de contracter le virus (comme un médecin) et 58% refuseraient de coucher avec quelqu’un qui a été malade de la Covid-19.

À lire aussi Couple : comment gérer une relation à distance ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.