Vaccin contre la Covid-19 : pas obligatoire mais disponible dès janvier ?

Paolo Garoscio - publié le 25/11/2020 à 08:00

N’en déplaise à celles et ceux qui pensaient que le vaccin contre la Covid-19 allait être obligatoire de sorte que nous ayons tous une puce 5G reliée à l’iPad de Bill Gates qui aurait ainsi pu tracer le moindre de nos faits et gestes... ce ne sera pas le cas. Emmanuel Macron, lors de son allocution présidentielle, a balayé toutes les craintes des anti-vaccins : ils pourront choisir de ne pas se faire vacciner.

vaccin covid-19 obligatoire france disponibilité
Emmanuel Macron a annoncé qu'il ne rendra pas obligatoire le vaccin contre la Covid-19.

Le vaccin ne sera pas obligatoire, mais…

Lors de son allocution présidentielle du 24 novembre 2020, Emmanuel Macron a confirmé qu’il ne rendrait pas le vaccin contre la Covid-19 obligatoire. La vaccination se fera donc sur la base du volontariat, le président ayant bien conscience que rendre le vaccin obligatoire alors que près de la moitié des Français ne font pas confiance au vaccin n’aurait fait que créer de nombreux problèmes, autant pour la gestion de la campagne de vaccination que pour sa propre image.

Néanmoins, il faudra garder en mémoire que la décision d’Emmanuel Macron ne vaut que pour la France : rien n’empêchera d’autres pays, y compris européens, d’imposer le vaccin… Il pourrait même être rendu obligatoire pour se rendre dans certains pays hors-UE, voire pour voyager. La compagnie aérienne australienne Qantas a déjà annoncé qu’elle rendrait le vaccin obligatoire sur ses vols long-courriers, par exemple.

Les vaccinations débuteront en janvier 2021

La disponibilité des vaccins, qui sont désormais plusieurs à n’attendre que l’autorisation de mise sur le marché pour pouvoir être inoculés, ne fait aucun doute pour le président : « certains vaccins seront disponibles dès la fin décembre, début janvier, et une seconde génération arrivera au printemps », a-t-il déclaré le 24 novembre 2020.

Le gouvernement est donc à pied d’oeuvre pour organiser la campagne de vaccination qui commencera « dès fin décembre, début janvier » avec, comme cible prioritaire, les « personnes les plus fragiles » (comprenez les personnes âgées et celles à risque de comorbidité) et probablement le personnel médical. La Haute autorité de santé (HAS) devrait donner dans les jours qui viennent ses préconisations.

À lire aussi : Les vaccins à faire avant de voyager

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.