L'aphrophobie, ou la peur du désir sexuel

La rédaction - publié le 06/02/2020 à 14:30

L'aphrophobie relève d'une crainte irraisonnée du désir sexuel. Dans la plupart des cas, la personne atteinte d'aphrophobie souffre d'une peur démesurée de son propre désir. Dans d'autres cas, cette phobie peut aussi se manifester par la crainte du désir sexuel d'autrui.

Qu'est-ce que l'aphrophobie ?

L’aphrophobie est une peur associée à la sexualité et particulièrement au désir sexuel. En effet, il existe plusieurs phobies en relation avec la sexualité, comme par exemple la génophobie. Cette dernière se manifeste par la peur des relations sexuelles. Quant à l’aphrophobie, il s’agit d’une peur du désir sexuel. L’aphrophobe éprouve une sensation de gêne extrême à l’idée de ressentir du désir sexuel, ou même à celle d’être l’objet du désir sexuel de quelqu’un d’autre. Cet état peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Il se présente le plus souvent au début de la vie sexuelle ou suite à un choc traumatique.

Quels sont les symptômes de l'aphrophobie ?

L’aphrophobe a tendance à éviter le contact avec d’autres personnes. Comme pour toutes les phobies, cette peur se manifeste vers l’extérieur par la fuite. L’aphrophobe refuse d’avoir des contacts physiques avec d’autres personnes. Il fait en sorte d’échapper à tout contact pouvant provoquer du désir, comme un baiser ou des caresses. Cette angoisse se traduit par des sensations physiques désagréables. L’aphrophobie provoque chez l’individu qui en souffre des étourdissements, des nausées, des palpitations ou encore des crises de pleurs.

Quelles sont les sources de l'aphrophobie ?

Chez les aphrophobes, la vie sexuelle est quasiment inexistante. Cela constitue une gêne incontestable pour beaucoup de personnes, d’où la nécessité d’analyser les facteurs qui ont déclenché cette phobie. En effet, l’aphrophobie est le plus souvent provoquée par un événement ultérieur. L’aphrophobe peut avoir été victime d’abus. Et si ces abus ont été de nature sexuelle, ils peuvent déclencher l’aphrophobie.Il se peut également que l’aphrophobie résulte d’un traumatisme émotionnel. Un homme ayant été trompé par sa femme par exemple, peut devenir aphrophobe à cause de sa colère et de son ressenti face à cette situation.Dans certains cas, l’aphrophobie se développe dès l’enfance suite à un événement visuel choquant. Cela peut être le cas pour les enfants qui surprennent leurs parents en train de faire l’amour. Ce constat provoque alors chez l’enfant une peur, mais également une agression visuelle.

Comment gérer l'aphrophobie ?

Pour traiter l’aphrophobie, il est nécessaire de suivre une thérapie qui vise à vaincre cette peur. L’essentiel est que l’aphrophobe puisse retrouver une vie sexuelle normale. Eprouver du désir sexuel est tout à fait normal et le ressentir ne constitue aucun danger pour soi ou pour autrui. Dans les cas où l’aphrophobie est causée par un traumatisme, il faudra déterminer l’origine de cette peur, quitte à puiser dans ses souvenirs, pour mieux la vaincre. L’aide d’un sexothérapeute peut être efficace pour surmonter l’angoisse liée au désir sexuel.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.