Arrêter les sucres industriels, un challenge payant ?

Gala K - publié le 21/08/2020 à 15:19

Les nutritionnistes sont unanimes : le sucre blanc est un poison pour la santé. Il participe notamment au développement de nombreuses maladies et sa consommation entraîne une addiction dont il est difficile de se défaire. Aujourd’hui, les alternatives naturelles sont nombreuses à se faire une place de choix dans les rayons des supermarchés. Mais ces produits sont-ils aussi intéressants pour la santé que pour le portefeuille ? Faut-il arrêter purement et simplement de manger sucré pour rester en bonne santé sans se ruiner ? Nous avons mené l’enquête

L’arrêt du sucre, un challenge payant pour préserver sa santé !

En 2020, on estime que les français consomment en moyenne 100g de sucre par jour. Ça fait 700g par semaine, 2,8kg par mois, soit presque 34kg par an. C’est énorme, et c’est surtout 35 fois plus qu’il y a 150 ans ! Aujourd’hui, le sucre que nous consommons est si raffiné qu’il ne reste plus que du saccharose. Or, le sucre industriel, bien que très satisfaisant pour les papilles, est très peu intéressant d’un point de vue nutritionnel. Il apporte de l’énergie, et… c’est tout. Des calories vides, mais une addiction qu’il est difficile de combattre.

Car oui, nous sommes nombreux à être accros au sucre. Et cette dépendance, c’est notre corps qui en paye le prix fort : maladies cardiovasculaires, diabète, obésité ou problèmes bucco-dentaires. Un programme pas très réjouissant. Les conséquences peuvent être lourdes pour notre qualité de vie et avoir un impact conséquent sur nos frais de santé à long terme.

Malheureusement, il n’est pas aisé d’arrêter le sucre. Comme toute addiction, la combattre apporte son lot d’effets secondaires. Parmi les symptômes du sevrage au sucre on peut citer : sensations de manque, fatigue, irritabilité, stress. Mais tenez bon, ce qui vous attend ensuite devrait vous motiver. Car des études ont montré que l’arrêt du sucre permettrait non seulement de faciliter la perte de poids, mais permettrait également de retrouver de l’énergie et aiderait à lutter contre le vieillissement prématuré. Sans compter les nombreuses conséquences bénéfiques pour la santé à long terme : réduction du risque de cancer et de maladies neurodégénératives, meilleur confort digestif et diminution du cholestérol.

Arrêter le sucre comme moyen de faire des économies ?

Pour arrêter le sucre industriel, de nombreuses astuces et solutions existent : éviter les boissons sucrées, troquer le sucre blanc contre des alternatives naturelles, zapper les collations sucrées, préférer les fruits aux gâteaux, etc. 

Le problème, c’est que le sucre a littéralement envahi notre alimentation. C’est bien simple, il est présent quasiment partout : dans les sandwichs, les conserves, les plats cuisinés, les sauces en bocaux, et même dans la charcuterie ! La raison ? Non seulement c’est un exhausteur de goût, mais en plus il améliore la texture d’un plat et prolonge son temps de conservation. 

Cette omniprésence dans les produits préparés, vous pouvez la contourner en retournant derrière les fourneaux. Préparez vous-même vos repas en partant d’aliments bruts, et vous serez beaucoup moins exposé aux sucres cachés. C’est bien meilleur pour la santé, et en plus ça a l’avantage d’être beaucoup plus économique. On ne va pas vous le cacher, cuisiner prend nettement plus de temps que de réchauffer un plat préparé. Et le temps, c’est de l’argent qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Pour vous aider à dire “adios” aux sucres cachés, vous pouvez tenter le batch cooking, une méthode qui consiste à plannifier ses menus à l’avance pour gagner du temps et de l’argent !

Quelles alternatives au sucre raffiné sans se ruiner ?

Vous l’avez compris, pour rester en forme, mieux vaut éviter certains aliments et procéder à quelques ajustement de ses habitudes alimentaires. Mais comment satisfaire son bec sucré sans ruiner sa santé lorsque l’on souhaite tirer un trait sur le sucre raffiné ? Lorsque l’on a envie de s’accorder un petit plaisir, il peut être intéressant de recourir à des alternatives au sucre qui sont à la fois plus naturelles et plus saines.

Mais ces solutions sont-elles économiques ? Sachant, qu’un kilogramme de sucre blanc coûte en moyenne 1€ en supermarché, voici les prix des alternatives naturelles au sucre que l’on trouve en grande surface : 

  • Le miel est vendu en moyenne 5€/kg en grande surface. Il est légèrement moins calorique que le sucre raffiné, contient de nombreuses vitamines et minéraux, et a un pouvoir sucrant jusqu’à 40% supérieur.
  • Le sirop d’érable coûte en moyenne 12€ le kg. S’il contient peu de fructose, il a tout de même un indice glycémique élevé. De plus, son goût prononcé ne convient pas à tout le monde.
  • Le sucre de coco coûte 12€ du kg en supermarché. Il contient des antioxydants, des minéraux et des vitamines et aurait un indice glycémique légèrement plus faible que le sucre blanc.
  • La stévia peut coûter jusqu’à 300€ le kg ! Cependant, nous arrivons à un prix très proche du sucre si l’on considère son pouvoir sucrant, 300 fois supérieur. Même s’il est naturel, cet aliment n’en reste pas moins un édulcorant (attention au risque élevé d’insulino-résistance).
  • Le sirop d’agave est généralement vendu aux alentours de 8€ le kg. Il a un fort pouvoir sucrant et contient de nombreux minéraux, mais il est aussi très riche en fructose et ne doit donc pas être consommé en excès. 

Comme nous pouvons le constater, les alternatives au sucre raffiné sont nettement plus coûteuses que le sucre blanc. Mais les bienfaits sur la santé sont indéniables ! Alors parfois, mieux vaut faire quelques sacrifices au moment de passer en caisse pour préserver sa santé.  


Plutôt que de vous inciter à arrêter le sucre, ce qui est presque impossible dans l’alimentation d’aujourd’hui, nous ne pouvons que vous recommander de limiter votre consommation de sucre raffinés et de sucres cachés. Vous y verrez de nombreux bénéfices pour la santé et pour votre porte-monnaie ! 

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.