Ne soyez pas radins, donnez votre sang !

Alexis Guiot - publié le 18/12/2019 à 18:00

Les besoins en sang sont permanents. En effet, chaque jour, ils permettent de venir en aide à de nombreuses personnes. Et c'est une fois que nous en avons besoin, que nous nous rendons compte que donner son sang peut sauver une vie. Ça ne vous prendra que 30 minutes tout au plus et vous ressortirez avec une collation gratuite en ayant la satisfaction que vous venez sûrement de sauver une vie. Sauver une vie n'a pas de prix, c’est pourquoi il est important que chacun de nous prenne au sérieux le don du sang. Pour savoir si vous pouvez donner et où vous pouvez donner, nous vous donnons toutes les informations à savoir. 
 

Pourquoi donner son sang ?

Aujourd'hui aucun produit n'est capable de se substituer complètement au don de sang humain. Le don de sang est donc irremplaçable et souvent indispensable pour sauver des vies. C'est un geste vital pour soigner différents types de patients hospitalisés : les accidentés de la route, les patients souffrant de maladies graves (leucémies, cancers), les hémophiles, les nourrissons qui naissent avec un sang incompatible... Ces personnes sont les premières concernées par le don du sang et il n'est pas rare que leur vie en dépende.

Ainsi, en France, chaque jour, 8000 dons de sang sont nécessaires pour sauver la vie d'accidentés mais également pour répondre aux besoins des patients qui ont besoin de produits sanguins au quotidien. Par exemple, un grave accidenté de la route peut avoir besoin du sang de 10 à 30 personnes pour s'en sortir.

Comment ça fonctionne ?

Donner votre sang s'effectue en 4 étapes : 

  • L'inscription administrative : cette étape permet de recueillir toutes les informations indispensables pour mettre en place le dossier du donneur et préparer ainsi l'entretien avec un médecin.
  • L'entretien médical : cet entretien, couvert par le secret médical, cherche à déceler les risques éventuels pour sa santé et celle du malade. A savoir qu'il y a un délai, ou fenêtre sérologique, entre le moment où le donneur a pu être en contact avec un virus et celui où la maladie est décelable par les tests. La principale clé pour ne prendre aucun risque inutile est que vous soyez honnête durant l'entretien, en aucun cas le médecin ne vous jugera.
  • Le prélèvement : l'infirmière va assurer le prélèvement et retirer des échantillons sur lesquels seront effectuées les analyses. Cela va durer au maximum 10 à 15 minutes. N'ayez crainte, vous ne risquez aucune contamination, le matériel utilisé lors du prélèvement est neuf, stérile et à usage unique.
  • La vigilance : après votre don, une collation vous est offerte avant de rentrer chez vous. Il est très important de ne pas faire l'impasse sur cette collation et de vous reposer quelques minutes. En effet, il n'est pas rare d'avoir quelques vertiges suite au prélèvement et il serait mieux, dans ce cas là, d'être présent sur les lieux.
     

A savoir : il existe trois types de dons du sang : le don de sang total, le don de plaquettes et le don de plasma. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l'Établissement Français du Sang.
 

Tout le monde peut-il donner son sang ?

Toute personne âgée de 18 à 70 ans, pesant plus de 50 kg et étant en bonne santé peut décider de donner son sang. Un homme peut donner son sang jusqu'à 6 fois par an, une femme 4. Pour ne pas mettre en danger sa santé, il est nécessaire de respecter un délai minimum de 8 semaines minimum entre chaque don. 
 

Quelles sont les contre-indications ?

Attention, il existe tout de même quelques restrictions que le médecin décèle lors de l'entretien en vous posant diverses questions sur votre vie, vos déplacements, votre santé.

Liées à l’état de santé ou les antécédents médicaux

  • Si vous êtes porteur du virus de l'hépatite C ou du virus du SIDA ;
  • Si vous avez déjà été traité pour un cancer ;
  • Si vous avez subi une fibroscopie ou coloscopie il y a moins de 6 mois ;
  • Si vous avez eu une anesthésie générale ou une hospitalisation dans les 6 mois ;
  • Si vous avez des signes infectieux (mal de gorge, angine, diarrhée, etc.) ;
  • Si vous avez pris des antibiotiques ou anti-inflammatoire dans les 15 jours ;
  • Si vous avez eu une allergie dans les 15 derniers jours ;
  • Si vous avez été vacciné il y a moins de 4 semaines  (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons) ;
  • Si vous avez eu des soins dentaires les jours précédents ;
  • Si vous êtes enceinte ;
  • Si vous allaitez votre bébé ;
  • Si vous avez eu dans votre famille une personne atteinte de la maladie de Creutzfeld-Jakob (suspectée ou diagnostiquée).
  • Liées à des pratiques personnelles 
  • Si vous vous êtes fait tatouer ou percer dans les 6 mois ;
  • Si vous avez utilisé des drogues ;
  • Si vous avez fait de l’acupuncture ou de la mésothérapie dans les 4 derniers mois.

Liées à des séjours à l’étranger

  • Si vous êtes parti dans un pays connu pour le risque de paludisme dans les 4 mois ;
  • Si vous avez fait un séjour dans les pays où le risque de maladies est important dans les 4 mois : pays tropicaux, Amérique Latin, Proche et Moyen-Orient ;
  • Si vous avez séjourné au Royaume-Uni entre 1980 et 1996 pendant une durée cumulée d’un an (risque de “maladie de la vache folle”).

Liées à des pratiques sexuelles

  • Si vous avez eu des relations sexuelles avec plusieurs partenaires différents dans les 4 mois ;
  • Si vous avez eu des relations sexuelles entre hommes dans les 12 derniers mois ;
  • Si vous avez eu des relations sexuelles en échange d’argent ou de drogue dans les 12 mois ;
  • Si vous avez eu des relations sexuelles avec un partenaire ayant une sérologie positive (VIH, hépatite B et C) au cours des 12 derniers mois.

 

Dans tous les cas, c'est le médecin qui est le seul habilité à juger si vous êtes en mesure de donner votre sang ou non. En effet, votre sécurité et celle du donneur dépendent de sa décision.
 

Où dois-je me rendre ?

Vous pouvez donner votre sang tout au long de l'année dans l’un des 152 centres fixes de l'EFS ou lors de l'une des 40.000 collectes mobiles organisées chaque l'année. Pour localiser précisément les lieux de collecte du sang, rendez-vous sur le site de l'Etablissement Français du Sang et entrez votre code postal.

A savoir : le don de plasma n'est possible que sur les sites fixes car ce type de don nécessite de plus gros appareils.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.