Une astuce naturelle contre la mauvaise haleine

Florian Billaud - publié le 13/09/2019 à 14:30

Bains de bouche, brossage de dents intensif, fil dentaire, gratte-langue, pastilles, sprays... les moyens de lutter contre la mauvaise haleine ne manquent pas. Le problème, c'est que l'efficacité de ces produits est toute relative, et souvent éphémère. Bonne nouvelle cependant : d'après des chercheurs d'outre-Rhin, un ingrédient naturel vient les détrôner haut la main ! Vous l'avez peut-être même déjà dans vos placards ! Quel est-il ? Découvrez-le sans plus tarder...

Le gingembre, aliment anti-halitose brillantissime !

Ce sont des chercheurs de l’université technique de Munich, en Allemagne, qui sont à l’origine de cette découverte. Leurs recherches leur ont permis de mettre en évidence que le gingérol, composé donnant au gingembre son goût piquant, stimule une certaine enzyme salivaire : le sulfhydryle oxydase. Or, cette fameuse enzyme est impliquée dans l’atténuation des mauvaises odeurs buccales.À noter : la mauvaise haleine en chiffresSi taboue soit-elle, la mauvaise haleine concernerait 25 à 50 % de la population.En d’autres termes, consommer du gingembre aiderait à la décomposition des substances nauséabondes. Finie donc l’éviction de certains aliments ayant une odeur tenace comme l’ail, le fromage, le chou-fleur ou encore les anchois !

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

Outre le facteur aliment, comme évoqué ci-dessus, l’halitose peut trouver sa source ailleurs. On considère que dans 85 % des cas, elle est provoquée par des bactéries résultant d’une mauvaise hygiène dentaire, de la présence de caries non traitées ou d’une l’affection de la sphère buccale (aphtes, mycoses, gingivites, parodontites...).Ce phénomène s’explique facilement puisque les bactéries que nous avons dans la bouche, dites anaérobies, n’ont pas besoin d’oxygène pour se nourrir et se multiplier. Elles se nourrissent des protéines logées entre nos dents ou sur le fond de notre langue. Ce faisant, elles libèrent des composés soufrés volatiles, et ce sont eux qui sont responsables des mauvaises odeurs. D’où l’intérêt de ne pas avoir une alimentation trop riche en protéines !Mais tout ne se résume pas à une bonne hygiène bucco-dentaire. La mauvaise haleine peut aussi être causée par des problèmes digestifs, une sinusite chronique ou encore une atrophie des amygdales.Bon à savoir : le rôle capital de la saliveLa salive joue un grand rôle dans la destruction des bactéries. Mais un certain nombre de facteurs peuvent provoquer un asséchement de la bouche. On appelle ce phénomène « xérostomie ». Ce cas se présente par exemple pour les personnes qui prennent certains médicaments (analgésiques, antidépresseurs, antihistaminiques, anti-inflammatoires et autres relaxants musculaires) ou qui souffrent de certaines maladies comme le syndrome de Gougerot-Sjögren. Il est alors essentiel de pallier le manque de salive en utilisant des sprays de salive artificielle.

Quelle quantité de gingembre consommer ?

Si l’étude ne dit pas combien de gingembre il faut consommer pour que son efficacité soit probante, nous vous recommandons de ne pas aller au-delà de 20 g de produit frais par jour, soit 5 g de produit sec. Il est également judicieux de répartir les prises tout au long de la journée. Car cet ingrédient a beau être naturel, il n’en possède pas moins des principes actifs puissants qui, ingurgités en trop grande quantité, pourraient mettre à mal votre santé.Désormais, vous n’aurez plus peur de vous approcher de vos interlocuteurs pour leur parler ! Car rappelons-le, l’halitose a des répercussions aussi bien psychologiques que sociales. Les résultats de cette étude sont donc une excellente nouvelle pour ceux qui en souffrent, d’autant que par conséquent, des traitements formulés à partir de gingembre pourraient à terme voir le jour !

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.