Le gluten est une protéine contenue dans les céréales telles que le blé, l'orge, le seigle, l'avoine ou encore l'épeautre.

Le gluten, une protéine des céréales

Le gluten est un mélange de protéines combiné avec de l’amidon. On le retrouve dans le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, le kamut et l’épeautre. Certaines céréales complètes comme le riz, le maïs et le millet n’en contiennent cependant pas. Le gluten permet aux ingrédients de se lier entre eux et confère au pain et autres produits de boulangerie leur texture moelleuse. Nous retrouvons le gluten dans différents aliments que nous consommons au quotidien, à savoir les pâtisseries, les biscuits, les pâtes et les pizzas. Nous n’y pensons pas forcément, mais les sauces et les plats préparés ainsi que les terrines et les charcuteries peuvent également contenir du gluten.

Une possibilité d’intolérance

Notre organisme peut parfois développer une intolérance au gluten. Cette intolérance peut se manifester à n’importe quel moment de notre vie et sans même que nous nous en rendions compte. Nous pouvons aussi bien en souffrir à 20 ans qu’à 50 ans. L’intolérance au gluten peut se présenter de multiples manières. Pour certains, la réaction de l’organisme est immédiate. Elle se présente alors sous forme de boutons et de rougeurs. Pour d’autres, la réaction est retardée et apparaît généralement à travers des ballonnements, des insomnies, des problèmes digestifs et un surpoids. Pour une autre frange de la population, l’intolérance au gluten conduit à l’apparition de la maladie cœliaque. En pensant lutter contre le gluten, notre organisme s’attaque à notre propre intestin grêle, ce qui provoque des lésions dans notre muqueuse intestinale. Ces lésions empêchent la digestion et l’absorption de certains nutriments. Les personnes atteintes de cette maladie souffrent de malnutrition chronique et présentent des carences en nutriments essentiels comme les protéines, les vitamines, le fer et le calcium.

Les différentes causes de l’intolérance

Il existe de nombreux facteurs conduisant à l’intolérance au gluten. Outre les personnes ayant une prédisposition génétique pour la maladie cœliaque, celles qui consomment beaucoup trop de produits céréaliers peuvent développer une intolérance au gluten. Certains traitements antibiotiques et hormonaux conduisent également à cette intolérance. Les personnes qui souffrent d’affections hépatiques, de maladies auto-immunes telles que le psoriasis peuvent aussi développer une intolérance au gluten.

Améliorer son alimentation pour réduire l’apport en gluten

Suivre un régime entièrement sans gluten est assez difficile puisque cette protéine peut se trouver dans de nombreux aliments que nous consommons régulièrement. De plus, il n’existe aucune obligation légale qui force les fabricants à inscrire le taux de gluten sur les paquets de leur produit. Si vous souffrez d’une intolérance au gluten, la meilleure solution est d’éviter de consommer de la semoule, des pâtes, des pâtisseries, mais aussi du pain. Pour ce qui est des pâtes, privilégiez les produits asiatiques qui sont à base de farine de riz. Les charcuteries autres que le jambon sont également à bannir de votre alimentation. Autant que possible, utilisez des produits frais pour faire la cuisine. Si vous avez besoin de liant pour vos sauces, utilisez de la maïzena à la place de la farine.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.