Téflon : attention danger !

Gala K - publié le 03/11/2020 à 09:15

Les propriétés du téflon sont multiples : il résiste à la chaleur, à l'acidité, il est très rigide, étanche et donc antiadhésif. A tel point qu'on en retrouve partout : dans les industries du textile, dans l'automobile, le bricolage, la chimie, l'aéronautique et bien plus encore. Pourtant, son utilisation en cuisine représenterait un danger pour la santé, notamment à cause de la colle employée pour le fixer. Afin de vous éclairer sur ce sujet, Radins.com fait passer le téflon à la casserole !

L'acide perfluorooctanique (APFO) remis en question

Le polytétrafluoroéthylène, plus communément appelé téflon, a été découvert en 1938. Il a d’abord été utilisé pour l’étanchéité des bombes nucléaires... La ménagère a fait sa connaissance en 1951. Certains d’entre vous ont peut-être déjà entendu parler de la nocivité des poêles anciennes, mais les poêles neuves ne sont pas moins dangereuses...

Le téflon est fabriqué à partir d’acide perfluorooctanique (APFO). C’est ce matériau qui est à l’origine des dangers que représente le téflon. En effet, l’APFO dégage des substances toxiques à partir de 230 °C. Ces émanations sont même mortelles pour les oiseaux quand la température s’élève à 350°C. Or, une poêle posée sur un brûleur ne met pas plus de cinq minutes pour atteindre les 230°C.
Selon Santé Canada, le téflon émet des vapeurs potentiellement cancérigènes, comme l’ammonium perfluorooctanate (C-8) à partir de 300°C. On ne connaît pas encore les conséquences du C-8 sur le long terme, en revanche on sait déjà qu’une personne qui inhale du C-8 peut rapidement développer les même symptômes que la grippe, à savoir frissons, maux de tête et fièvre. Rien de bien rassurant en somme...

L’Agence de protection de l’environnement des États-Unis a découvert en 2005 que l’APFO est cancérigène et très toxique, surtout pour le foie et le système immunitaire. Des études scientifiques réalisées sur des êtres humains vont dans ce sens. Elles ont démontré que l’APFO augmente le risque de cancers du foie, du pancréas, des glandes mammaires et des testicules, ainsi que des problèmes de thyroïdes, des déficiences du système immunitaire. Et ce n’est pas tout ! L’APFO ne rencontrerait pas de difficultés particulières à passer du corps d’une femme enceinte au fœtus !

Les essais d’AFPO sur des animaux ont également donné des résultats très inquiétants. De nombreux rats sont morts pendant les tests, ce qui a amené les scientifiques à penser que l’AFPO encourage le développement de cancers, principalement au niveau de la prostate, du foie et des reins !

Le laboratoire américain DuPont qui commercialise l’AFPO s’est d’ores et déjà engagé à stopper sa production. C’est une bonne nouvelle, mais d’ici là, ce sont des millions de poêles, de casseroles et autres ustensiles de cuisines en téflon qui seront vendus.

Quelles alternatives au téflon ?

En plus d’être nocifs pour la santé, les ustensiles en téflon sont aussi assez fragiles et demandent d’être remplacés assez régulièrement (environ tous les deux ans). Par chance, il existe plusieurs solutions alternatives.

L’inox 18/10

L'inox 18/10, à ne pas confondre avec l’inox simple ou l’inox 18/8 qui n’ont pas la même composition, possède des propriétés antiadhésives naturelles. Ainsi, très peu de matières grasses suffisent pour que votre préparation ne reste pas collée au fond du plat. Et contrairement aux poêles en fer (dont nous parlerons plus bas) il ne rouille pas et est léger. De plus, vous pouvez gratter l’inox 18/10 avec un objet en métal sans pour autant l’endommager. De ce fait, il possède une espérance de vie très longue (plusieurs dizaines d’années) et certains modèles sont même garantis à vie !

L’inox 18/10 est évidemment plus couteux à l’achat, mais comme vous le garderez plusieurs années, vous serez gagnant sur le long terme ! L’inox simple peut être toxique s'il rentre en contact avec des aliments acides comme le citron ou la sauce tomate. L’inox 18/10 est a priori sans risques, mais par mesure de précaution, nous vous conseillons d’éviter de conserver longtemps des aliments acides à l’intérieur.

La fonte

La fonte est un matériau sain qui se nettoie facilement (de l’huile végétale, de l’eau et un peu d’huile de coude suffisent). Comme l’inox, la fonte peut se garder toute une vie ou du moins plusieurs dizaines d’années. La fonte garde la chaleur plus longtemps et permet ainsi de réaliser des économies d’énergie.

En ce qui concerne le prix, on peut faire la même remarque que pour l’inox : le prix d’achat est certes plus élevé mais, sauf incident, vous n’aurez pas besoin de le remplacer. La fonte est en revanche lourde et donc difficile à manipuler. Il faut, de plus, une certaine expérience pour la « culotter », c’est-à-dire pour la rendre antiadhésive. Enfin, si vous avez des plaques vitrocéramiques, la moindre maladresse peut endommager vos plaques, alors attention !

Le fer

Les ustensiles de cuisine en fer disposent, comme ceux fabriqués en fonte, d’une espérance de vie plus longue. Ils sont de plus totalement recyclables. Des transferts de matières sont envisageables mais cela ne représente pas de danger dans la mesure où le fer est un élément important au bon fonctionnement de l’organisme. En revanche, ils sont, eux aussi, plus chers à l’achat et nécessite un « culottage » pour les rendre antiadhésifs. Un autre inconvénient est l’entretien. En effet, on ne peut pas les mettre au lave-vaisselle dans la mesure où il faut absolument les sécher et les huiler après les avoir nettoyé pour ne pas qu’ils rouillent.

Le verre

Les plats en verre sont une excellente alternative à l’utilisation de téflon en cuisine. En effet, ils sont faciles à entretenir puisque vous pourrez les passer dans un lave-vaisselle et il n’y a pas de transfert de matières avec les aliments. De plus, le verre supporte les hautes températures et il est bon marché ! En revanche, achetez uniquement du verre transparent, la peinture pouvant se transférer sur les aliments. Les inconvénients du verre sont sa fragilité (la moindre chute peut lui être fatale) et la présence éventuelle de plomb qui peut devenir dangereuse si le verre est fissuré. Pour éviter tout problème, il vous suffit de vérifier la composition du verre que vous souhaitez acheter.

 

Bien évidemment, renouveler toute sa batterie de cuisine n’est pas à la portée de toutes les bourses. C’est pourquoi nous vous conseillons de le faire progressivement, en commençant par remplacer les pièces que vous utilisez le plus et qui sont le plus endommagées. Et lorsque vous utilisez des pièces en téflon, évitez absolument de faire cuire vos aliments à feu vif pour ne pas faire grimper la température, et préférez la cuisson lente sur feu doux.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.