Les aliments qui vous donnent une mauvaise haleine

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

Ce n’est pas forcément en se lavant les dents 10 fois par jour que vous allez éviter la mauvaise haleine. Et si ces odeurs désagréables venaient simplement de notre alimentation ? Focus sur ces ingrédients à éviter au maximum lorsque l’on ne souhaite pas intoxiquer son interlocuteur.

L’ail

Avec ses composés sulfurés, l’ail a tendance à voyager. Il commence alors par s’immiscer dans notre sang puis dans nos poumons, et finit de remonter dans la bouche. Bref, c’est un invité tenace qui sait se faire remarquer. En revanche, pas de panique, son pouvoir odorant est temporaire. Après quelques heures, rien n’y paraîtra plus. Et pour les plus pressés, pensez à mâchouiller un peu de persil ou quelques feuilles de menthe fraîche pour accélérer son atténuation.

L’oignon

Comme l’ail, l’oignon contient des composés sulfurés qui ne sont pas du genre discret (surtout si l’oignon est consommé cru). Pour aider à faire disparaître cette haleine chargée, là aussi le persil et la menthe fraîche sont de précieux alliés.

Les protéines

Consommées à l’excès, pour coller à un type de régime ou simplement par goût, les protéines peuvent entraîner une halitose (aussi appelée mauvaise haleine). Ce manque de sucre, conduisant le corps à puiser dans ses réserves de graisses pour récupérer de l’énergie, produit des déchets. Cela s’accompagne alors d’une odeur semblable à celle de l’acétone. Pour la contrer, buvez le plus d’eau possible (jusqu’à 2 litres par jour).

Le café

Le café a tendance à rester durablement dans la bouche après une consommation excessive. Et cerise sur le gâteau, les bactéries l’aiment autant que vous. Résultat : elles s’installent sur les résidus et prolifèrent, générant ainsi une mauvaise haleine. Pour les contrer, limitez votre consommation.

L'alcool et la cigarette

En asséchant toutes les muqueuses de la bouche, l’alcool favorise la prolifération de toutes sortes de bactéries responsables de la mauvaise haleine. Pour limiter les effets dévastateurs sur votre hygiène buccale, mieux vaut boire modérément.En ce qui concerne la cigarette, là aussi, nul besoin de vous expliquer en détail à quel point elle peut provoquer des odeurs tenaces et plutôt désagréables. Misez sur des brossages réguliers et efficaces pour en limiter les effets.

Le sucre

Encore un ingrédient à éviter pour préserver son haleine fraîche. Comme pour les protéines, une consommation excessive entraîne la fabrication de bactéries, elles-mêmes responsables de ces odeurs. Alors, pour limiter les dégâts, on reste raisonnables et on ne termine pas le paquet de bonbons.

Le chou-fleur

Encore un aliment bon pour la santé mais mauvais pour l’haleine. Comme pour l’ail ou l’oignon, il a tendance à ne pas passer inaperçu s’il est dégusté. Pensez alors aux feuilles de menthe ou à des chewing-gum du même goût pour l’atténuer au maximum.

Les aliments au goût très fort

Fromage, piment, anchois... En les choisissant, vous savez tout de suite à qui vous avez affaire. Avec des pouvoirs gustatifs et odorants très forts, ces différents aliments ne peuvent que parfumer votre haleine. À vous de juger si cet effet est positif ou négatif lors de conversations animées. Et si vous souhaitez vous en débarrasser, pensez à manier la brosse à dents rapidement après votre repas ou à abuser de chewing-gums mentholés.Pour une haleine fraîche, mieux vaut éviter de consommer à l’excès ces quelques aliments. Mais rien ne vous empêche de vous régaler, surtout si vous connaissez quelques astuces pour limiter les dégâts. Avec un peu de clou de girofle, de menthe ou de persil, vous êtes sauvé.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.