Comment savoir si l’eau de sa commune est de bonne qualité ?

Mustapha Azzouz - publié le 18/03/2021 à 11:00

Boire de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille comporte deux avantages majeurs. Non seulement cela coûte moins cher, mais c’est aussi meilleur pour l’environnement du fait de l’absence d’emballage, et donc de déchets. Mais voilà, encore faut-il que la qualité de l’eau soit au rendez-vous. Est-ce le cas dans votre ville ?

Eau destinée à la consommation humaine : un suivi sanitaire permanent

En France, l’eau est le produit alimentaire le plus surveillé. Avant d’arriver à votre robinet, elle fait l’objet de contrôles rigoureux afin d’assurer votre sécurité sanitaire. Ces contrôles sont effectués à la source et après traitement, sur l’ensemble du système de distribution. Cela inclut les points de captage, les réservoirs ou encore les différents réseaux. Les prélèvements peuvent être réalisés par les agents de l’Agence régionale de santé (ARS), des agents de laboratoires agréés ou bien des agents des services (inter) d’hygiène ou de santé. Pas moins d’une soixantaine de paramètres sont passés au crible. Ils portent sur des données tant bactériologues que radiologiques, ainsi que physico-chimiques.

Néanmoins, pour diverses raisons (nature géologique, activités humaines dans la zone concernée…), la qualité de l’eau n’est pas la même partout. C’est pourquoi, avant de la consommer, il est important de vous assurer qu’elle présente le moins de risques possible pour votre santé et celle des membres de votre foyer.

Les éléments indésirables dans l’eau du robinet

La présence de certaines substances et de certains phénomènes physiques doit être observée à la loupe. C’est en particulier le cas du plomb, des nitrates, des pesticides, du chlorure de vinyle monomère (CVM) provenant de rejets d’industries, du PVC, ainsi que du tritium, une substance radioactive pouvant être d’origine naturelle et/ou anthropique (rejets industriels, rejets des centrales nucléaires…). Si leur concentration dépasse les seuils admis, le risque de toxicité pour l’organisme est réel.

Pour mieux vous repérer, voici les limites de qualité actuellement fixées :

  • Pour le plomb : 10 µg (ou microgrammes)/L ;
  • Pour les nitrates : 50 mg/L ;
  • Pour les pesticides : 0,5 μg/L ;
  • Pour le chlorure de vinyle monomère : 0,5 µg/L ;
  • Pour le tritium : 100 Bq (ou becquerels)/L.

À noter : de nouveaux polluants interrogent…

Bien que présentes en concentrations infimes dans l’eau, ces substances, dites émergentes, sont actuellement à l’étude en vue d’une possible réglementation. Nommons :

  • Les résidus de médicaments ;
  • Les perfluorocarbures ou composés alkyls perfluorés –, essentiellement issus de produits industriels et de biens de consommation courante ;
  • Les perchlorates, résultant d’applications aérospatiales et militaires (poudre d’armes à feu, propulseurs de fusée, etc.).

S’informer sur le niveau de qualité de son eau

Pour chaque commune en France, les données renseignant sur la qualité de l’eau courante sont rendues publiques. Elles sont donc accessibles à tous. Différents moyens existent pour vous informer.

Votre facture d’eau

Si vous êtes abonné au service des eaux, vous êtes censé recevoir chaque année, avec votre facture d’eau, une note de synthèse de l’ARS détaillant la qualité de l’eau de votre ville. Dans le cas où vous êtes locataire de votre logement, il vous faudra demander ce document au propriétaire ou au syndicat de copropriété. En effet, c’est lui qui reçoit les factures d’eau.

Votre municipalité

Les mairies sont tenues d’afficher, dans les 2 jours suivant leur date de réception, l’ensemble des documents que lui aura adressé le préfet relativement à la qualité de l’eau distribuée. Le maire peut aussi n’afficher qu’une synthèse commentée, permettant une bonne compréhension de tous quant aux données recueillies.

Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le maire doit compléter cet affichage d’une note de synthèse annuelle du directeur général de l’ARS, également transmise par le préfet. Celle-ci est publiée au recueil des actes administratifs.

Le site Internet du Gouvernement

Pour connaître la qualité de votre eau, vous pouvez enfin vous rendre sur la page dédiée du site du ministère chargé de la santé. Après avoir renseigné, dans la partie « critères de recherche », le nom de votre département, celui de votre commune et celui de votre réseau d’eau (en cas d’alimentation multiple), vous aurez instantanément accès au bulletin de contrôle de l’eau effectué par l’ARS, ou autres personnes habilitées. C’est encore l’option la plus simple et la plus rapide ! Vous avez également la possibilité d’accéder aux bulletins précédents.

Bien lire son bulletin d’analyse de l’eau

Un bulletin d’analyse se compose de 3 parties.

Les informations générales

Vous trouverez ici les renseignements élémentaires, à savoir :

  • La date et l’heure du prélèvement ;
  • La commune de prélèvement ;
  • Le lieu d’installation de la ressource en eau ou du captage ;
  • La commune agissant en tant que Service public de distribution ;
  • La commune chargée de la distribution ;
  • La commune agissant en tant que maître d’ouvrage.

L’état de conformité

L’état de conformité vous renseigne sur :

  • Les conclusions sanitaires (exemple : « Eau d’alimentation conforme aux exigences de qualité en vigueur pour l’ensemble des paramètres mesurés ») ;
  • La conformité bactériologique ;
  • La conformité physico-chimique ;
  • Le respect des exigences de qualité.

Bon à savoir : les exigences de qualité sont classées en 2 groupes

Il y a d’un côté les limites de qualité, et de l’autre, les références de qualité. Les premières font référence aux paramètres dont la présence dans l’eau à des teneurs anormales entraîne des risques immédiats ou à plus ou moins long terme pour la santé (nitrates, plomb, etc.). Les secondes sont relatives aux paramètres n’ayant pas d’incidence directe sur la santé aux teneurs normalement présentes dans l’eau (bactéries coliformes, ammonium…). Dans le pire des cas, le consommateur peut ressentir de l’inconfort ou des désagréments.

Les résultats d’analyse

C’est enfin dans cette section que vous trouverez les données chiffrées du bulletin d’analyse. La teneur par litre d’eau pour chaque paramètre analysé est indiquée dans la colonne « valeur ». Pour certains, vous aurez une indication sur la limite ou la référence de qualité. Il vous suffit alors de vous reporter aux colonnes correspondantes afin de comparer le seuil de tolérance aux valeurs relevées. Plus ces dernières seront basses, meilleure sera votre eau.

En France, l’eau du robinet est globalement considérée comme bonne pour la santé. Tout est fait en ce sens par les autorités. Il s’agit d’une bonne nouvelle, sachant que l’eau en bouteille est jusqu’à 300 voire 400 fois plus chère !

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.