Où se trouvent les zones érogènes chez l'homme ?

La rédaction - publié le 18/02/2020 à 09:15

Les zones érogènes de l'homme correspondent aux parties du corps qui sont riches en terminaisons nerveuses et très sensibles au toucher.

Les zones érogènes primaires de l'homme

Les zones érogènes primaires correspondent aux parties du corps qui entourent les organes génitaux. Chez l’homme, toutes les parties qui entourent le pénis sont très sensibles au toucher. La principale zone érogène est le gland, puisque c’est l’endroit le plus riche en capteurs sensoriels. La stimulation de cette partie du sexe masculin augmente l’excitation sexuelle. Les testicules, la tige du pénis, ainsi que l’arrière du scrotum font aussi partie des zones particulièrement érogènes chez l’homme. Très sensibles et fragiles, ces parties nécessitent une manipulation en douceur durant les préliminaires. Les stimulations brutales sont désagréables, voire même douloureuses pour l’homme. Le pubis fait aussi partie de la zone érogène primaire de l’homme. Cet os recouvert d’une couche graisseuse contient de nombreuses terminaisons nerveuses. Les sexologues affirment que sa stimulation constitue un prélude au plaisir, donc une étape à ne pas négliger avant de stimuler le pénis lui-même.

Les zones érogènes secondaires de l'homme

Les zones érogènes secondaires correspondent aux autres parties du corps éloignées des organes génitaux qui, une fois stimulées, contribuent à augmenter l’excitation sexuelle de l’homme. Ces zones peuvent varier d’un homme à l’autre. C’est en connaissant intimement son partenaire que l’on peut apprendre quels endroits de son corps sont les plus sensibles. D’une manière générale, les hommes sont particulièrement sensibles aux stimulations dans le cou et la nuque. Les mamelons sont entourés d’une peau fine et possèdent de multiples terminaisons nerveuses. Ils sont à ce titre des zones érogènes même si certains hommes restent indifférents à leur stimulation. Il en est de même pour les lobes de l’oreille ou les orteils. L’intérieur des cuisses fait aussi partie des zones sensibles du corps de l’homme en raison de sa peau plus fine, plus douce et plus souple par rapport au reste de la jambe. Enfin les fesses sont richement pourvues en terminaisons nerveuses, ce qui les rend particulièrement érogènes.

Comment stimuler une zone érogène chez l'homme ?

Il n’y a pas de mode d’emploi figé à suivre pour stimuler une zone érogène. Chacun, en fonction de ses envies et de ses fantasmes, réagit différemment à chaque stimulation. Certains apprécient plus les caresses manuelles tandis que d’autres sont plus sensibles au contact de la bouche sur leur peau et apprécient davantage les baisers. Dans d’autres cas, de simples effleurements suffisent pour exciter les zones érogènes tandis que certains hommes sont sensibles aux stimulations plus intenses comme les pincements et les mordillements, par exemple. D’autres enfin sont particulièrement sensibles aux massages ou aux chatouilles. Pour savoir quelle stimulation plait davantage à son partenaire, il n’y a pas d’autres moyens que de faire preuve d’imagination, de varier les caresses et de guetter sa réaction. En se montrant attentive, la femme peut déterminer quelles sont les zones les plus érogènes pour son partenaire et le type de caresse auquel il est le plus sensible.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.