3 complexes à oublier au lit

Florian Billaud - publié le 15/02/2020 à 14:30

Vous appréhendez le moment de passer sous la couette ? Vous préférez éteindre la lumière quand la température monte ? Rassurez-vous : avoir des complexes au lit, c’est universel ! Jetons un œil objectif sur ces petites hontes qui nous empêchent de profiter de l’instant.

1 - Avoir honte de son corps lorsqu'on fait l'amour

Face aux images que notre société nous envoie de corps sublimes et retouchés numériquement, quoi de plus normal que de se sentir trop gros(se), trop maigre, ou de trouver ses seins trop tombants ? Souvenons-nous d’abord que même les personnes qui nous semblent parfaites ont aussi leurs complexes. Pieds trop grands, oreilles décollées, peau rêche... Au moment de faire l’amour, ce genre de petit complexe peut nous bloquer durablement.Pourtant, hommes et femmes reconnaissent volontiers que ce qui les pousse à désirer quelqu’un vient davantage de sa façon d’être plutôt que de ses détails physiques. Votre partenaire n’est pas aveugle, il vous perçoit dans votre globalité, et ce que vous tâchiez de dissimuler jusque-là, il l’aura à coup sûr déjà remarqué ! S’il est là, à vos côtés, en train de vous dévorer des yeux, dites-vous bien qu’il se moque de ce que dissimulent les quelques millimètres de vêtements qui vous séparent l’un de l’autre.

2 - Croire que l'on est un mauvais coup ou nul(le) au lit

Oubliez bien vite les personnes qui vous auront fait sentir que vous étiez nul(le) au lit ! L’amour, ça se fait à deux, et ce n’est pas un combat ni une compétition. En vérité, il n’y a pas de bons ou de mauvais coups, seulement de bonnes ou de mauvaises combinaisons entre individus :) Ne cherchez pas à surjouer, cherchez seulement le point d’entente où vous vous ferez plaisir tout en faisant plaisir à votre partenaire.Petit conseil : la stratégie du mimétismeVous craignez vraiment d’être nul(le) au lit face à quelqu’un que vous considérez comme un bon coup ? Adoptez la stratégie du mimétisme ! Si votre partenaire vous caresse ou vous embrasse de telle ou telle façon, c’est à coup sûr qu’il apprécierait de recevoir le même traitement.

3 - Penser que le sexe, c'est sale

Percevoir la sexualité comme quelque chose de sale vient souvent de l’intégration d’une norme qu’il s’agit de parvenir à dépasser. Certes, il n’est pas toujours simple de combattre une idée qui peut être inscrite en nous depuis toujours, mais notre partenaire est là pour nous y aider.Tout d’abord, il faut en parler (on ne le répétera jamais assez : la communication est un pilier de la bonne entente sexuelle). Rien ne sert de se forcer : si l’on souhaite surmonter ses appréhensions, il faudra avancer à petits pas. Une pratique après l’autre ! Prenez le temps de découvrir votre corps en solo, puis aux côtés de votre partenaire, puis d’explorer le sien.Petite astuce : un bon exemple d’exploration pourrait être de prendre une douche à deux. On est d’emblée nu et collé à l’autre, on est tout propre, et le câlin ne dure pas longtemps !Il est toujours bon de rappeler que personne n’est obligé de quoi que ce soit au lit. Si certaines pratiques vous mettent sincèrement mal à l’aise, rien ne justifie que vous vous forciez ! Tout est une histoire d’équilibre à trouver pour l’épanouissement de chacun.

Tous les guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.