Avec le coronavirus, les Français rêvent de consommer local

Nicolas Boutin - publié le 05/08/2020 à 13:00

Et si la crise du Covid-19 nous permettait de changer nos habitudes de consommation ? C’est peut-être un bien fait inattendu du confinement, les Français se tourneraient davantage vers les produits fabriqués en France.

consommation
81% des Français seraient prêts à consommer en moins grande quantité pour s’offrir des produits locaux.

Une prise de conscience chez les personnes âgées

Selon une étude d’OpinionWay pour l’agence Insign, 81% des consommateurs seraient prêts à acheter en moindre quantité pour favoriser les produits fabriqués en France. Une sensibilisation qui s’est accrue durant la période de confinement, où les Français ont été plus regardant sur l’origine des produits.

Dans le détail, l’étude révèle que 50% des Français étaient certains d’acheter des produits made in France, tandis que 43% comptent le faire probablement. Ce sont cependant les personnes âgées de plus de 65 ans qui sont plus entrain à s’y mettre plutôt que les jeunes générations.

Soutenir les entreprises françaises

C’est davantage sur les produits alimentaires et les boissons que les Français comptent sélectionner la provenance, devant la beauté et l’hygiène. Mais ils sont aussi 76% à penser acquérir certainement ou probablement des vêtements et des chaussures fabriqués dans l’Hexagone. À titre de comparaison, avant le confinement, ils étaient 27% à en acheter systématiquement et 46% de temps en temps.

La raison de ce retour au patriotisme de consommation, est la solidarité et le soutien aux entreprises françaises et aux producteurs locaux, qui ont pâti de la crise. En deuxième position, le soutien à l’emploi est invoqué par les Français interrogés, devant le respect de l’environnement assuré par les circuits-courts.

À lire aussi Beauté zéro-déchet : 5 produits à avoir dans sa salle de bain

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.