Déconfinement : des fruits et légumes encore très chers

Perrine de Robien - publié le 19/06/2020 à 08:00

Pendant le confinement, les Français ont assisté à une hausse importante des prix des fruits et des légumes. Flambée qui, selon les consommateurs, ne s’est pas vraiment éteinte…

prix fruits légumes courses
Des fruits et des légumes encore trop chers après le confinement.

Pas de baisse des prix pour les fruits et les légumes

En mars et en avril, les prix des fruits et des légumes ont fortement augmenté. Cette hausse qui a été observée pendant le confinement, s’explique entre autres, par un manque de main d’œuvre et des réductions de flux. Alors qu’une fois la France déconfinée, l’on pouvait s’attendre à une baisse des prix, les consommateurs constatent que ce n’est pas vraiment le cas.

Selon L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les prix des fruits et des légumes ont augmenté de 17,8% en avril et en mai et 14,9% pour juin, rapportent nos confrères d’Europe 1. Une mauvaise surprise pour les consommateurs qui espéraient une baisse. Avec des cerises vendues 8 € le kilo, ça fait cher le clafouti. 

Des produits français

Selon Yves Puget, le directeur du magazine spécialisé de la grande consommation, LSA, si les prix des fruits et des légumes sont si élevés c’est parce qu’ils sont d’origine française et que « les distributeurs ont pris des engagements avec les producteurs ». De son côté, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) estime que les concombres hollandais coûtent trois fois moins cher à l’achat que les français et les fraises françaises sont 74% plus chères que leurs homologues espagnoles.

Un autre facteur est à prendre en compte, la météo. Elle « reste la principale cause de variation des prix » explique Europe 1. Malgré tout, la filière prévoit un retour à la normale et manger une salade de fruits frais ne devrait plus être un luxe.

À lire aussi Comment manger plus de fruits et légumes ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.