Titres-restaurant : le plafond est désormais de 38 €

Anton Kunin - publié le 02/06/2020 à 11:00

Désormais, en allant au restaurant, vous pouvez régler jusqu’à 38 € en titres-restaurant, et non plus 19 €. La mesure est censée soutenir les restaurateurs après 2,5 mois de fermeture.

Restaurant
Les restaurants rouvrent partout en France ce 2 juin 2020.

Vous pouvez désormais régler en titres-restaurant le week-end

Les restaurants rouvrent ce 2 juin 2020. Avec cette réouverture, une nouveauté qui en réjouira plus d’un : les titres-restaurant sont désormais utilisables tous les jours de la semaine (week-ends et jours fériés donc) et même le soir. En plus, le plafond de règlement en titres-restaurant vient de passer de 19 € à 38 €. Cette mesure provisoire, qui durera jusqu’au 31 décembre 2020, est mise en place pour soutenir les restaurateurs, qui sortent aujourd’hui de 2,5 mois de fermeture administrative.

Ce relèvement du plafond des titres-restaurant, qui devient effectif aujourd’hui, avait été annoncé par le Premier ministre, Édouard Philippe, le 14 mai 2020 dans le cadre du Plan tourisme. Il avait alors assuré que le gouvernement ferait le nécessaire pour « que tous les tickets-restaurants qui n’ont pas été utilisés pendant les mois de confinement soient réinjectés dans l’économie de la restauration ».

Le plafond de 19 € reste en place pour les achats en magasins alimentaires

Cette mesure provisoire fait donc sauter un verrou qui pesait auparavant sur les restaurateurs : le Code du travail leur imposait d’accepter les règlements en titres-restaurants uniquement le midi, du lundi au vendredi. La raison d’être des titres-restaurant est en effet de compenser aux salariés les dépenses auxquelles ils font face lors de la pause méridienne pour se restaurer, du fait qu’ils n’ont pas le temps de rentrer déjeuner chez eux.

Pas de relèvement du plafond des titres-restaurant dans les magasins alimentaires en revanche. Comme avant, vous pouvez en utiliser au maximum deux, dans la limite de 19 €, pour régler des produits immédiatement consommables, le cas échéant à réchauffer ou à décongeler, notamment produits laitiers, ainsi que les fruits et légumes.

À lire aussi Impôts : comment déduire vos frais de repas ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.