Beaujolais Nouveau : piquette ou bon petit vin ?

La rédaction - publié le 05/09/2019 à 14:30

Comme chaque année, le troisième jeudi de novembre est l'occasion pour des milliers de personnes de se réunir pour fêter l'arrivée du Beaujolais nouveau. Si dans l'inconscient collectif le Beaujolais a mauvaise réputation, il s'en vend tout de même plus de 40 millions de bouteilles AOC à travers le monde. Alors, vin traditionnel pas (trop) mauvais ou véritable piquette ? In vino veritas...

De la tradition locale à l'opération marketing mondiale

Le Beaujolais nouveau est, chaque année, le premier vin à être commercialisé. C’était à l’origine l’occasion pour les vignerons de se retrouver pour célébrer la fin des récoltes et le lancement de leurs productions. L’année 1951 marque un vrai tournant pour le breuvage, puisque c’est à partir de cette date que l’administration autorise la commercialisation du vin en primeur, c’est-à-dire très peu de temps après la récolte.Le Beaujolais a d’abord conquis Paris, où l’on racontait les soirées festives et conviviales qui se déroulaient dans les « bouchons » (petits restaurants lyonnais). Dans les années 1960, certaines personnalités deviennent des ambassadeurs du Beaujolais, à l’image de Bernard Pivot ou encore Mireille Mathieu.Aujourd’hui, le Beaujolais traverse les frontières, le volume à l’exportation représente 47 % du volume total de vente. Les principaux pays importateurs sont le Japon, les États-Unis et l’Allemagne. Le marché russe est même en très forte progression : + 300 % ! Comme toujours, les amateurs de vin du « pays du soleil levant » ont le privilège d’être les premiers à déboucher les bouteilles à minuit, et de découvrir les arômes de la nouvelle cuvée. D’ailleurs la commercialisation du Beaujolais est, pour les Japonais un moment festif très important.En effet, le Beaujolais nouveau représente pour les nippons l’élégance et le glamour à la française. L’engouement est tel que certains vont jusqu’à prendre des bains de Beaujolais. Mais il y a plus surprenant encore ! Alors que chez nous ce vin primeur est considéré comme un vin de table basique, voire une piquette, pour les Japonais c’est un véritable produit de luxe et les prix peuvent monter jusqu’à 25 € la bouteille, alors qu’en France, on le trouvera entre 3 et 10 € la bouteille, selon la qualité.

Du liquide dans les caisses !

En France, le Beaujolais Nouveau est plus associé un moment festif et convivial par ceux qui le célèbrent. C’est surtout l’occasion de passer un moment entre amis. Les restaurateurs et les bars l’ont bien compris et ils sont nombreux à organiser des soirées spéciales pour célébrer l’événement. N’y voyez pas une passion pour le Beaujol’Pif et ses arômes fruités au goût de raisin, voire parfois de banane...Plus de 40 millions de bouteilles d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) sont vendues à travers le monde. Avec un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros pour 270 000 hectolitres vendus c’est une affaire qui roule !

Un vin festif sans grand intérêt gustatif

Le secret d’un bon vin réside dans la macération, qui est censée durer plusieurs semaines. Or, les vins primeurs ont une période de macération qui va de 4 à 10 jours. Les viticulteurs ajoutent en outre des enzymes artificielles pour formater, encadrer et accélérer le processus de fabrication, qui lui confère son fameux goût de banane, noisette, fraise... Les vignobles du Beaujolais s’étendent sur 55 kilomètres du nord au sud, comprenant 72 villages dont 60 % sont commercialisés en Beaujolais Nouveau, 38 communes produisent le Beaujolais Village, un vin de qualité. Une production à une telle échelle pour un territoire relativement restreint a forcément des répercussions sur la qualité du produit, ne lui demandons pas l’impossible, le Beaujolais reste un vin festif !Bien sûr, vous pouvez aussi trouver des bons Beaujolais, mais il faudra y mettre le prix ! Nous vous conseillons de bannir toutes bouteilles dont le prix est inférieur à 4 €, au risque de vous réveiller avec quelques douleurs abdominales. Pour consommer du bon Beaujolais, achetez plutôt du Beaujolais Village.Pour un bon Beaujolais Nouveau il faut compter entre 5 et 10 € la bouteille, au-delà gare à l’arnaque ! L’espérance de vie ne dépasse pas 3 mois, voire souvent moins, donc ne tardez pas a le consommer. Mais avec modération bien sûr !

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.