Les bienfaits de la cuisine à la vapeur douce

Gala K - publié le 26/05/2020 à 17:50

Pour déguster des mets aussi sains que bons, découvrez les nombreux avantages de la cuisson à la vapeur douce. Comment procéder ? Quel appareil utiliser ? Nous vous révélons les dessous de ce mode de cuisson diététique qui fait fureur depuis quelques années !

Une méthode de cuisson qui présente bien des avantages

Comment fonctionne la cuisson à la vapeur douce ?

La cuisine à la vapeur douce tire ses origines dans des méthodes de cuissons asiatiques datant de plus de plusieurs millénaires. Ce n’est donc pas une nouveauté, mais la méthode a fait son entrée sur le marché occidental au cours des années 1980 et est depuis plébiscitée par les professionnels de santé qui y voient une excellente alternative aux méthodes de cuissons actuelles.

Le principe est simple : l’aliment est cuit dans un panier vapeur disposé au-dessus d’une cuve d’eau chauffée. En étant portée à ébullition l’eau s’évapore, la vapeur traverse le panier contenant les aliments, les cuisant à coeur, lentement, de façon homogène et sans agression. L’eau se condense sur le couvercle en forme de dôme, et s’écoule dans le fond de la cuve pour recommencer sans arrêt le cycle, jusqu’à ce que vous y mettiez fin. À l’inverse du four ou de la poêle, la cuisson à la vapeur douce ne dépasse jamais les 100°C.

Attention : ne confondez pas cuisson à la vapeur et cuisson à la vapeur douce ! La différence entre les deux est la température maximale recommandée de la méthode douce. D’ailleurs certains appareils de cuisson à la vapeur douce sont munis d’un thermomètre qui sonne lorsque la température frôle les 100°C pour vous permettre de mieux la maîtriser et préserver au maximum les qualités nutritionnelles des ingrédients.

Quels aliments peut-on cuire à la vapeur douce ?

Ce qui est fantastique avec la cuisson à la vapeur, c’est que l’on peut l’utiliser pour cuire à peu prêt tout et n’importe quoi :

  • Les légumes et les fruits qu’ils soient coupés ou entiers
  • Les légumineuses (lentilles, haricots secs ou pois chiches par exemple)
  • Les céréales (comme le riz ou le blé)
  • Les poissons
  • Les viandes

Encore plus étonnant : on peut même faire du pain et des gâteaux avec cette méthode ! Ils seront d’un moelleux incomparable.

Les bienfaits de la cuisson à la vapeur douce

Le principal intérêt de la cuisson à basse température est qu’elle préserve les qualités nutritionnelles des aliments. Nutriments et oligo-éléments sortiront indemnes de leur séance de hammam, tandis que les pesticides et métaux lourds vont s’échapper dans l’eau de cuisson.

De plus, les graisses présentes dans les viandes et poissons, ne seront pas brûlées, mais plutôt dissoutes, ce qui est bien meilleur pour la santé.

Enfin, si vous souffrez de troubles digestifs, cette méthode est particulièrement recommandée puisque les éléments difficiles à assimiler par l’organisme sont évacués au moment de la cuisson, tandis que les enzymes seront conservés. Ces derniers sont les meilleurs amis d’un système digestif capricieux !

Gustativement, la cuisson à la vapeur douce est également intéressante puisqu’en cuisant doucement, les aliments ne dessèchent pas, et les textures sont préservées. Goût, croquant, moelleux, rien a redire !

Quel appareil de cuisson à la vapeur douce choisir ?

Le vitaliseur de Marion

La cuisson à la vapeur douce a été démocratisée au milieu des années 1985 par la célèbre nutritionniste Marion Kaplan. L’appareil de base est aujourd'hui devenu la marque de référence de ce mode de cuisson. Le vitaliseur se décline dorénavant en deux modèles :

  • Le Petit Robinson est le modèle le plus petit de la gamme avec une contenance de 5,5L qui conviendra aux petits foyers. Il est proposé à 187€.
  • Le Grand Chef a une contenance de 8L, parfait pour les familles puisqu’il conviendra aux plats pour jusqu’à 6 personnes. Son prix : 272€

Les deux modèles peuvent être utilisés sur tous types de feu.

Le Vapok

Le cuit-vapeur Vapok est d’apparence très proche que l'original. Plus rapide que ce dernier, grâce à sa cuve dont la base est plus petite et permet à l’eau de bouillir plus vite, c’est le choix des ménages pressés ! Cette rapidité a également l’avantage de vous permettre de réaliser des économies d’énergie.

Cet appareil se divise en trois parties :

  • La marmite, cette fameuse cuve rétrécie qui fera bouillir l’eau plus vite.
  • Le tamis d’un diamètre de 24cm, suffisamment grand pour faire cuire de nombreux ingrédients en même temps, et doté de trous de 6mm pour assurer une bonne circulation de la vapeur et éviter la pression sur les aliments
  • Le couvercle de forme conique pour s’assurer que l’eau de cuisson ne retombe pas sur les aliments mais bien sur les parois de la casserole, afin d’éviter qu’elle ne les détrempe.

Le Vapok est proposé à 249€.

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.