La bière fait-elle grossir ?

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

La bière est une boisson qui a vraiment mauvaise réputation. On la rend d’ailleurs souvent responsable de ces petits kilos qui s’accumulent au niveau de la ceinture abdominale. Mais nous veut-elle vraiment du mal ? Ou est-elle plutôt accusée à tort ? On vous en dit plus.

La bière, une boisson qui nous veut du bien ?

Dans chaque histoire, il y a toujours deux versions. Et celle de la bière ne fait pas exception à la règle. Si certains la trouvent calorique, c’est tout simplement parce que comme tous les autres alcools, elle contient des glucides et de l’éthanol, une molécule très énergétique.Mais elle se rattrape plutôt bien avec le reste de sa composition. Riche en céréales, sels minéraux et vitamines, elle sauve sa réputation avec des éléments sains et nutritifs. Elle peut même limiter les carences de certains régimes alimentaires, avec l’apport de certaines vitamines (comme la B12) aux végétariens, et limiter les risques cardiovasculaires grâce à l’acide folique (ou vitamine B9) qu’elle contient.Les fibres qu’elle renferme (grâce à l’orge par exemple) sont également bénéfiques pour le transit intestinal, et elles permettent aussi de limiter le taux de sucre dans le sang.Le saviez-vous ? L’éthanol est plus calorique que le sucreAlors qu’un gramme de sucre nous fait prendre 4 calories, le gramme d’éthanol, lui, nous en offre 7. Et sa générosité est sans limite. Retenez donc que plus la bière est forte, plus elle est calorique.

Qui est responsable de la prise de poids ? La bière ou notre consommation ?

La bière et son acolyte l’éthanol ne sont donc pas totalement innocents dans la phase de prise de poids. Mais avec une consommation normale et occasionnelle, il semble difficile de pouvoir l’accuser seule.Et les diététiciens sont tous d’accord pour affirmer que les aliments qui lui sont le plus souvent associés à l’apéro sont au moins autant responsables que la bière. Car on réserve souvent sa dégustation à des moments conviviaux en famille ou entre amis, pendant lesquels sont servis des produits industriels très gras.Très rafraîchissante, elle encourage également à la surconsommation et à la dégustation d’aliments gras et salés comme les chips et les gâteaux apéritifs. Quant à ces derniers, très riches en sel, ils assèchent la bouche et encouragent le convive à se resservir une bière. Un cercle vicieux, qui ne s’arrête parfois qu’à la fin de la soirée.

Comment bien consommer la bière pour ne pas grossir ?

Se priver de bière est-il une bonne idée ? Pas forcément. Nous l’avons vu, la bière n’a pas que des effets dévastateurs pour l’organisme. Elle peut en effet se montrer protectrice contre un certain nombre de risques de maladies. Et seule une consommation trop importante nous fait risquer la prise de poids.En revanche, certains produits dérivés sont à bannir de vos habitudes de consommation. Les bières allégées sont par exemple de faux amis, puisqu’elles n’ont d’allégé que le nom. Aussi riches que les autres en éthanol, elles ne perdent que les glucides. Enfin, les bières aromatisées sont souvent plus sucrées que les bières traditionnelles (et naturelles). Attention, donc.Selon les experts, la bière semble être l’alcool le moins calorique. Alors d’où peut bien venir sa mauvaise réputation ? Il s’agit sans aucun doute de nos mauvaises habitudes de consommation, qui nous rendent nous-mêmes responsables de nos prises de poids. Et si l’on remplaçait les chips par des crudités ?

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.