Le pain fait-il grossir ?

Anne-Sophie O - publié le 01/07/2020 à 14:30

Emblème des tablées françaises, le pain constitue le fondement de nos apports en glucides. Cet aliment est pourtant sujet à controverse : certains prônent ses bienfaits pour la santé, d’autres le considèrent comme l’ennemi numéro un des régimes. Qu’en est-il réellement ? Voici quelques éléments de réponse.

La consommation de pain en France

Chaque seconde, ce sont pas moins de 320 baguettes qui sont consommées et produites dans l’hexagone, soit un peu plus de 10 milliards par an. Des chiffres qui donnent le vertige ! Pourtant, entre 1900 et 2012 par exemple, la consommation quotidienne moyenne de pain a été divisée par 15, passant de 900 à 58 g. En cause notamment, de nouveaux modes de vie et un prix affiché en boulangerie qui va croissant.Les études de l’Observatoire du pain montrent néanmoins que le pain reste la source principale de féculents en France. Représentant 45% de cet apport, il se situe en effet loin devant les pommes de terre (20%), les pâtes (17%) et le riz (8,5%). Par ailleurs, 65% des français en consomment quotidiennement, avec un apport médian de 257 g/j.

Atouts nutritionnels du pain

Avec une moyenne notable de 250 kcal aux 100 g, le pain est pour autant très pauvre en lipides (environ 1%, et jusqu’à 4% pour les versions céréalières), pain de mie et autres variantes enrichies en graisses mis à part. Il regorge en revanche de vitamines, notamment du groupe B, de minéraux ainsi que de protéines (4 à 9 g/100 g), qui favorisent la satiété. Sa bonne teneur en fibres (3 à 6 g/100 g) en fait par ailleurs un allié pour faciliter le transit intestinal. À noter que plus la farine est complète, plus ces ressources sont importantes.Par-dessus tout, le pain est un produit glucidique. Trop souvent sous-estimés, les glucides (ici complexes) constituent un carburant fondamental pour le cerveau et les muscles, une fois métabolisés en glucose.

Une teneur en glucides différente selon les types de pains

Diabolisé à tort, le glucose n’engendre de prise de poids que lorsqu’il est consommé exagérément, le trop-plein étant en effet transformé en graisse par l’organisme. De plus, sa vitesse d’assimilation varie en fonction de l’index glycémique (IG) de l’aliment ingéré, c’est à dire sa teneur en sucre. Et à ce niveau, tous les pains ne se valent pas. Par exemple, le pain complet affiche un IG de 77 et le pain de seigle un IG de 50. Le pain au son et le pain aux céréales quant à eux s’équivalent, avec un IG de 45. La palme revient à la baguette confectionnée à partir de farine blanche : elle avoisine un IG de 100 ! En somme, plus la farine utilisée est raffinée, plus l’IG est élevé. En résulte un pic d’insuline, qui encourage crises d’hypoglycémie et stockage des graisses. Mieux vaut donc se tourner vers des pains à IG bas ou moyen, qui diminuent ce phénomène et permettent ainsi de mieux contrôler son poids

À noter : Il peut être intéressant de se pencher sur le concept de charge glycémique (CG), qui complète l’IG en considérant la quantité de glucides présente dans une portion donnée d’aliment. Cela permet d’apprécier précisément les sucres effectivement ingérés au cours d’un repas.

Quelques chiffres clés

Toujours selon l’Observatoire du pain :

  • 50% des personnes effectuant un régime amaigrissant ressentent un sentiment de manque et de frustration en cas de privation de pain ;
  • 41% des femmes estiment que consommer du pain limite considérablement leur consommation compulsive d’aliments sucrés et gras.

Des chiffres qui tendent à confirmer que l’apport en glucides, à travers le pain, est élémentaire et participe à une hygiène de vie saine.Bien que calorique, le pain est un produit santé essentiel à une alimentation équilibrée, qui doit être apprécié sans excès pour en tirer le meilleur parti. Consommé en trop grande quantité, surtout en cas de dépenses énergétiques faibles, il induira, au même titre que tout autre féculent, une prise de poids. Faites donc dans la demi-mesure, tout en prenant garde à ce que vous mettez dessus !

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.