Courses bio : le vrac est-il le bon choix ?

Mustapha Azzouz - publié le 14/04/2020 à 12:00

Depuis quelques années, le bio s’est installé comme une nouvelle habitude alimentaire qui fait de plus en plus d’adeptes. Rayon désormais incontournable des épiceries bio, le vrac a lui aussi le vent en poupe. Pour autant, faire ses courses bio en vrac est-il le bon choix ? Voici quelques éléments de réponse pour vous faire une meilleure idée.

Le vrac, une solution économique

Si vous vous demandez si le rayon vrac vous réserve des prix intéressants, la réponse est oui ! Grâce à ce rayon libre-service, vous pouvez en effet faire de belles économies. On estime ainsi que le prix au kilo d’un produit en vrac est entre 5 et 30 % moins cher que son équivalent emballé. Cela peut même aller au-delà pour les épices. Ce qui explique une telle différence ? Le conditionnement tout d’abord. Selon les produits, le packaging peut représenter 65 % du prix payé par le consommateur ! L’argent dépensé pour le marketing et les éventuelles campagnes de communication font également habituellement grimper le prix d’un produit. Vous pourrez économiser cette somme grâce au vrac.

Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle le vrac est un bon choix pour les courses bio. Le libre-service est une arme imparable pour lutter contre le gaspillage. Vous pouvez en effet acheter la quantité exacte de ce dont vous avez besoin et ainsi limiter vos dépenses et les probabilités de laisser périr des aliments oubliés dans le fond d’un placard.

Bon à savoir : le vrac, un bon moyen de se mettre au bio

Selon une étude de l’Agence Bio datant de février 2020, près des trois quarts des Français consomment des produits bio au moins une fois par mois. Le prix est le plus grand frein évoqué pour expliquer pourquoi les Français ne consomment pas plus de bio. Avec leurs prix attractifs et la possibilité d’un service sur-mesure, les distributeurs de vrac sont un bon moyen d’intégrer plus de bio dans ses habitudes alimentaires même avec un budget limité.

Une démarche plus écolo

Si le rayon vrac est un rendez-vous incontournable pour faire ses courses bio moins cher, ce nouveau réflexe vous permettra également de faire une bonne action pour la planète. En effet, la disparition de l’emballage fait baisser le prix des produits en libre-service, mais c’est aussi la solution idéale pour limiter ses déchets. Chaque année, les ménages français produisent plus de 24 millions de tonnes de déchets. Si, une partie peut être recyclée, bon nombre d’entre eux finissent à l’incinérateur et polluent.

Des sachets en papier mis à votre disposition dans le rayon vrac vous permettront de faire vos courses. Vous pouvez cependant faire un pas plus grand vers le zéro déchet en utilisant vos propres contenants. Recyclez par exemple vos pots de confiture et bouteilles en verre pour faire vos emplettes. Vous pouvez également investir dans des sacs en tissu de différents volumes afin de vous servir au rayon libre-service et d’éviter la casse. De retour chez vous, placez vos courses dans des bocaux que vous pourrez fermer hermétiquement. Pensez à inscrire sur une étiquette la date de votre achat, mais aussi les indications de cuisson que vous aurez pu glaner en magasin.

Bon à savoir : le vrac, la solution pour échapper au marketing ?

Si vous vous êtes déjà retrouvé dans un rayon de vente en vrac, vous avez certainement remarqué comme l’aménagement ne se laisse aucune place à la fioriture. Nom du produit, prix au kilo, éventuels ingrédients entrant dans la préparation du mélange et le numéro attribué sur la balance : les emballages colorés du marketing n’ont rien à faire là ! En achetant vos courses bio en vrac, vous serez par conséquent moins tenté de craquer pour ce slogan accrocheur ou ce packaging chamarré et ferez donc de belles économies !

Les inconvénients quand on achète en vrac

Si les courses bio en vrac ont de nombreux avantages, elles peuvent également présenter quelques inconvénients :

  • Les balances automatiques : avant de débarquer dans un magasin bio avec vos contenants, vérifiez auprès du personnel que vous pouvez faire la tare sur les balances de la boutique. En effet, certaines balances automatiques ne vous permettront que d’appuyer sur le numéro correspondant à votre achat, vous serez donc condamné à utiliser les sachets krafts mis à votre disposition.
  • L’hygiène : dans un rayon en libre-service, l’hygiène est cruciale. N’hésitez pas à observer le personnel lors de la manipulation des distributeurs pour vous assurer que les personnes portent des gants. Pour les distributeurs que vous pouvez actionner avec une poignée, vérifiez que le couvercle a été bien replacé pour éviter que la poussière ou d’autres indésirables ne s’invitent dans votre épicerie. Chaque distributeur contenant des biscuits ou des fruits secs doit avoir sa propre pelle ou pince.
  • L’offre : pâtes, riz, céréales, fruits secs, noix et même biscuits… Si, au départ, l’offre en vrac était assez limitée, elle se développe rapidement, mais reste toujours très restreinte. Ainsi, dans les rayons vrac de certaines épiceries bio, il est désormais possible de trouver quelques préparations de riz aux saveurs exotiques ou des mélanges gourmands de graines pour agrémenter ses yaourts. Rien ne vous assure en revanche de pouvoir les retrouver dans une autre boutique de la même chaîne. En effet, l’étendue du rayon vrac dépend de la surface du magasin, la sélection de produits en libre-service varie donc. Enfin, sachez que les distributeurs en vrac de yaourt ou de jus de fruits commencent à faire leur apparition, mais ils restent encore rares.

Si les courses bio en vrac peuvent avoir quelques inconvénients, elles restent toutefois une bonne manière de faire ses emplettes. Non seulement vous pourrez faire le plein de produits bio à moindre coût, mais vous réduirez également drastiquement vos déchets. Bon pour la planète et votre porte-monnaie : le vrac a vraiment tout pour plaire !

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.