Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?

Florian Billaud - publié le 05/03/2019 à 14:00

Les hyper/supermarchés et les hard discounter sont présents aux quatre coins de la France. Nous nous posons tous la question "quelle solution est la plus profitable pour mon porte-monnaie ?" Apprenez à faire le meilleur choix en fonction de vos habitudes alimentaires.

Le charme des petits commerces de proximité... Bien pratiques, ils ne sont pourtant pas les plus économiques. Petites surfaces, loyers élevés, le prix s'en ressentent rapidement. Du moins, est-ce toujours le cas ?

Les magasins de proximités coûtent cher...

En ville, les supérettes proposent des prix en moyenne plus élevés que ceux que l'on trouve en grandes surfaces. Un bon conseil donc : ne vous précipitez pas systématiquement dans le petit magasin de quartier en bas de chez vous. Ces points de vente sont certes bien utiles quand, à 21h un dimanche soir, il vous manque deux oeufs pour terminer votre « fameux gâteau au chocolat » et que vos voisins ne sont pas là pour vous dépanner, mais ils vous feront payer le prix fort pour cette proximité et ces horaires d'ouvertures larges.

A la campagne, ils vous rendent de fiers services si vous n'avez pas le temps ni l'envie de faire plusieurs kilomètres pour une boîte de conserve.

Si vous voulez remplir votre frigo, ce n'est sans doute pas la meilleure solution pour bénéficier des prix les plus bas mais, il faut l'avouer, ces supérettes nous sauvent souvent de bien des déconvenues ! À utiliser donc en cas de force majeure !

Les magasins de proximité sont des liens sociaux forts

Si les petites épiceries sont réputés plus chères, elles ont pourtant les faveurs des citadins qui prennent de plus en plus plaisir à s'y rendre. Aller au marché, chez le boucher, le fromager, le boulanger ou encore au supermarché de quartier sont autant de choses que font les Français, sans contrainte.

Ainsi, si le prix, et plus encore le rapport qualité-prix, est un critère important lors des courses, il semble que la proximité avec les vendeurs est de plus en plus prise en compte. On parle aussi bien de proximité géographique que psychologique : quel plaisir de discuter avec le producteur du coin !

J'y vais ou je n'y vais pas dans ces magasins de proximité ?

Ainsi, tâchez de faire la part des choses et d'adopter le bon comportement : faites votre plein de courses (une fois par semaine ou une fois par mois, selon vos habitudes, il n'y a pas de "règle") en vous appuyant sur votre liste de courses et, pourquoi pas, sur vos menus planifiés. Ce plein de courses doit impérativement être effectué en grandes surfaces afin de faire des économies et de bénéficier des meilleurs prix possible (vous pouvez faire différentes listes pour faire vos courses dans plusieurs magasins selon les promotions en cours).

Mais attention, malgré cela, rien ne vous empêche de vous rendre chez votre boucher, votre poissonnier ou au marché. Vous pouvez très bien aller au supermarché, acheter conserves, ingrédients secs, les packs d'eau, la charcuterie, les produits d'entretien, d'hygiène... Et allez acheter vos fruits et légumes au marché chaque week-end, acheter un bon morceau de viande chez le boucher et un bon poisson frais chez le poissonnier. Tout est une question d'équilibre afin de ne pas plomber votre budget !

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.