Organiser son repas de Noël sans stress

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Véritable invitation à la convivialité, le repas est bien souvent source de stress et d'épuisement pour l'hôte qui reçoit. Entre les courses, la déco, les invités, la cuisine... ne vous laissez pas submerger grâce aux conseils radins.

Définir son budget de Noël

Les dépenses sont à la fête et le repas de Noël engloutit une très grosse part du budget. Pour que la facture ne soit pas trop salée, commencez donc par faire le point sur le nombre de convives que vous aurez à votre table.Ensuite, définissez votre budget global. Mais pour avoir une idée précise, vous pouvez ramener cette somme par personne. Avec ce résultat, vous aurez une idée des ingrédients pouvant entrer dans la composition du repas. Cela va vous permettre de mettre en place un budget pour le repas de Noël et de ne pas vous retrouvez sur la paille après les fêtes.

Quel menu de Noël ?

Ne devient pas cordon-bleu qui veut et un novice ne se transformera pas en chef étoilé en une nuit ! On conseille donc aux débutants de commencer par sublimer des ingrédients de base, en suivant la recette à la lettre, avant de se lancer dans la création culinaire.Il ne suffit pas de claquer des doigts pour réussir son repas de Noël. Avec l’euphorie qui s’empare de chacun de nous en période de fêtes, prenez garde à ne pas vous laisser pousser des ailes, au point de vouloir tout faire maison : inutile de foncer bille en tête pour monter sa chantilly à la main, tout en réalisant cinq sortes de brioches pour accompagner le foie gras et hacher la farce du chapon au couteau.Bon à savoir : si vous travaillez le jour du réveillon de Noël, mieux vaut anticiper sur la confection du menu pour éviter de faire la cuisine à la dernière minute.

Éviter les ingrédients à problème

Cuisiner pour une grande tablée demande un sens créatif pour jongler avec les goûts de chacun. On évite ainsi les « Je ne mange pas ça » et autres « Je suis désolé, mais je suis allergique », etc.Une fois leur présence confirmée, questionnez donc systématiquement vos invitées sur les ingrédients pouvant poser problème. En cas d’allergie, on supprime évidement l’ingrédient problématique pour tout le monde. Mais attention, on veut bien faire plaisir, mais il ne faut pas priver toute l’assemblée d’un met succulent pour un simple caprice.

Choisir son menu de Noël

Budget fixé, compétences culinaires et temps disponible évalués, ingrédients à éviter connus, il ne vous reste plus qu’à choisir votre menu. Classique avec sa dinde aux marrons, moderne avec des recettes moléculaires ou encore exotique avec une farandole de plats du monde, les solutions sont infinies. Pour vous aider dans vos choix, l’article Les meilleurs sites de cuisine passent à table : choisir son menu de fêtes ! vous propose une sélection de sites de recettes, approuvés par Radins.com.

Organiser les tâches

La réussite de votre repas de Noël dépend en grande partie du timing. Si vos invités sont conviés pour 20h, tout devra être prêt une bonne demi-heure avant, pour vous laisser le temps de vous mettre sur votre 31. De plus, lors du repas, l’absence de l’hôte est bien souvent remarquée et celui-ci est souvent rappelé à l’ordre par ses invités, qui souhaitent profiter de sa présence.Pour ne pas s’emmêler dans la préparation de l’apéritif, de l’entrée, du plat ou encore du dessert, employez les bonnes vieilles méthodes : papier et crayon en main, listez attentivement les étapes de réalisation des recettes. Procédez de la même manière pour la décoration de la table qui, si elle n’est pas pensée en amont, peut vite être bâclée : nappe fripée, verres à vins dépareillés (faute d’avoir pu nettoyer la douzaine complète), serviettes en tissu tachées , etc.Enfin, pour ne manquer de rien le jour J, dressez une liste précise des ingrédients nécessaires, recette par recette, sans faire l’impasse sur les aliments de base comme les condiments. Ce serait dommage de se retrouver sans sel ou poivre, voire huile d’olive, pour l’assaisonnement des plats.

Les courses de Noël sans prise de tête

Étape essentielle de la préparation du repas de fêtes, les courses sont un sujet de stress et de problèmes pour bon nombre de cuisiniers. Si vous avez bien suivi nos conseils, vous avez déjà votre liste de courses définitive en main.Avant de partir, faites le point sur les ingrédients que vous avez déjà à la maison. Inutile de les acheter en triple exemplaire, mais pensez tout de même à les isoler et à les signaler avec une étiquette pour éviter qu’ils ne disparaissent d’ici là. Après, c’est parti pour les courses.N’attendez pas la dernière minute pour partir sillonner les rayons du supermarché. Les trois jours précédant le réveillon, il devient impossible de faire ses achats alimentaires sans faire la queue une bonne demi-heure en caisse. Pensez également à réserver votre pain, votre viande ou votre poisson dans les petits commerces de proximité. Vous pourrez ainsi les chercher le jour même : un bon moyen d’avoir des produits frais tout en étant certain de ne pas vous retrouver le panier vide, faute de stock.Une fois rentré, n’hésitez pas à vérifier votre liste et vos achats. Pour être sûr de ne manquer de rien, une double vérification vaut mieux qu’une.

Demandez de l'aide

A trois jours du grand repas de Noël, rassemblez les troupes : vous avez bien le droit à un petit coup de main ! Enfants, compagnon ou encore convives peuvent être mis à contribution pour vous faciliter la tâche.Il est donc nécessaire de passer en revue l’ensemble des missions de chacun : « Qui dresse la table ? », « Qui passera chercher le pain et le dessert chez le boulanger avant l’arrivée des convives ? », « Qui sera aux fourneaux ? », etc. Tout le monde participera ainsi à la préparation dans la joie et la bonne humeur, sans que l’hôte ne finisse le nez dans sa soupe, totalement épuisé et en nage, à peine l’entrée dégustée. En demandant aux convives de prendre en charge une partie du repas, comme l’apéritif ou le dessert, vous vous éviterez un stress en plus mais vous pourrez également alléger votre budget.Le repas de Noël doit réussir le pari pas si fou de rassembler tout le monde devant une belle table, joliment garnie de mets succulents, pour partager ensemble la joie d’être réunis. Aussi bien à table que sous le sapin, l’organisation et l’anticipation restent donc les maîtres mots d’un Noël parfait !

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.