Sel rose de l'Himalaya : comment l'utiliser ?

Anne-Sophie O - publié le 13/05/2020 à 11:20

Aujourd’hui, on vous parle du sel rose de l'Himalaya, c'est l'occasion de découvrir les usages de ce sel méconnu.  
 

Qu'est ce que le sel de l'Himalaya ?

Ce sel a la réputation d'être riche en sels minéraux comme le potassium, le magnésium, le calcium ou encore le phosphore, cependant les quantités sont trop minimes et sont donc considérées comme négligeables. Les scientifiques ajoutent que l'on retrouve ses oligo-éléments en quantités supérieures dans notre alimentation  Le sel de l'Himalaya ne contient pas d'iode.  Il doit sa couleur rose aux oxydes de fer.

Le sel de l'Himalaya provient du Cachemire, à plusieurs centaines de kilomètres de l'Himalaya. Sa première utilisation remonte à Alexandre le Grand.

Comment utiliser le sel de l'Himalaya ?

Le sel rose peut s'utiliser en cuisine pour l’assaisonnement. Il a un goût très fin, apprécié par les gourmets. Ce sel rose de l’Himalaya apporte également une touche déco insolite à vos plats !

Il s'intègre également dans les formules de beauté notamment en tant que sel de bain. Il entre également dans la composition de certains gommages, de dentifrices ou encore de bains de bouche. Il est reconnu pour ses propriétés régénératrices.

Le sel de l'Himalaya est également utilisé pour fabriquer les célèbres lampes de sel rose. Ces lampes n'ont aucun pouvoir bienfaisant, elles permettent simplement d'apporter une touche de douceur à votre décoration.

Le sel de l'Himalaya est il réellement différent des autres sels ?

Le sel de l'Himalaya est bon pour la santé, mais il ne faut pas en abuser : nous l'avons vu, il ne contient pas d'iode (contrairement au sel marin (le sel de table que l'on consomme tous les jours). Or des carences en iode peuvent avoir des conséquences dramatiques sur la santé, notamment sur le développement des enfants.

Vous connaissez sans doute l'expression crétin des Alpes, un nom donné aux habitants qui souffraient de problèmes de thyroïde à cause du manque de sel. L'iode est essentielle pour notre santé, c'est la raison pour laquelle il ne faut pas consommer du sel de l’Himalaya au quotidien.

De plus, le sel de l'Himalya comme les autres sels peuvent être responsables d'hypertension, c'est pourquoi, il est recommandé de diminuer sa consommation de sel et en le remplaçant par des épices par exemple. L'Organisation Mondiale de la Santé recommande de ne pas dépasser une consommation de 5 grammes de sel par jour, actuellement l'OMS estime que nous consommons entre 9 et 12 grammes de sel !

Il est également très difficile de savoir dans quelles conditions le sel de l'Himalaya est récolté, même s'il est vendu en magasins bios, il aura parcouru la moitié de la planète pour arriver jusqu'à nous. Un élément à prendre en compte si vous faites attention à votre empreinte carbone.

En bref, on vous recommande de faire preuve de prudence si vous consommez du sel de l'Himalaya. Cet article vous a plu ? Ne manquez pas notre article sur l'utilisation du sel à la maison.

Tous les guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.