Bien choisir son vidéoprojecteur

Marie Caillet - publié le 28/05/2020 à 14:00

Elle est loin, l'époque des gros vidéoprojecteurs montés sur roulettes des salles de classe ! Aujourd'hui, les vidéoprojecteurs s'invitent dans nos salons et avec style, s'il vous plaît. Plus compacts que les écrans de télé, ils proposent une image HD et une très bonne qualité de son. Faites votre cinéma à la maison !

Quel modèle ?

Que vous soyez consultant, gamer ou cinéphile, il est important de choisir un type de vidéoprojecteur adapté à votre activité : des picoprojecteurs ultra-compacts de la taille d'une main aux modèles Full HD, en passant par les vidéoprojecteurs capables de lire les fichiers informatiques, tous ne donneront pas les mêmes résultats. Ils ne seront pas au même prix non plus : cela peut aller de 60 € à plus de 2 000 € pour le haut de gamme. Heureusement, le marché est en baisse depuis plusieurs années et vous pouvez trouver de bons modèles dès 400 €.

Pour la bureautique

Si vous utilisez un vidéoprojecteur pour votre activité professionnelle, orientez votre choix vers un projecteur transportable, doté d'une focale courte et d'une bonne connectique. Vérifiez que votre modèle peut lire les fichiers les plus courants comme les logiciels de la suite Office, mais aussi qu'il dispose de plusieurs ports USB, HDMI et VGA et que la lecture vidéo est bien embarquée. Une luminosité de 3000 lumens est un minimum, ainsi qu'une résolution de 640*480. Enfin, pour garantir une bonne lisibilité lors de vos réunions et exposés, optez pour une résolution Full HD ou 4K et ne dépassez pas un bruit de ventilation de 35 dB, seuil au-delà duquel il peut parasiter votre réunion.

Le meilleur rapport qualité-prix : le XuanPad Mini Projecteur, à partir de 102 €

Pour le gaming

Pratique pour jouer en XXL sans investir dans un grand écran, le vidéoprojecteur pour gamers a aussi l'avantage d'être très compact : vous y gagnez en définition et en place, combo ! Pour un home entertainment immersif, veillez à ce que votre projecteur comporte une prise HDMI et une fréquence de balayage (fréquence de rafraîchissement de l'image) de 240 hz minimum. Là aussi, préférez le Full HD pour avoir une image bien nette sans pixels. En terme de luminosité, tout dépendra de la pièce où vous jouez : si elle est sombre, vous pouvez vous contenter de 1000 lumens. Si elle est éclairée, cherchez plutôt une luminosité de 1500 à 2000 lumens. Le contraste est également important : pour éviter des tons sombres trop grisés et avoir des couleurs de bonne vibrance, il vaut mieux prendre un modèle de 40.000 minimum. Bonus utiles : un mode fast intégré et une batterie externe.

Le meilleur rapport qualité-prix : le Prédator Z650, à partir de 926 €

Pour les cinéphiles

Moins encombrant qu'un home cinéma, le vidéoprojecteur propose aujourd'hui une expérience tout aussi immersive, à condition de ne pas lésiner sur la résolution d'image et de choisir un vidéoprojecteur adapté à votre pièce. Pour commencer, prenez en compte la salle dans laquelle vous l'installerez : si vous n'avez pas beaucoup de recul, choisissez une focale courte ou même ultra courte qui permettra de projeter l'image à faible distance sans la déformer (le fameux effet trapèze). Il faut compter 3 mètres de recul entre le vidéoprojecteur et le mur pour une image de 2,5 mètres de large. Le zoom et dézoom doivent permettre de corriger le trapèze, et l'option lens shift est utile pour corriger le cadrage si vous devez installer votre vidéoprojecteur de biais. Pour un piqué d'image satisfaisant, un modèle Full HD (1080p) ou Ultra HD (2160p) est tout recommandé. Comme pour le vidéoprojecteur de gaming, la luminosité de la pièce est à prendre en compte : un salon nécessitera 2000 lumens au minimum. Enfin, le taux de décibels est important pour votre confort d'utilisation : essayez de vous rapprocher d'un 25 dB.

Le meilleur rapport qualité-prix : le BenQ W1090, à partir de 599 €

Prix d'usage et d'entretien

Outre l'achat du vidéoprojecteur proprement dit, pensez à intégrer dans votre budget les coûts complémentaires :

  • Le support de projection : vous pouvez utiliser un mur blanc (ou le couvrir avec une peinture blanche et mate adaptée, à partir de 70 € le pot) ou une toile enroulable : les gains indiquent sa capacité de réflexion de la lumière. Choisissez du gain 1 minimum pour une salle modérément éclairée et montez jusqu'à du gain 2 si la projection se fait lors d'une forte luminosité. Le prix d'une toile varie en fonction de ses options (enroulable, à moteur, avec cadre...) et peut aller de 50 à 300 €.
  • La lampe : la lampe d'un vidéoprojecteur a une durée de vie moyenne de 2000 heures (soit 4 ans pour une utilisation normale), au terme desquelles elle doit être remplacée . Il faut compter en moyenne 300 € pour une nouvelle lampe.
  • La consommation électrique : une utilisation moyenne (2 à 3 heures par jour) entraîne une consommation annuelle de 50 € par an.

Astuce Radins
Pour faire des économies, optez pour une lampe LED : elle dure 20 000 heures (soit 20 fois plus qu'une lampe classique) et consomme 2 fois moins. En revanche, sa luminosité est plus faible : ce choix sera plus pertinent si votre pièce de projection est assez sombre.

La technologie d'aujourd'hui propose des appareils pour toutes les activités : vidéo d'entreprise, films, gaming... Choisissez en fonction de l'usage que vous réservez à votre appareil et profitez d'une projection privée en Full HD !

Tous les guides guide d'achat
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.