Bien choisir son stand up paddle

Marie Caillet - publié le 28/04/2020 à 09:45

Le stand up paddle a le vent en poupe. Depuis quelques années, ce sport de glisse à mi-chemin entre le surf et la pirogue séduit de nouveaux adeptes. Mais avant de drifter sur les vagues, il vous faut choisir le bon modèle. Radins Conseils fait le tour des gabarits et des gammes pour vous aider dans votre achat.

Les premières questions à se poser

Une planche, une pagaie, quelques centaines d'euros... Derrière son apparente simplicité, l'équipement de base du stand up paddle demande une réflexion préalable de la part de l'acheteur. Une planche mal adaptée à votre morphologie et à votre niveau vous laissera à coup sûr le bec dans l'eau. Prenez donc le temps de vous poser les questions suivantes :

  • Quel est votre niveau ? (Avez-vous déjà pratiqué un sport de glisse, ou êtes-vous un débutant complet ?)
  • Connaissez-vous bien votre morphologie actuelle (poids et taille) ? Ce critère est décisif pour le choix du modèle.
  • Quel est votre budget ? Vous pouvez trouver un SUP correct à partir de 300 €, mais certaines gammes et modèles sont plus coûteux (cela peut grimper jusqu'à 4 000 €).

Les dimensions du bon stand up paddle

Conséquence directe de son succès, l'offre en SUP peut vite vous donner le tournis. Quelques critères sont à définir pour affiner votre recherche :

  • L'épaisseur : elle peut être de 10 cm ou de 15 cm. Plus une planche sera épaisse, plus elle sera stable, mais perdra en maniabilité. D'autre part, une épaisseur de 15 cm sera plus adaptée à une personne de plus de 85 kg ou à un débutant souhaitant surtout faire du SUP pour se balader.
  • La longueur : si vous voulez vous mettre au stand up paddle pour surfer avant tout, optez pour une planche courte qui sera plus réactive, mais moins stable. Une planche longue sera plus équilibrée et conviendra bien à la glisse sur un cours d'eau, par exemple.
  • La largeur : la largeur standard est de 76 cm. Il existe néanmoins des modèles ayant une largeur de 80 cm, voire plus, à l'adresse des débutants : il est plus facile d'y trouver son équilibre et de se familiariser avec la méthode de pagaie. N'espérez pas, en revanche, atteindre des pics de vitesse sur ce type de modèle.
  • Le volume : il est lié à la flottabilité du paddle, et doit correspondre à votre gabarit. La marque vous renseigne généralement sur le poids maximum conseillé.
  • La matière : rigide ou gonflable ? La construction des paddles a évolué et propose deux types de planches ayant chacune leurs qualités et leurs inconvénients. Un SUP rigide aura une meilleure glisse et disposera d'ailerons amovibles mais sera plus encombrant. Un SUP gonflable, élaboré avec un drop stitch (une construction à base de PVC qui permet d'obtenir une surface solide et lisse après gonflage à la pompe) sera plus pratique à transporter (vous pouvez le stocker dans un sac), aura une meilleure résilience envers les chocs mais offrira moins de possibilités en surf. Généralement, la pagaie est vendue avec ce modèle. Il est à privilégier si vous voulez surtout pratiquer en eaux vives ou en balade.

Les types de stand-up paddles

Choisir le bon paddle, c'est aussi trouver la planche adaptée au type d'activité que vous voulez pratiquer : surf, balade, course... ou plusieurs catégories combinées. Il existe 5 types de planches, mais toutes ne demanderont pas le même budget.

Surf : court et maniable, ce paddle est destiné à une pratique en mer. On peut trouver des modèles gonflables à prix abordable (à partir de 300 €) qui conviendront bien aux rideurs ayant déjà une petite expérience en glisse.

All-Round : modèle polyvalent, qui permet à la fois le surf sur flat (eaux agitées) et la balade. Cela se traduit par un gabarit (longueur et largeur) plus important que chez son petit frère. Confort de glisse et stabilité sont au programme : à déconseiller donc aux surfeurs déjà expérimentés.

Balade : un paddle confortable, assez large pour une navigation fluide et suffisamment long pour une vitesse satisfaisante. Il est conseillé pour les plans d'eau, mais vous pouvez aussi l'utiliser en mer calme.

Touring : un autre paddle hybride, dont le combo longueur / largeur permet une bon équilibre mais aussi une vitesse supérieure au paddle de ballade. Il fera des merveilles sur cours d'eau.

Race : plus longue et plus fine que les autres, cette planches est conçue pour la vitesse et peut atteindre une très vive allure sur eaux plates. Elle est réservée aux riders expérimentés et n'est pas conseillée pour un usage en surf ou mer agitée. Les paddles rigides sont conseillés dans cette catégorie.

Gabarit, matière, qualité de construction : tous les critères sont à examiner pour choisir le bon paddle. N'oubliez pas de compléter votre équipement avec un leash (cordon vous rattachant au paddle) et une bonne pagaie pour une glisse au top !

Tous les guides guide d'achat
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.