Guide d’achat : bien choisir sa plaque de cuisson

Mustapha Azzouz - publié le 19/12/2019 à 15:00

Entre les plaques de cuisson au gaz, les plaques vitrocéramiques, les plaques à induction et les plaques mixtes, il n’est pas toujours facile de sélectionner le produit qui nous donnera entière satisfaction ! Cet élément est pourtant indispensable en cuisine. Suivez le guide pour bien choisir votre prochaine plaque de cuisson.

Acheter une plaque de cuisson : les questions à se poser

Gaz, induction, vitrocéramique ou électrique « classique »... Quelle plaque de cuisson vous conviendra le mieux ? Voici les questions à se poser :

  • Faut-il rester avec une plaque de cuisson au gaz ou passer à l’électricité ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients des plaques de cuisson à induction ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients des plaques de cuisson vitrocéramiques ?
  • Faut-il opter pour une plaque de cuisson avec seulement trois foyers ?
  • Quelle sécurité pour les enfants ?
  • La fonction « booster » est-elle indispensable ?

Plaque de cuisson au gaz ou électrique ?

Centre névralgique d’une cuisine, la plaque de cuisson se décline en deux versions : plaque électrique (induction et vitrocéramique) ou plaque au gaz.

La plaque de cuisson électrique (à induction ou vitrocéramique)

Économiques à l’achat, les plaques électriques sont également rapides à installer et simples à utiliser. Les dernières générations de plaques permettent de faire un contrôle plus précis de la température ainsi qu’une montée en température plus rapide. Le principal avantage des plaques de cuisson électriques reste incontestablement leur facilité d’entretien. Un simple coup d’éponge suffit.

Son prix : de 79 à 249 €.

La plaque de cuisson au gaz

Les plaques à gaz restent encore aujourd’hui les plaques de cuisson les plus utilisées en France. Elles sont également toujours présentes dans les cuisines des professionnels de la restauration. Leur présence décline toutefois un peu plus chaque année dans les rayons des magasins spécialisés.

Outre leur bas prix, les plaques de cuisson au gaz présentent plusieurs avantages, dont leur facilité d’utilisation. En effet, un simple bouton permet de régler la puissance de la flamme, et un simple contrôle visuel est suffisant pour déterminer la puissance. Ce mode de cuisson offre une très grande précision. Il faut cependant posséder un raccordement au gaz de ville ou bien changer régulièrement les bouteilles de gaz portables.

Son prix : de 79 à 999 €.

La plaque de cuisson mixte

Pour ceux qui souhaitent passer à une table électrique sans abandonner le gaz, les fabricants proposent des plaques de cuisson aussi appelées « tables mixtes ». Ces dernières disposent donc à la fois d’un foyer au gaz et d’un foyer électrique : une idée astucieuse pour combiner les avantages de chaque système !

Son prix : de 149 à 999 €.

Plaque de cuisson vitrocéramique ou à induction ?

La plaque de cuisson vitrocéramique

Plus abordables que les plaques à induction, les plaques de cuisson vitrocéramiques sont en revanche beaucoup plus gourmandes en énergie. Leur faible cout d’acquisition est donc perturbé par un cout élevé.

Une table vitrocéramique présente presque une montée en puissance aussi rapide que les plaques vitrocéramiques. Elle permet par conséquent de saisir rapidement les viandes ou de faire bouillir de l’eau en quelques instants. Toutefois, elle met beaucoup plus de temps à refroidir. Elle offre ainsi moins de précision dans les variations de température à la baisse.

D’autre part, avant de procéder à l’achat d’une place vitrocéramique, il faut savoir que les lampes halogènes ont une durée de vie limitée et présentent également un cout de remplacement important !

Son prix : de 169 à 600 €.

La plaque de cuisson à induction

La table à induction possède des avantages très importants par rapport à la cuisson au gaz et aux tables vitrocéramiques.

En effet, les plaques de cuisson à induction chauffent plus rapidement que le gaz et offrent plus de souplesse que le radiant et l’halogène : il suffit de 4 minutes pour faire bouillir 2 litres d’eau.

Ce type de foyer est capable des plus fortes puissances comme des plus faibles : un avantage indiscutable pour les cordons bleus. Son mode de fonctionnement est toutefois particulier.

La plaque crée un champ magnétique générant de la chaleur sur le récipient. Ce n’est donc pas la plaque qui chauffe, mais le récipient posé dessus. Dès que le récipient est enlevé, la plaque se refroidit.

En revanche, ces tables ne fonctionnent qu’avec des casseroles et poêles spécifiques (en fonte ou en acier).

Une plaque de cuisson à induction consomme un tiers de moins qu’une plaque vitrocéramique et 50 % d’énergie de moins qu’une table de cuisson à gaz.

Son prix : de 159 à 1 599 €.

Astuce : un simple aimant !

Pour savoir si vos casseroles et poêles sont compatibles avec une plaque de cuisson à induction, il faut mettre un aimant sur le fond extérieur. Si l’aimant tient, c’est que la casserole est compatible.

Taille et options des plaques de cuisson

Combien de foyers pour une plaque de cuisson ?

Les tables de cuisson sont vendues soit avec quatre, soit avec trois foyers. Le choix du nombre de foyers va surtout dépendre de vos habitudes de consommation. Trois plaques se révèlent à un usage régulier un peu justes. Cependant, les modèles à trois foyers permettent de manipuler avec plus d’aisance les récipients de grandes dimensions et autres grosses cocottes.

Sachez également que la différence de prix entre une plaque de cuisson à trois foyers et celle à quatre foyers n’est pas très importante. Si vous disposez de peu d’espace, les fabricants proposent aussi des plaques de seulement 30 cm de largeur pour équiper les kitchenettes.

Les options des plaques de cuisson

Les places de cuisson vitrocéramiques et à induction proposent régulièrement une multitude de fonctions plus ou moins utiles.

Parmi celles qui sont vraiment utilisées au quotidien, on peut citer l’« arrêt automatique » qui coupe l’alimentation de la plaque en cas de cuisson anormalement prolongée ou bien le « témoin de chaleur résiduelle » qui s’allume tant que le foyer est encore chaud.

Les familles qui possèdent des enfants en bas âge peuvent également vérifier si leur plaque de cuisson possède une sécurité anti-débordement : elle permet à la table de cuisson de se couper automatiquement dès qu’un liquide déborde et atteint le bandeau de commandes. De même, le verrouillage des commandes empêche les enfants de manipuler la plaque.

En revanche, la fonction « booster » qui permet d’obtenir une puissance supérieure pendant quelques secondes ou minutes n’est pas vraiment indispensable. Elle va consommer beaucoup d’électricité pour un résultat peu intéressant en cuisine.

Pour cuisiner de bons petits plats mijotés ou pour cuire des pâtes sur le pouce, vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour bien choisir votre future plaque de cuisson.

Tous les guides guide d'achat
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.