Soldes : échanges, remboursement, mode d'emploi

Marie Caillet - publié le 18/06/2020 à 14:30

À vos marques, prêts, shoppez ! Au moment des soldes, toutes les razzias sont permises. Mais attention aux échanges et aux remboursements. Que cache la mention « ni repris ni échangé » ? Comment éviter les arnaques ?

Vice caché, défaut ou mauvais achat ?

Si la pastille -50 % permet de faire de bonnes affaires, elle soulève aussi de nombreux achats frénétiques. Gare alors à ceux qu’on regrette ! En effet, les affichages et étiquettes « Pendant les soldes, ni repris ni échangé » sont abusifs mais ne sont pas illégaux. Zoom sur les lois à connaître !

Votre achat présente un vice caché

En cas de vice caché, les commerçants sont juridiquement tenus de procéder à l’échange ou au remboursement de l’article : « En ce qui concerne les défauts de fabrication non apparents ou le service après-vente, les limitations de garanties sur les articles soldés sont interdites » souligne le site du gouvernement service-public.fr. Les articles non conformes sont 100 % garantis en boutique et sur Internet. Réparation, échange, réduction ou remboursement sont possibles.

Attention ! Un défaut apparent n’est pas considéré comme un vice caché. Il n’est donc pas couvert par les garanties et ne constitue pas un motif légal de retour. Le commençant n’est donc juridiquement pas tenu à l’échange si c’est clairement indiqué. Prenez le temps d’examiner les produits sous toutes les coutures. Rayures, trous, taches n’échapperont plus à votre œil expert.

Vous regrettez votre achat ?

Si vous n’êtes finalement pas satisfait de votre achat, le commerçant peut pourtant décider de ne pas échanger ni reprendre les produits soldés dès lors que les règles de retour sont explicitement affichées en boutique, ou mentionnées sur les tickets de caisse ou sur d’autres supports. Le site service-public.fr résume : « Le commerçant est tenu d’appliquer toute disposition relative à l’échange ou au remboursement dont il fait la publicité. Le non-respect de cette règle le rend passible du délit de publicité trompeuse ».

Si vous regrettez vraiment votre achat, vous pouvez toujours tenter de repasser en boutique. Certains magasins appliquent les mêmes règles qu’en dehors des soldes. Et quelques gentils commençants n’hésitent pas à faire un geste commercial quand c’est demandé avec le sourire. Veillez, en revanche, à ce que le monde n’afflue pas, en évitant le samedi par exemple !

Faire ses soldes sur Internet

Pour éviter les cohues et les ruptures de stock, certains sont adeptes du shopping online. Pendant les soldes, comme en dehors, le droit de rétractation – ou de retour – s’applique toujours. S’agissant d’une vente à distance, le consommateur dispose d’un délai de 14 jours – à réception du colis – pour retourner le ou les articles. Il n’a pas à justifier sa décision ni à payer de frais supplémentaires, en dehors du prix d’envoi si l’e-shop ne propose pas de le prendre à sa charge. Pour les CD, DVD ou logiciels informatiques, la mesure ne s’applique que s’ils n’ont pas été ouverts.

Le geste cool 
De plus en plus de sites e-marchands pratiquent des gestes commerciaux et se chargent des frais de retour que vous avez avancés. À réception de l’article, le site a alors 14 jours pour procéder au remboursement. Toutefois, gare aux arnaques : le remboursement inclut la totalité des sommes versées, frais de livraison compris.

À présent que vous disposez de toutes les astuces à connaître pour shopper en période de soldes, vous pouvez démarrer la course aux bonnes affaires du bon pied !

Tous les guides guide d'achat
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.