Les questions à se poser avant de changer ses fenêtres

Fabienne Cornillon - publié le 30/06/2020 à 14:27

Changer ses fenêtres est une solution pérenne pour mieux isoler votre logement. Isolant phonique et thermique, la fenêtre est aussi un accessoire déco dont l’aspect esthétique est à prendre en compte au moment du choix. Vous envisagez de changer vos fenêtres ? Prenez le temps de vous poser les bonnes questions en amont.

Double ou triple vitrage ?

C’est souvent la première question que vous devrez vous poser dans le cadre du changement de votre fenêtre. Il existe trois solutions :
- simple vitrage ;
- double vitrage ;
- triple vitrage.

Le simple vitrage est à proscrire, inutile d’entrer ici dans les détails. En effet, c’est un très mauvais isolant thermique qui ne suffira pas à vous offrir confort et économies.

Le double vitrage

Le double vitrage offre de meilleures performances thermiques. Tandis que le simple vitrage compte une seule lame de verre, le double vitrage est composé de 3 couches : 2 lames de verre et une lame d’air. L’air est un parfait isolant, il suffit de regarder de quelle manière les Scandinaves isolent leurs logements pour comprendre que cet espace vide entre deux lames est efficace.

Il existe différents modèles de double vitrage. Vous pouvez opter pour des vitrages de 14 à 28 mm. Naturellement, plus il sera épais, plus l’isolation sera efficace. Puisque l’on compte trois couches, lors du choix de votre fenêtre, vous verrez des mesures telles que 4/12/4, 4/16/4, 4/20/4. Cela signifie que les deux lames de verre mesurent 4 mm d’épaisseur tandis que la lame d’air mesure 12, 16 ou 20 mm.

Le triple vitrage

Le triple vitrage est la solution la plus isolante. Naturellement, c’est la plus chère. Toutefois, lorsque vous changez vos fenêtres, la question que vous devez vous poser est la suivante : quelles économies d’énergie puis-je espérer avec mon remplacement de fenêtres ? N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas ici uniquement d’une dépense, mais d’un véritable investissement. Vous payez aujourd’hui pour économiser demain. Vous devez donc vous renseigner auprès d’un professionnel pour estimer l’impact de ce changement de fenêtre sur votre facture.

Si vous choisissez le triple vitrage, vous optez cette fois pour une fenêtre composée de 3 lames de verre et de deux lames d’air. Nous ne l’avons pas évoqué concernant le double vitrage, mais cet espace peut être rempli de gaz argon qui augmente les performances thermiques de votre vitrage. Ainsi, cette fois, vous trouverez des mesures telles que 4/12/4/12/4 ou encore 4/14/4/14/4.

L’isolation thermique est ici optimale. Toutefois, ce choix s’adapte plus aux régions froides. Dans le sud de la France par exemple, le triple vitrage n’est pas le plus prisé dans la mesure où les températures sont bien moins fraîches que dans le nord de la France en hiver.

Des fenêtres selon votre lieu de vie

Nous venons d’évoquer le fait que votre région va impacter le choix du vitrage de votre fenêtre. Autre question à se poser avant de changer ses fenêtres : mon environnement est-il bruyant ? Cette question est essentielle dans la mesure où la fenêtre n’est pas uniquement un isolant thermique. C’est aussi un isolant phonique.

Si vous vivez dans une maison en pleine campagne, nul besoin d’investir dans un vitrage offrant une isolation phonique élevée. En revanche, au cœur d’une cité ou dans une maison en bord de route, l’isolation phonique s’impose pour améliorer votre confort au quotidien.

Fenêtre PVC, bois ou alu ?

Abordons à présent le choix esthétique. Pour certains, c’est un détail. Pour d’autres, il est important que la fenêtre soit un élément à part entière de la décoration. Les fenêtres se déclinent aujourd’hui et peuvent offrir un véritable cachet à votre logement.

De nos jours, c’est le PVC qui est plébiscité. Il offre un excellent rapport qualité/prix et est parfaitement isolant. On l’utilise à la fois dans le neuf et en rénovation. Toutefois, ce n’est pas le plus esthétique, même s’il se décline aujourd’hui en termes de coloris et de teintes. Il est ainsi possible d’opter pour un PVC gris ou une imitation bois par exemple. La plupart du temps, c’est le PVC blanc qui est privilégié pour son prix très attractif.

L’aluminium est un matériau très résistant qui s’adapte parfaitement aux grandes baies vitrées. Mais il est également parfait pour les fenêtres dans un habitat moderne, voire contemporain. L’aluminium gris habille votre logement de la meilleure manière. Bien sûr, lui aussi se décline en de nombreux coloris, mais le gris foncé reste la couleur privilégiée. C’est un matériau qui offre une isolation tout à fait correcte. Avec un double ou un triple vitrage, il saura être le partenaire de votre confort.

Le bois est l’atout charme quand on imagine changer de fenêtre. En rénovation, il vient apporter cet aspect rustique et traditionnel qui fait tout le charme d’une belle maison en pierre. Toutefois, le bois s’entretient. Tandis que le PVC et l’alu nécessitent simplement un coup d’éponge de temps à autre, le bois doit être traité pour conserver son esthétisme et sa résistance aux intempéries.

Bien choisir le type d’ouverture

Autre question à se poser avant de changer ses fenêtres : quelle ouverture sera la mieux adaptée à la configuration de mon logement ? Il existe un grand choix d’ouvertures :
- l’ouverture à la française : il s’agit d’une ouverture classique, vers l’intérieur, en tournant une poignée puis en tirant la fenêtre vers soi ;
- l’oscillo-battant : cette fois, vous optez pour un système qui permet d’ouvrir a minima votre fenêtre. Ainsi, s’il propose une ouverture à la française, il est possible de l’ouvrir grâce à un axe horizontal, le fenêtre est alors entrebâillée en partie haute ;
- la fenêtre coulissante : c’est une solution gain de place. En effet, nul besoin d’ouvrir un battant qui va s’imposer dans votre pièce, cette fois, vous faites coulisser un vitrage sur l’autre. Et pour encore plus de place, optez pour la fenêtre à galandage. Cette fois, la partie que vous déplacez va se nicher dans le mur. C’est la solution idéale pour une baie vitrée ;
- la fenêtre à l’anglaise : elle fonctionne sur le même principe que la fenêtre à la française. Toutefois, elle s’ouvre cette fois vers l’extérieur ;
- la fenêtre basculante : cette fenêtre bascule sur un axe vertical et non horizontal. Ainsi, vous obtenez deux arrivées d’air, une au-dessus et une au-dessous de votre fenêtre ;
- la fenêtre à l’italienne : tandis que la partie haut est immobile, la partie basse s’ouvre vers l’intérieur.

Demander des devis aux artisans

Avant tout changement de fenêtre, sachez que tous les artisans ne vont pas pratiquer les mêmes tarifs.
Selon leur structure d’entreprise et les charges qui leur incombent, leur expérience, la nature des fenêtres et vitrages qu’ils vont vous fournir, les prix vont fortement varier. N’hésitez pas à demander des devis à 4 ou 5 artisans. C’est aussi une solution pour connaître le prix moyen et comprendre pourquoi l’un est parfois deux fois plus cher que l’autre.

Dès lors qu’il s’agit de votre maison et de votre confort thermique, ne foncez pas immédiatement vers le devis le plus bas, cela peut être parfois synonyme de mauvaise qualité. Posez à vos artisans toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour comprendre leur démarche, leurs choix et leurs tarifs.

N'oubliez pas non plus de leur demander des références. Idéalement, il est préférable de prendre un artisan grâce au bouche-à-oreille, cela permet de s’assurer de son sérieux.

Le crédit d’impôt forfaitaire pour changer ses fenêtres

Avant de changer vos fenêtres, posez-vous la question des aides qui peuvent vous être attribuées par l’État. Depuis le 1er janvier 2020, un crédit d’impôt forfaitaire de 40 € par fenêtre vous est offert. La condition est de remplacer un simple vitrage par un double ou triple vitrage.

À partir du 1er janvier 2021, le CITE forfaitaire (crédit d’impôt pour la transition énergétique), fait place à Ma Prime Renov.

Devez-vous faire une déclaration de travaux ?

La demande préalable de travaux intervient dès lors que vous modifiez l’aspect extérieur de votre logement. Il est donc nécessaire de faire cette demande à la mairie si vous ajoutez une ouverture ou si vous changez une fenêtre par un autre modèle. En revanche, pour un changement à l’identique, cette demande préalable de travaux n’est pas obligatoire.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.