Arbres fruitiers : leur entretien durant la période hivernale

Florian Billaud - publié le 12/09/2019 à 14:30

Même au sortir de l’automne, alors qu’ils entrent progressivement en phase de dormance, vos arbres fruitiers requièrent une attention particulière. En effet, un entretien adapté en cette période les maintiendra en parfaite santé et favorisera une récolte foisonnante à la belle saison. Quels sont les gestes à effectuer ? Découvrez-le tout de suite !

Étape 1 : on effectue un nettoyage au sol en bonne et due forme

Les feuilles mortes et les fruits gâtés accumulés autour de vos arbres fruitiers peuvent mettre la santé de ces derniers en péril. Et pour cause, ce sont de véritables nids à bactéries, propices en outre au développement de champignons potentiellement nocifs. Pour éviter toute contamination, un bon nettoyage s’impose ! Par précaution, nous vous conseillons même de brûler les végétaux éliminés. Une fois cela fait, binez le sol autour des troncs de manière à l’aérer, et terminez en le griffant en surface.

Étape 2 : on assainit parfaitement ses arbres

La mousse et le lichen présents sur vos arbres fruitiers constituent un refuge idéal pour les larves et œufs de ravageurs, tels que les carpocapses et les pucerons. Il en va de même pour les morceaux d’écorce décollés. Une bonne brosse en fibres chiendent humidifiée et de l’huile de coude suffiront à déloger tout ce petit monde des troncs. Repérez également les branches charpentières (c’est-à-dire les branches principales), et brossez-les. Cela permettra aux plus petites de prospérer. Retirez aussi les branches mortes, que les ravageurs affectionnent tout autant.

Étape 3 : on procède au chaulage

Un brossage assidu n’est toutefois pas suffisant. En effet, sous les écorces restées en place pullulent des larves et œufs de parasites, qui n’attendent que les beaux jours pour se développer. Le traitement visant à les éradiquer consiste en l’application de lait de chaux, à la fois sur le tronc et les branches charpentières. Dans le commerce, vous le retrouverez sous les appellations « chaux vive agricole » ou « blanc arboricole ». Astuce : l’argile verte en complémentPour un effet protecteur, n’hésitez pas à joindre un cinquième d’argile verte au badigeon.

Étape 4 : on fait barrage aux ravageurs provenant du sol

La terre abonde, elle aussi, de ravageurs au stade larvaire ou embryonnaire. Afin d’empêcher ceux-ci, une fois qu’ils seront développés, d’atteindre les branches, disposez une bande adhésive de type attrape-mouche tout autour du tronc, à une hauteur d’environ 80 cm.

Étape 5 : on effectue un traitement curatif par deux fois

Au cours de l’hiver puis vers la fin de la saison, en vue d’éliminer les parasites hivernants, appliquez de l’huile blanche sur les branches. Vous pouvez opter soit pour de l’huile de colza, qui est naturellement insecticide, soit pour de l’huile de paraffine.

Étape 6 : on procède à un ultime traitement préventif

Vers la fin de l’hiver, lorsque les bourgeons gonflent, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur l’ensemble des branches pour prévenir les maladies fongiques comme la rouille, la tavelure ou le mildiou. Autre alternative, si votre jardin est attaqué de manière régulière par les insectes ravageurs : l’insecticide biologique à base de Bacille de Thuringe. Au moment de la floraison, stoppez les traitements. Bon à savoir : surveillez la météo avant tout traitementLes jours pluvieux et venteux, ainsi que lors de périodes de gel, évitez de traiter vos arbres.

Peu coûteuses, simples à appliquer et respectueuses aussi bien de l’environnement que de la santé, ces phases d’entretien assureront une santé de fer à vos arbres fruitiers. Elles sont d’autant plus importantes lorsque l’hiver est doux et dépourvu de longues périodes de gel, car dans ces conditions, les insectes ravageurs ont plus de chances de survie. Maintenant que vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à vous équiper et à œuvrer !

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.