Jardiner bio : comment produire ses graines bio ?

La rédaction - publié le 12/09/2019 à 14:30

Produire ses graines bios a beaucoup d'avantages. C'est économique car cela vous permet de reconduire vos cultures d'une année sur l'autre, du semi à la récolte... sans devoir acheter vos semences. Produire ses graines a un autre avantage, une tendance qui prend de plus en plus d'ampleur : le troc. Il offre la possibilité d'obtenir, gratuitement, de nouvelles variétés pour la jardin et le potager.

Produire des graines bios, quelques notions à connaitre :

Les graines, c’est le renouvellement des cultures. On différencie les plantes qui s’autofécondent et des plantes mâles ou femelles. Parmi les plantes auto-pollinisatrices les plus connues, on citera les tomates, les fraisiers, les pois, elles sont constituées des organes mâle et femelle.Les plantes mâles et femelles sont pollinisées par les insectes. On cite souvent les abeilles, mais les bourdons, les mouches, les coléoptères sont aussi de la partie.... Tous ces insectes participent au cycle de la pollinisation, tout comme le vent qui transporte et dissémine graines et pollens. On l’appelle "pollinisation croisée".Dans les rangs des plantes pollinisées on compte par exemple, la betterave, le poireau, la courgette.Dans le cas de pollinisation croisée, la difficulté, c’est de connaitre avec certitude, la variété exacte que produira la graine. Difficile pour le jardinier lambda de garantir la variété.

Les graines bios, la garantie du Label !

En France, le label bio est certifié et attribué par les services du ministère de l’agriculture. Ce label est obtenu par les agriculteurs, les éleveurs, les maraichers, et aussi les producteurs de graines bio, en fonction d’un "cahier des charges" pointu et draconien.

Comment produire des graines bios ?

À chaque plante sa méthode, mais voici comment faire en règle générale :Tout d’abord, votre culture doit être issue de plants ou de graines bio. Ensuite, c’est idiot, mais vous ne devez en aucun cas utiliser de produits autres que bio : traitement, engrais, fertilisant, doivent être d’origine naturelle.Durant la croissance des plantes, il faut sélectionner les plus beaux plants, taille, forme, couleur. On supprimera d’office tous les plants qui auront été malades.Laissez les plantes "monter en graines". Récupérez-les et laissez-les sécher quelques jours, à l’air libre, dans un endroit sain et sec. Le séchage doit être rapide pour éviter que les graines ne s’abiment.Placez-les ensuite dans des sachets papier ou dans une boîte en bois... Les graines doivent être conservées dans un endroit frais et sec, et à l’abri de la lumière.Astuces Radins.com : Vous pouvez également directement récolter les graines de certains légumes bio. Par exemple, les poivrons, les potirons, et d’autres. Récupérez les graines des légumes découpés. Nettoyez-les et faites-les sécher comme on l’a vu ci-dessus. C’est une façon idéale de récupérer des graines, quand on veut se lancer !

Étiquetez !

Pensez à noter le type de graines bio ainsi que la date. La durée germinative est différente selon les plantes. Certaines ne se conserveront que peu de temps alors que d’autres pourront être conservées plus de 5 années.

Produire ses graines bios, un enjeu de société :

La nature, c’est la variété : c’est la vie !Cependant, dans l’industrie c’est avant tout la rentabilité et la productivité qui sont recherchés, souvent au détriment du nombre de variétés et de leur saveur.Quand un jardinier fait ses graines, il peut aussi participer à la conservation de variétés anciennes voire à leur développement. La variété est toujours un avantage, c’est vrai au jardin, c’est vrai en cuisine ! Produire ses graines bio, c’est être indépendant. C’est être confiant sur leur qualité des graines et leur origine.Plus d’infos jardin sur jaime-jardiner.com

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.