Jardiner sans jardin : Comment végétaliser un mur ?

La rédaction - publié le 12/09/2019 à 14:30

Quand on habite en ville, parfois loin de tout "poumon vert", entouré de routes et vivant dans béton, le citadin aspire à bénéficier d'un coin de verdure, son coin de verdure, un "cocon" végétal ! Mais comment faire quand on manque de place et que le balcon ne permet que de placer qu'une petite table et ses 2 chaises ? C'est là qu'intervient le mur végétalisé !

C'est quoi un mur végétalisé ?

Vous vous en doutez, "végétalisé" c’est à dire recouvert de végétaux et sur un mur, donc une surface cultivée verticalement.En dehors du côté nature, esthétique et sympathique... Végétaliser un mur de balcon c’est aussi écologique. C’est en réalité, l’un des seuls moyens de supprimer le rayonnement de chaleur d’un mur. C’est aussi un isolant phonique, c’est à dire contre le bruit. De fait, en ville alors que beaucoup de bâtiments possèdent de très grands murs de béton, peu efficaces quand à l’isolation de la chaleur et du bruit, végétaliser un mur répond à ces deux problématiques.Mais avant tout, c’est un bon moyen de cultiver des plantes sans jardin, et c’est sans doute simplement ce que vous recherchez.

Comment végétaliser un mur ?

Si pour les professionnels, lors des constructions neuves ou des rénovations importantes, il existe des systèmes "clé en mains", ce n’est pas encore tout à fait le cas pour nous, les particuliers. Enfin si ça existe ! Mais si vous êtes là, sur radins.com, entrain de chercher une astuce pour végétaliser un mur de votre balcon, c’est que vous n’êtes pas en cas de dépenser quelques milliers d’euros dans un système "pro". Dans cet article je vais vous proposer divers solutions, issues de matériels de récupération ou peu chers, à mettre en œuvre.

Végétaliser un mur facilement, en 4 étapes :

Si avec cette solution, nous n’abordons pas réellement le sujet du mur végétal... C’est sans aucun doute la plus simple des solutions, et finalement d’une grande efficacité esthétique. Le principe est simple : des grands bacs et un bon sytème de tuteurage. L’idée ici, c’est de placer contre le mur à végétaliser, des bacs larges, assez hauts et peu profonds. Pratique, cette solution n’empiète pas trop sur la surface au sol.

  • Première étape mesurer et trouver les bacs.
  • Deuxième étape, le système de tuteurage :

- Réalisation d’une grille à base de tasseaux. L’avantage ici, c’est que vous maitrisez l’évolution de votre jardin vertical. Car les plantes suivront nécessairement les tuteurs. Les tasseaux verticaux sont placés tous les 30 à 40 cm, partant du fond des bacs, et jusque le haut du mur. Horizontalement, dans le même esprit, à partir d’une trentaine de cm au dessus des bacs, fixez le premier tasseau puis les autres tous les 30 à 40 cm. Les tasseaux placés dans le bac, donc dans la terre peuvent être protégés à l’huile de lin.- Encore plus facile, vous pouvez utiliser un grillage à poulailler fixé aux bacs jusqu’au haut du mur. L’objectif ici c’est qu’il recouvre une grande partie de la surface du mur.

  • 3ème étape, remplir les bacs (percés) :

Sur un balcon, on évitera un terre lourde. Vous alleez commencer par un lit de cailloux qui améliore l’évacuation de l’eau, puis un mélange de 70% terreau, avec 20 % tourbe et 10% sable environ, le tout bien mélangé. On s’assure d’une terre qui nouriera bien les plante, une terre à la fois riche et légère.

  • 4ème étape : les plates du mur végétalisé :

Placez des plantes grimpantes, à la croissance généreuse et surtout au feuillage persistant, pour conserver votre mur pendant l’hiver ! (vigne vierge, clématites, chèvrefeuille, lierre...) un pied tous les 30 cm.Conseil Radins : Choisissez les plantes avec une maturité de développement différent, plus ou moins jeune et plus ou moins grande, afin de recouvrir le plus possible le mur à végétaliser du bas en haut. Choisissez aussi les plantes en fonction de la couleur du feuillage, vert vif, vert foncé, rouge foncé...

Végétaliser un mur avec des palettes de récupération :

Les palettes de récupération sont un moyen peu cher pour réaliser un "vrai" mur végétal. Ce mur va posséder, à peu de chose près, les mêmes qualités que les systèmes professionnels.

  • La première chose à faire, réside dans l’adaptation des palettes, de façon à ce qu’elles couvrent, tout ou partie, de la surface du mur à végétaliser. En effet, il faut que les palettes s’encastrent pour répartir les forces afin qu’elles ne reposent pas seulement sur les vis de fixation au mur.

Une fois que le mur de palette est adapté :

  • Fixez une planche de fond sur les palettes posées au sol. De cette façon, la terre restera le plus possible dans les palettes.
  • Pour isoler le mur de l’humidité et en même temps protéger le bois de palette, on peut utiliser soit des feuilles de plastique épais, type bâche, en les faisant se recouvrir largement, soit du feutre horticole épais. Ils doivent être placés sur la partie intérieure de la palette.

Pour remplir les palette de terre, 2 solutions :La première :

  • Elle consiste à préparer un [bm]élange terre de jardin et paille, l’avantage c’est que la paille va nourrir la terre et les plantes en se décomposant. Elle va également structurer la terre et lui permettre un meilleur maintien vertical.
  • Remplissez les palettes horizontales avec le mélange, puis placer les plantes.
  • Enfin quand toutes les plantes sont placées, on arrose largement. Il ne reste plus qu’à patienter une petite semaine avant de redresser les palettes et les fixer.

La deuxième solution :

  • Cette fois ce sont des sacs remplis de terreau, faits dans un tissus géo textile ou en plastique résistant et percé pour l’arrosage et pour évacuer l’eau. Chaque sac est placé de façon à s’adapter à l’intérieur des palettes.
  • Ensuite, il faut placer les plants, sac par sac, en faisant très attention de ne pas abimer les racines.

Info radins : Connaissez-vous la sphaigne du chili ? C’est une plante, un mousse, originaire de Nouvelle Zélande, qui se transforme en tourbe lors de sa dégradation. Elle permet d’alimenter les végétaux du mur sur une longue durée. Les plantes y sont placées "racines nues".

Végétaliser un mur quand on est pas bricoleur....

Il suffit de se procurer un panneau de clôture, en bois, ou en métal et d’y accrocher les pots, chacun planté, ici d’une aromatique, là d’une plante fleurie. En complément à la base du mur, on utilise des grandes jardinières qui accepteront facilement des grimpantes. En outre elle maintiendront le panneau. De nombreuses grandes surfaces d’ameublement ou de bricolage proposent des pots à accrocher, généralement pas trop chers, en plastique coloré ou en métal peint ou en zinc. Choisissez votre style !Inf conso : Il existe des systèmes de mur végétalisé, en tissus et autres matériaux, à accrocher au mur. simplement, avec quelques vis. Ces systèmes sont très pratiques pour végétaliser un mur sur une petite surface. Ils sont constitués d’un certain nombre de "poches". Remplies de terre, elles pourront recevoir les plantes. Les premiers articles sont à mois de 15 euros. C’est aussi un bon moyen de se tester, en tant que jardinier !

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.