Les 10 animaux qui luttent contre les nuisibles du jardin

La rédaction - publié le 12/09/2019 à 14:30

Au jardin bio, c'est le principe : pas de place pour les produits phytosanitaires, pesticides et autres ! Au potager bio, il n'y a de la place que pour la nature. Depuis quelques années, avec le grand retour du bio, les légumes anciens ont retrouvé le chemin de nos assiettes, c'est une bonne chose ! On redécouvre aussi les vertus de la modération des cultures, du respect des rythmes et de la lutte biologique contre les nuisible et les ravageurs. Savez-vous qu'au jardin bio, le jardinier compte sur un certain nombre d'animaux pour l'aider à lutter contre les nuisibles : on les appelle les "auxiliaires du jardin".

La chrysope

La chrysope est une jolie petite mouche, verte, fine et aux ailes transparentes. Vous la connaissez sans doute sans savoir qu’elle s’appelle comme ça ! Elle pond des œufs au dessous des feuilles. Une fois les larves écloses, pendant les 3 semaines de leur développement pour atteindre l’âge adulte, elles pourraient dévorer jusqu’à 500 pucerons. Et elle ne s’arrête pas là. Elle dévore également les araignées rouges, les cochenilles, et les trips, tous nuisibles aux cultures.

Les perce-oreilles :

Rien à voir ici avec un outils quelconque destiné à préparer l’arrivée imminente d’un diamant pour mettre en valeur votre anatomie. Non. Le perce-oreille vous le connaissez sans doute si la nature est un sujet d’intérêt pour vous, et si vous avez eu l’occasion de gambader en pleine campagne. Les pince-oreilles mangent les pucerons, les petites chenilles, et des œufs de papillons.

Après les insectes, l'araignée !

Mine de rien, installées dans leurs toiles, elles se délectent, des pucerons, des mouches, de larves, des punaises, de papillons, ... Le jardin, c’est une question d’équilibre. Et l’araignée ne fera pas la différence, un repas est un repas.

La belette

C’est également un auxiliaire de jardin, malgré son addiction aux habitants du poulailler. En effet, si la belette fait des dégâts chez les poules, elle chasse aussi les rats et d’autres rongeurs qui abîment les cultures.

La musaraigne :

Reconnaissable à son museau pointu, sa queue plus courte que son corps et sa taille plus petite que celle d’une souris. La musaraigne est carnivore. Elle vous débarrassera d’insectes, de vers, de larves sans s’attaquer aux cultures.

Le hérisson :

Ce charmant animal protégé est idéal au jardin. Tout d’abord il est beau comme tout, même si il a une forte propension à se faire envahir par les puces... Il se délecte des limaces et des escargots, redoutables au jardin. Il se nourrit également de tas d’insectes, d’araignées, de chenilles, d’œufs... et plus rarement de lézards ou de grenouilles.

La chauve-souris :

Voilà un animal original. Un animal qui continue à faire peur aujourd’hui sans doute à cause d’une plastique "vampiresque" du moins depuis que Bram Stoker en a fait une sorte d’héroïne mythique et malfaisante. En réalité, elle est très utile au jardinier et on peut considérer la chauve-souris comme un auxiliaire et non comme un nuisible. La nuit, elle se nourrit de nombreux insectes notamment les pyrales et les phalènes : deux papillons de nuit qui nichent dans les écorces des arbres provoquant des maladies. Des insectes qui se cachent le jour et qui bougent la nuit... Comme la chauve-souris. Ça tombe bien !

Les oiseaux :

Ceux-là sont aussi des auxiliaires, qui pour les plus petits se nourrissent d’insectes, de vers, d’araignées, de larves, de chenilles et pour les plus grands de rongeurs ! Certes on croise rarement un faucon en pleine ville....Parmi les auxiliaires, j’aurais pu citer également les grenouilles, les lézards, les serpents et les orvets.

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.