Les gestes à adopter pour une maison saine

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Que ce soit au quotidien ou pour le grand ménage de printemps, entretenir sa maison de façon la plus saine possible est idéal pour votre santé et pour l'environnement. Voici quelques conseils pour le ménage, le linge ou encore le bricolage pour une maison qui respire la santé tout en faisant des économies !

Produits d'entretien respectueux

Une maison saine, ça commence d’abord par une maison propre. Mais certains détergents peuvent être toxiques pour la santé et mauvais pour l’environnement. Or, il existe une alternative plus saine et moins chère : utiliser des produits ménagers faits maison et naturels.

  • Le vinaigre blanc qui se trouve dans le placard de votre cuisine fait un excellent détachant, il permet également de détartrer et de faire briller. Il s’utilise sur les surfaces comme dans la salle de bain, mais vous pouvez également en mettre une dose dans le tambour de votre machine à laver une fois par mois pour éliminer le calcaire.
  • Le bicarbonate de soude est un vrai produit à tout faire, qui, en plus d’être utilisé en cuisine ou de blanchir les dents, est très efficace pour récurer, nettoyer ou encore désodoriser. Plus besoin d’aérosols nocifs pour enlever les mauvaises odeurs.
  • Enfin, pour les sols, les vitres et les textiles, un nettoyeur-vapeur permet de laver de manière très saine. En effet, grâce à la vapeur d’eau, il stérilise et agit comme un antibactérien, notamment pour les matelas ou les textiles. Très pratique si un membre de la famille est allergique aux acariens. Et pas besoin d’ajout de produit nettoyant, l’eau à haute température fait le boulot toute seule, rien de plus sain !

Laver son linge avec des noix de lavage

Pour un linge propre, économique et qui n’est pas toxique pour l’environnement, optez pour des noix de lavages. Elles sont issues de l’arbre à savon et sont composées de 30 % de saponines, un savon entièrement naturel. Or, quand on sait que l’on utilise 10 kg de lessive par an et par personne, cela fait beaucoup de tensioactifs qui se retrouvent dans la nature et qui peuvent s’avérer allergisants.Il suffit d’en placer six par machine et elles peuvent être utilisées deux fois. Pour un résultat impeccable, il faut que la température soit relativement élevée et ajouter du bicarbonate ou du sel de lavage s’il y a des taches. Les noix de lavages respectent les couleurs et font plaisir à votre porte-monnaie : à 10 euros le kilo pour 200 lavages, on ne fait pas plus économique !

La nature vous vient en aide

Difficile à croire, mais votre intérieur est cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur. Avant toute chose, il est nécessaire d’aérer quotidiennement vos pièces au moins 10 minutes par jour pour faire circuler l’air et enlever le maximum de polluants mais également l’humidité qui favorise le développement de bactéries.En complément, il peut s’avérer judicieux de mettre des plantes dépolluantes dans votre maison. Il suffit d’en placer deux ou trois pour assainir une pièce de 20 m². Elles vont alors absorber naturellement les substances nocives. Par exemple, le chlorophytum lutte contre le monoxyde de carbone, le duène et le benzène. Pour s’épanouir, il a besoin de lumière vive et d’une pièce où il ne fait pas plus de 18°C. Pour éliminer les composés organiques volatiles (COV) présents dans les peintures de vos murs, le dragonnier, la fleur de lune, le gerbera ou encore l’anthurium, sont très efficaces à cet effet. Utiles pour l’atmosphère de votre intérieur et pour égayer votre déco, un vrai combo gagnant.Pour éviter de surcharger vos poubelles, tout en faisant un geste pour la planète, vous pouvez installer un composteur de cuisine ou de jardin. Grâce à ce dispositif vous pouvez y mettre vos épluchures, vos restes de féculents, du thé ou encore les coquilles d’œufs, jusqu’à 70 kg par an et par foyer. Au bout d’un mois, vous obtenez un compost prêt à être utilisé comme fertilisant pour vos plantes et votre potager.

Un peu de bricolage

Vous voulez savoir la consommation exacte que produisent vos appareils électriques ? Le wattmètre est un appareil très utile pour mieux contrôler sa consommation d’énergie. En se rendant compte des dépenses énergétiques de ses appareils électroniques ou électroménagers, cela vous permet d’adapter sa consommation pour moins gaspiller. Par exemple, pour les appareils en veille comme la télévision, il est intéressant de placer une multiprise avec interrupteur. Surtout n’oubliez pas d’éteindre l’interrupteur quand vous ne vous en servez pas.Avec les beaux jours, c’est souvent l’occasion de procéder à quelques travaux dans la maison. Pour la déco, il existe désormais des peintures écologiques disponible dans tous les magasins de bricolage et qui contiennent moins de 5g/l de COV. Les pigments naturels et les huiles végétales ont remplacés les produits chimiques pour un résultat tout aussi efficace. L’odeur de peinture est moins forte et elle est facile d’application : un vrai jeu d’enfant.Si vous voulez profiter du changement de peinture pour procéder à une meilleure isolation de vos murs, il existe des enduits écologiques à base de terre, de paille et de sable, qui s’appliquent en une seule couche pour conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur de votre maison en été !Pour votre parquet, un enduit en cire et en huile pure permet de lui redonner un coup de neuf.Ainsi, en diminuant les produits chimiques pour l’entretien de votre maison, vous faites des économies tout en préservant l’environnement et votre santé !

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.