Jardin : comment faire un terreau de feuilles mortes ?

Mustapha Azzouz - publié le 14/10/2020 à 15:00

Lorsque l’automne arrive, ramasser les feuilles mortes est une corvée incontournable. Mais si l’on vous disait que ces déchets sont en fait une véritable mine d’or ? En effet, vous allez pouvoir très facilement réaliser un terreau de feuilles mortes, une solution écologique et très économique qui ravira vos futures plantations.

Quelles essences privilégier pour faire un terreau de feuilles mortes ?

Avant de vous lancer dans les grandes manœuvres, sachez que vous ne pourrez pas forcément utiliser toutes les feuilles de votre jardin pour faire votre terreau de feuilles mortes. Pour mettre toutes les chances de votre côté, préférez les feuilles assez fines comme celles de :

  • Charme ;
  • Érable ;
  • Frêne ;
  • Saule ;
  • Sureau ;
  • Noisetier ;
  • Bouleau.

Il faudra bien broyer les feuilles soit en passant la tondeuse, soit en utilisant un broyeur ou un débroussailleur.

Il y a ensuite de nombreux déchets végétaux que vous ne pourrez pas incorporer à votre terreau de feuilles mortes.

Les feuilles à pétiole rigide

Il s’agit par exemple des feuilles de liquidambar, de platane et même de chêne. Si vous le faites, veillez à redoubler de soin en les broyant.

Les feuilles riches en tanins

Elles paraissent inoffensives, et pourtant, les feuilles mortes ayant une forte concentration de tanins comme celle du châtaignier ou du noyer peuvent avoir un effet nocif sur le terreau et les plantes qu’il viendra amender par la suite.

Les feuilles malades

Leurs germes et spores contamineraient votre terreau de feuilles mortes et vos plantations à venir. Pour ne prendre aucun risque, évitez les feuilles de rosiers ou d’arbres fruitiers. En effet, ces deux types de végétaux sont trop souvent touchés par la marsonia pour les premiers et le mildiou pour les seconds.

Les aiguilles

Si les aiguilles de conifères ne peuvent pas intégrer votre terreau de feuilles mortes, elles pourront toutefois vous permettre de réaliser des économies si vous les utilisez comme paillis au pied des plantes acidophiles (rhododendrons, camélias, azalées).

Les feuilles épaisses

Parfois recouvertes d’un vernis (éléagnus, aucuba ou magnolia), elles mettent beaucoup de temps à se décomposer. Après les avoir broyées, vous pourrez toutefois vous en servir comme paillis.

Bon à savoir : comment utiliser son terreau de feuilles mortes ?

Le terreau de feuilles mortes n’est pas un amendement nutritif. Il vous permettra d’aérer le sol de vos massifs ou de réaliser vos semis ou des rempotages. Vous pourrez également lui ajouter 1/10 de compost pour préparer vos repiquages en godet. 

Faire son terreau de feuilles mortes en 3 étapes

Il n’est pas nécessaire d’être un jardinier hors pair pour faire des économies en préparer son terreau de feuilles mortes. Voici les 3 étapes à suivre.

Ramasser les feuilles

Pour fabriquer votre terreau de feuilles mortes, vous allez avoir besoin de matière première. Pour cela, utilisez un balai à gazon pour former des tas sur votre pelouse ou y ramener les feuilles d’éventuelles parties recouvertes de gravillons.

Réglez ensuite votre tondeuse sur la position haute et passez sur les tas afin de découper les feuilles. Vous n’aurez alors plus qu’à les transporter jusqu’à l’endroit du jardin où vous souhaitez installer votre terreau. Ne vous inquiétez pas si un peu d’herbe s’invite dans vos tas de feuilles : l’azote de la pelouse favorisera la décomposition des feuilles.

Les stocker

Pour réussir un terreau de feuilles mortes, vous pouvez utiliser un bac à compost ou l’entreposer directement dans un coin de votre jardin. Il est également possible de recycler quelques planches ou palettes pour construire très facilement un bac à terreau. Cela vous permettra d’éviter que le tas de feuilles mortes s’affaisse et s’étale, ce qui ralentirait la décomposition. Les planches devront être espacées pour laisser passer l’air.

Veillez toutefois à ce que votre terreau de feuilles mortes soit toujours en contact avec la terre et placé dans un endroit ombragé. Pour une décomposition optimale, installez différentes couches d’environ 30 cm dans l’ordre suivant : feuilles mortes, terre puis terreau de feuilles mortes de l’année passée ou compost.

Contrôler leur humidité

L’humidité joue un rôle clé dans la réussite d’un terreau de feuilles mortes. Pour le ramassage, choisissez un lendemain de pluie pour vous assurer que les feuilles soient bien mouillées, mais pas détrempées. Il vous faudra attendre le printemps pour remuer votre terreau de feuilles et répartir l’humidité et les micro-organismes qui transforment vos feuilles mortes en humus bienfaisant. S’il ne gèle pas, n’hésitez pas à arroser votre terreau si la pluie n’est pas au rendez-vous durant l’hiver.

Bon à savoir : combien de temps attendre pour un terreau de feuilles ?

Il vous faudra patienter au moins un an pour que votre terreau de feuilles mortes soit prêt à être utilisé. Cependant, plus vous attendrez, plus votre amendement affichera une efficacité optimale. Ainsi, si vous le pouvez, patientez 2 ans avant de vous servir de votre terreau dans votre jardin.

Les astuces pour réussir son terreau de feuilles mortes

La fabrication d’un terreau de feuilles mortes est très rentable. En effet, il faut compter 4 m3 de déchets végétaux pour produire environ 1 m3 de terreau. Puisqu’il faut compter un an avant de pouvoir utiliser son terreau de feuilles mortes, mieux vaut ne pas perdre de temps ! Pour réussir votre terreau, vous pourrez en activer la décomposition en utilisant :

  • De l’ortie : sous forme de purin ou directement arrachée au fond du jardin, l’ortie apportera une bonne dose d’azote à votre terreau de feuilles mortes. Si vous utilisez de l’ortie fraîche, faites attention à ne pas mettre de graines dans votre terreau.
  • Du fumier : ce fertilisant incontournable du jardin contient de nombreux micro-organismes qui se chargeront de décomposer vos feuilles mortes et enrichiront votre terreau.
  • De la consoude : connue elle aussi pour sa forte teneur en azote, la consoude (fraîche ou sous forme de purin) est un parfait activateur pour le terreau de feuilles mortes.

Quel que soit l’activateur choisi, vous devrez l’intégrer au moment de la préparation de votre terreau en l’ajoutant entre les feuilles mortes et la couche de terre. Vous pourrez en rajouter au moment de mélanger votre terreau.

Dites adieu aux allers-retours à la déchetterie et mettez-vous au terreau de feuilles mortes ! Facile à réaliser, écologique et économique, cet humus sombre et aérien vous permettra de chouchouter aussi bien votre potager que vos massifs de fleurs. Voilà qui devrait vous motiver pour ramasser les feuilles mortes dès les premiers jours de l’automne.

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.