Lombricompostage : un moyen simple de réduire ses déchets

Anne-Sophie O - publié le 10/04/2020 à 17:30

Vous avez envie de réduire vos déchets ? Passez au lombricompostage ! Nous comprenons que le concept puisse faire peur, voire dégoûter. Mais en France, de plus en plus de ménages adoptent cette méthode simple et naturelle pour limiter son impact sur l'environnement. Alors vous aussi, sautez le pas ! Nous vous expliquons le principe, comment installer un lombricomposteur, et quels sont ses bénéfices.

Pourquoi choisir un lombricomposteur ?

Qu'est ce que le lombricompost ? 

Le principe du lombricompostage, ou vermicompostage, est plutôt simple : plutôt que de jeter vos déchets organiques (épluchures de légumes et de fruits, restes de nourriture) à la poubelle, vous les mettez dans votre lombricomposteur. Ce dernier est peuplé de gentils petits vers, ou lombrics, qui se feront un malin plaisir de grignoter vos déchets. Sous l'effet de leur digestion, la matière organique est alors transformée en compost. Vous dites adieu aux déchets et vous obtenez du compost gratuitement ! De plus, ce système bon pour l'écologie peut être installé autant en maison qu'en appartement. Pratique si vous n'avez pas de jardin mais que vous souhaitez quand même vous mettre au compostage et vous débarrasser facilement des déchets. 

Quels vers sont utilisés en lombricompostage ?

Les vers qui peupleront votre composteur doivent être adaptés au climat de votre région. En France, les principales espèces utilisées sont : 

  • Les vers rouges ou vers tigrés (Eisenia Foetida)
  • Les vers rouges de Californie (Eisenia Andrei)
  • Les vers rouges Dendrobaena Veneta (Eisenia Hortensis) 

Ces petits vers ont la particularité de pouvoir "manger" l'équivalent de leurs poids en une seule journée. Plus il y a de vers, plus, la décomposition des restes en engrais est rapide. 

Comptez entre 250 et 500 grammes de vers pour débuter en lombricompostage. Le site plus2vers propose de vous mettre en relation avec des donneurs de vers, un bon moyen de vous lancer dans le lombricompostage à moindre frais. À terme, un lombricompost peut compter jusqu'à 2.5 kilos de vers. Pas d'inquiétude, vous ne serez pas débordé par les vers, ils s'auto-régulent en fonction de la nourriture que vous leur apportez. De plus, il y a très peu de chance qu'un ver décide de s'échapper !

Mais ce n'est pas tout ! Le lombricomposteur est un véritable écosystème. Il n'est pas uniquement peuplé de vers, mais aussi de bien d'autres espèces qui participent à la dégradation des matières organiques : champignons, acariens, bactéries, etc. Comme pour tout écosystème, un certain équilibre doit être maintenu pour qu'il puisse fonctionner correctement. 

Quels sont les avantages du lombricompost ?

Vous hésitez encore à vous lancer dans l'aventure ? Voici quelques bonnes raisons qui devraient vous motiver à sauter le pas : 

  • Malgré ce que l'on pourrait penser, avec un lombricompost, il n'y a pas de mauvaises odeurs. En effet, pour  éviter ce type de nuisance, il suffit d'apporter autant de carton (riche en carbone) que de déchets organiques (riches en azote) à son vermicomposteur. Vous sentirez peut-être alors une légère odeur de forêt. Rien de bien méchant.
  • Il est idéal en appartement ou en maison et peut avantageusement remplacer un compost. Placez-le simplement dans la cuisine ou toute pièce disposant d'une température stable (la température idéale étant comprise entre 15 et 25 degrés). Les vers et autres organismes présents dans le lombricompost produisent un amendement de qualité pour le jardin.
  • Il s'adapte aux besoins et à la taille du foyer. En effet, il suffit de rajouter des plateaux et des vers si on veut augmenter sa capacité.
  • Il permet de réduire son empreinte sur l'environnement en réduisant en moyenne de 35 kg les déchets produits par personne dans l'année. 

Comment fonctionne le vermicompostage ?

Le lombricomposteur se compose de plusieurs étages. Chaque étage correspond à un plateau de travail sur lequel on va déposer les déchets à composter. Il faut compter environ 45 jours pour remplir un bac. Ensuite, sous l'action des vers, les déchets vont mettre environ 5 mois à se transformer en compost prêt à être récolté ! Lorsqu'un plateau est plein, vous pouvez en ajouter un vide au-dessus et commencer à le remplir à son tour de déchet. Et ainsi de suite, autant que vous le désirez. En moyenne, les foyers disposant d'un vermicomposteur obtiennent 10 kg d'engrais par an.

Lors de la mise en route de votre lombricomposteur, placez les vers quelques jours le temps qu'ils s'habituent à ce nouvel environnement. Vous pourrez ensuite les nourrir progressivement. On recommande de les nourrir une première fois puis d'attendre à nouveau deux jours avant de leur donner à nouveau à manger.  

La partie basse du lombricomposteur est dédiée à la récolte du jus de compost. Vous pourrez récolter jusqu'à 10 litres d'engrais liquide : on parle alors de "thé de vers". Il est très concentré, alors pensez à le diluer à 1/10 avant de l'utiliser.  

Que mettre dans son lombricomposteur ?

Votre lombricompost est conçu pour recevoir exclusivement des déchets végétaux. Petit tour d'horizon de ce qu'il est recommandé, ou pas, de mettre dans votre lombricomposteur, pour assurer l'équilibre de l'écosystème. 

Voici les aliments que vous pouvez mettre sans problème dans votre lombricomposteur :

  • Les épluchures et restes de fruits et légumes, qu'ils soient crus ou cuits
  • Le pain, le riz, les pâtes, la farine
  • Le thé, les infusions, le café (marc, filtres)
  • Les coquilles d’œufs pilées
  • Les fleurs
  • Les cheveux et poils

Afin de faciliter le travail des vers, il est recommandé de couper les déchets en petits morceaux dans le lombricompost.  

À l'inverse, les aliments suivants sont à proscrire absolument :

  • La viande
  • Le poisson
  • La première année, évitez l'oignon, l'ail, le poireau et les agrumes 

Enfin, n'oubliez pas que pour une dose de déchets, vous devez absolument ajoutez une dose de carton (non imprimé et coupé en petits morceaux). Celui-ci a la fonction de conserver l'humidité et de limiter les odeurs ou les mouches. Les vers mangeront le carton qui est riche en carbone. Pensez au sopalin, papier kraft, boîtes d'oeufs ou encore aux serviettes en papier.  

Où trouver un lombricomposteur ?

Vous souhaitez vous lancer et vous vous demandez maintenant où acheter un lombricomposteur ? Vous les trouverez aisément sur internet ou dans les jardineries pour une cinquantaine d'euros minimum. Vous pouvez également faire le choix de fabriquer votre lombricomposteur maison, de nombreux tutos sont disponibles sur le net. Une jolie économie de plus en perspective pour les bricoleurs ! 

Astuce Radins : Si vous êtes intéressé(e) par un lombricomposteur, renseignez-vous auprès de votre municipalité avant d'en acheter un. Certaines villes en offrent ou proposent des lombricomposteurs à petit prix ! 

 

Vous l'aurez compris, investir dans un lombricomposteur ne représente pas un coût très élevé et vous permet à la fois de faire un geste pour l'écologie, mais également de faire des économies de terreau pour avoir un beau jardin et des plantes en pleine forme ! De plus, si vous avez des enfants c'est un moyen ludique de mettre la lumière sur un phénomène naturel passionnant ! 

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.