Refaire les joints de sa salle de bain seul mais comme un pro

Marie Caillet - publié le 22/04/2020 à 17:45

Le moment tant redouté est arrivé : les joints de votre salle de bain ont viré au noir et se décollent. Il est temps de se retrousser les manches pour éviter les fuites et les moisissures. Mais pas d'inquiétude : vous pouvez refaire vos joints sans faire appel à un professionnel. Suivez le guide !

1. Équipez-vous

La salle de bain est une pièce de la maison particulièrement humide : les bains, les douches et les éclaboussures projettent des micro-gouttelettes qui peuvent endommager les meubles et usent les joints à la longue. L'installation de nouveaux joints doit être faite régulièrement (tous les 3 à 5 ans) pour avoir un espace de vie hygiénique. Assurez-vous d'avoir tout le matériel nécessaire avant de vous attaquer à la rénovation :

  • Pour enlever les joints abîmés : un cutter (ou un tournevis à tête plate), une brosse métallique (ou une vieille brosse à dents), des gants.
  • Pour les nouveaux joints : une cartouche de mastic d'étanchéité en silicone (prix 10 € environ), un pistolet extrudeur (prix 15 € environ).
  • Pour installer les joints (facultatif) : un lisseur, un scotch de masquage.
  • Pour nettoyer : du vinaigre blanc, du liquide vaisselle.

Vous avez un petit budget ? Si vous ne voulez pas encombrer votre maison avec un pistolet extrudeur et autres tubes de silicone, il existe également un autre type de joint : les bandes adhésives, ou joints prêts à poser (prix 15 € environ). L'application se fait avec une pression régulière et un lissage au doigt pour éviter les bulles. Un produit recommandé si vous faites des travaux très occasionnellement.

2. Retirez les joints

Vous êtes équipé ? Chaussez vos gants et mettez-vous à l'oeuvre ! La première étape consiste à retirer proprement les joints noircis ou effrités autour de votre bac de douche, de votre baignoire ou de votre vasque. Pour cela, munissez-vous de votre cutter, posez la lame de façon oblique par rapport à vos carreaux, et effectuez une pression régulière pour décoller le mastic sans endommager le sol ou les murs. N'allez pas trop vite afin de décoller le silicone le plus proprement possible et éviter les résidus.

3. Nettoyez

Vos vieux joints sont enlevés ? S'il sont très endommagés, il est probable que des morceaux de silicone soient restés attachés au carrelage, au revêtement de la baignoire ou aux murs. Pour ôter en douceur les plus petits morceaux, utilisez du vinaigre blanc ou du liquide vaisselle mélangés à un peu d'eau et frottez pour les décoller et nettoyer la surface. Laissez bien sécher avant de passer à l'étape suivante : le joint n’adhérera pas convenablement à une surface humide.

4. Posez les nouveaux joints

Il est temps de passer à l'étape décisive du travail : l'installation du nouveau silicone. Si vous utilisez un pistolet à mastic, positionnez-le de façon à pouvoir appliquer le joint de façon continue et confortable. De votre main libre, lissez le silicone fraîchement posé : vous pouvez utiliser un lisseur pour une régularité optimale, ou tout simplement votre doigt, humidifié avec un peu de liquide vaisselle ou de savon pour un lissage homogène.

Si vous visez un effet parfaitement droit, sans bosses ni creux, la solution est d'utiliser un type de scotch de masquage spécial peinture (25 € environ) : fixez-le de part et d'autre du futur emplacement de votre joint, assez proche pour un rendu net. Vous pourrez ensuite lisser le silicone au doigt et déborder librement sur le scotch sans craindre d'irrégularités. Enlevez le scotch dès que le silicone est posé. Et voilà, vous obtenez un joint d'étanchéité impeccable, comme un pro !

5. Entretenez vos nouveaux joints

Pour que vos joints aient le temps de sécher et d'adhérer parfaitement au carrelage, il est important de ne pas utiliser votre salle de bain pendant les 24 heures minimum suivant la pose.

Il existe quelques astuces pour garder des joints propres et en bon état le plus longtemps possible :

  • Aérez et ventilez votre salle de bain régulièrement, et nettoyez bien autour de votre vasque et à l'intérieur de la douche. L'humidité entraîne immanquablement de la moisissure qui viendra se coller sur vos joints et les dégrader.
  • Nettoyez vos joints : le savon noir, le bicarbonate de soude ou encore le vinaigre blanc sont des nettoyants efficaces et écolos. Si vos joints ont tendance à jaunir, frottez-les avec l'un de ces produits et séchez bien ensuite.

Avec le bon matériel et les bons gestes, vous retrouverez une pièce pimpante avec des joints tout neufs qui dureront jusqu'à 5 ans !

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.