Les étapes pour réaliser une rénovation énergétique performante

Florian Billaud - publié le 05/09/2019 à 11:00

Vous avez décidé de procéder à des travaux de rénovation énergétique dans votre maison. C’est une très bonne chose pour votre confort de vie comme pour votre budget, mais pour que votre démarche de rénovation énergétique soit efficace, il vous faudra suivre certaines étapes dans le bon ordre. Dans ce guide, nous vous expliquons tout de ces étapes indispensables pour une rénovation énergétique réussie.

1 — Faire le point sur l’état énergétique de votre logement

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, vous devez avoir une idée précise de l’état énergétique de votre logement, mais aussi de son potentiel. Si vous venez d’acquérir votre habitation, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) vous donne une idée de l’état de votre logement en la matière, mais il sera utile d’aller voir plus loin pour savoir quels travaux de rénovation énergétique entreprendre. Pour cela, contactez un bureau d’études spécialisé et faites réaliser un audit énergétique précis qui mettra en lumière les points faibles de votre habitation et ainsi les travaux à réaliser et leur priorité.

Pour cela, définissez avec le plus de précision possible votre projet avec l’aide des conseillers du PRIS (Point Rénovation Info Service) le plus proche de chez vous. Ce service totalement gratuit vous permet d’obtenir des conseils parfaitement indépendants. Ils vous seront d’une aide précieuse pour trouver les aides financières disponibles pour votre projet de rénovation énergétique, mais aussi pour savoir comment faire votre choix de prestataires.

2 — Prendre en compte les obligations en matière de rénovation énergétique

Toute rénovation énergétique d’un logement ou d’un bâtiment existant doit répondre à certains critères minimums pour être considérée comme telle. Ainsi, en cas de remplacement des produits et des équipements concernant l’isolation, le chauffage, le refroidissement, l’eau chaude sanitaire, la régulation, la ventilation et l’éclairage, vous devez justifier de certaines performances minimales.

En revanche, il n’existe pour l’instant aucun seuil minimal de performance énergétique globale, dans le cas de maisons individuelles.

À noter : pour l’obtention de certaines aides financières, la rénovation énergétique doit permettre un gain énergétique minimum pour l’ensemble du logement.

3 — Penser rénovation énergétique globale

Pour que votre rénovation énergétique soit optimale, il ne suffit pas de changer votre chaudière et de refaire votre isolation. Il est essentiel d’étudier la problématique dans sa globalité et notamment d’étudier l’éventualité d’une réorganisation de l’espace et des ouvertures du logement. Voici quelques pistes à étudier dans votre projet :

  • L’isolation : une isolation bien conçue doit être performante et étanche à l’air. Toit, murs, plancher et fenêtres devront être réalisés avec des matériaux de qualité pour une efficacité optimale aussi bien pour le froid que pour le chaud.
  • La ventilation : elle est essentielle au renouvellement de l’air et à l’évacuation de l’humidité et des polluants intérieurs. Cela garantit à la fois votre confort et la durabilité de votre logement, mais plus important encore, votre santé.
  • Le chauffage : l’équipement devra être performant. Sa puissance devra être bien adaptée au logement en tenant compte des rénovations.
  • Les ouvertures : il faudra prévoir des ouvertures suffisamment grandes au sud pour tirer parti de la chaleur en hiver. Évitez les ouvertures au nord, et équipez les ouvertures vitrées de vitrages à isolation renforcée (VIR) pour limiter les déperditions de chaleur. Prévoyez des protections solaires pour toutes les ouvertures (persiennes, volets, brise-soleil…). Pour une véranda, privilégiez un toit ouvrant afin d’éviter qu’elle ne surchauffe pendant l’été.
  • L’espace intérieur : les pièces de service, non chauffées, doivent être placées plutôt au nord. Les pièces de vie, dont les besoins de chauffage sont les plus importants, sont à placer au sud pour bénéficier de la chaleur et de la lumière au maximum. Les chambres seront placées en position intermédiaire de sorte à n’être ni trop froides, ni trop chaudes.

Pour optimiser l’organisation intérieure de la maison en vue d’une rénovation énergétique, le recours à un architecte s’avère utile, voire nécessaire. Ses conseils font au final économiser du temps et de l’argent.

4 — Organiser les travaux de rénovation énergétique dans le bon ordre

Il ne fait aucun doute que vous serez plus impatients de voir certains changements que d’autres. Cependant, pour que la rénovation énergétique de votre logement soit optimale, mieux vaut réaliser les travaux dans le bon ordre, même si cela implique de privilégier des modifications qui tiennent plus de la praticité que du plaisir. Cela est d’autant plus important si vous prévoyez d’étaler vos travaux dans le temps.

Tout d’abord, il est essentiel de vérifier que les travaux de rénovation énergétique entrepris en priorité ne nuiront pas à ceux qui viendront par la suite, que vous n’aurez pas besoin d’apporter des modifications lors de la réalisation des prochains travaux.

Prenons par exemple le changement d’une chaudière : avant de réaliser les travaux d’isolation thermique, vos besoins de chauffage ne seront plus les mêmes une fois votre logement isolé et vous devrez peut-être changer à nouveau la chaudière pour qu’elle soit adaptée à vos nouveaux besoins. De même, certaines techniques d’isolation de la toiture sont susceptibles d’empêcher la pose de panneaux solaires, il faut par conséquent bien y réfléchir en amont.

De manière générale, les travaux sur le bâti sont les premiers à réaliser. Cependant, chaque projet de rénovation énergétique est spécifique à la situation du logement et aux attentes des propriétaires. L’essentiel est donc de bien concevoir votre projet dans sa globalité avant d’en parler avec des professionnels qui sauront vous guider dans vos choix.

5 — Trouver des professionnels qualifiés

Pour mener à bien l’ensemble de votre projet de rénovation énergétique, les différents artisans devront travailler en synergie. Il est donc important d’avoir affaire à des professionnels qualifiés et expérimentés. D’autre part, pour prétendre à des aides financières pour la rénovation énergétique, quelles qu’elles soient, il est essentiel de faire appel à des artisans labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette mention atteste que l’entreprise s’engage à respecter des critères de qualité objectifs et transparents (formation, audit, assurance…).

Notez que pour la plupart des aides à la rénovation énergétique, il est essentiel de faire votre demande de prise en charge avant de signer un quelconque devis. Il est donc important de faire vos demandes aux artisans, puis vos demandes d’aides avant de signer quoi que ce soit.

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.