Jardin : conseils pour bien tailler votre haie

Florian Billaud - publié le 12/09/2019 à 14:30

Se protéger du vent, occulter un vis-à-vis gênant, structurer son espace extérieur, attirer une foule d’êtres vivants — oiseaux, hérissons et autres insectes auxiliaires — dans son jardin... Une haie offre de multiples avantages à ses propriétaires. Mais pour la maintenir en bonne santé, maîtriser sa forme, son encombrement, et sublimer son feuillage, il est essentiel de l’entretenir régulièrement, et cela passe indubitablement par la taille. À ce titre, retrouvez tous nos conseils pratiques et techniques, et offrez à votre mur végétal toute la beauté qu’il mérite !

À quel moment procéder à la taille de ma haie ?

Une haie doit être taillée au minimum une fois par an, mais rien ne vous empêche de le faire deux fois ou plus. Seule condition : respecter sa reprise de croissance, qui a lieu au printemps et à la fin de l’été. Pour tailler, attendez donc les mois d’avril/mai et de septembre/octobre, qui signent la fin de ces deux périodes. À noter : et pour les haies fleuries ?Si vous avez des haies fleuries, mêmes consignes, mais patientez simplement que la floraison touche à sa fin avant de tailler.

Quel matériel utiliser ?

Le matériel que vous choisirez dépendra à la fois de la hauteur de votre haie et de l’ampleur de la tâche. Pour les grands jardins et/ou les haies mesurant plus de 5 m de haut, l’utilisation d’un taille-haie thermique est vivement conseillée afin de gagner en confort et en précision. À l’inverse, pour les petits jardins et/ou les haies plus basses, un modèle électrique ou sur batterie, moins puissant, peut suffire. Un coupe-branche pourra aussi vous être utile afin de retirer les branches les plus épaisses.

Concrètement, comment tailler ?

Tout l’art de la taille réside dans la progression du geste ! Et ceci est d’autant plus vrai si vous êtes néophyte. Attelez-vous donc à couper grossièrement, en laissant une marge de plusieurs centimètres par rapport à la hauteur finale souhaitée. Cela vous permettra de rectifier le tir et d’éviter les trous. Le fait que la haie soit rabaissée favorisera par la même occasion votre précision. Astuce : comment couper bien droit ?La mise en place préalable de piquets, à chaque extrémité, rejoints par une corde ou un fil de fer vous permettra de réaliser une coupe parfaitement horizontale. Autre point important : lorsque vous taillez, effectuez des mouvements de fauchage, tout en prenant soin de maintenir la lame bien parallèle à la haie. Ce dernier point paraît logique, mais les plus étourdis trouveront sans doute utile de se le rappeler régulièrement ! Pour tailler les côtés, préférez effectuer un mouvement de bas en haut plutôt que l’inverse, afin que les branches coupées ne s’agrippent pas à celles qui sont en passe de l’être.Veillez enfin — dans la mesure du possible et selon le type d’arbustes que vous possédez — à ce que la base soit toujours plus large que la cime. Votre haie profitera ainsi dans son ensemble de la luminosité, et aura donc toutes les chances de prospérer et de resplendir. Bon à savoir : quels arbustes se prêtent à la création d’une haie ?Les espèces propices à la composition d’une haie sont innombrables. Camélia, troène, arbousier, groseillier ou cassis à fleurs, weigelia, photinia, laurier palme, hibiscus, cyprès de Leyland... que vous la souhaitiez persistante, caduque, mixte, verdoyante ou fleurie, le choix vous est donné ! Vous voilà prêt à attaquer ! Pour finir, pensez à votre sécurité en portant des gants, des lunettes de protection, et un casque antibruit. Faites également preuve de civisme en prévenant vos voisins : ils pourront ainsi se préparer au bruit à venir et garder, le cas échéant, leurs enfants et animaux éloignés de l’espace mitoyen.

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.