Et si vous testiez le jardin partagé ?

Anne-Sophie O - publié le 28/07/2020 à 10:00

Rien de tel qu'un beau jardin pour des moments de détente et d'amusement. Si vous n'en avez pas, pas de panique ! Le jardin partagé est la solution idéale pour faire germer une relation fructueuse avec vos voisins, tout en profitant d'une belle récolte.

Qu'est-ce qu'un jardin partagé ?

Le premier jardin partagé est né dans le New York des années 1970 sous le nom de « jardin communautaire ». Il s’agit d’un jardin dont la conception, la création et la culture se font collectivement par les résidents d’un même quartier ou d’un même village. C’est essentiellement un jardin urbain destiné à une population urbaine. La gestion de cet espace communautaire est confiée pour une durée limitée à une association qui a pour fonction, entre autres, de représenter les jardiniers auprès des partenaires, des élus et de la mairie.

Retrouvez nos conseils pour améliorer la productivité de votre potager : comment placer les semis en pleine terre, comment protéger vos plantes : on vous dit tout ! 

Un lien de partage avant tout

Le jardin partagé est, en quelque sorte, le ciment du lien social entre les habitants d’un même quartier ou d’un immeuble. Convivialité, échange et partage sont de rigueur au sein de cet espace qui reste ouvert à tous, jardiniers ou non. Quoi de mieux qu’un repas partagé autour d’une grande table, avec au menu, les productions du potager commun ? Diverses activités culturelles, artistiques, éducatives, d’insertion ou festives peuvent avoir lieu dans ce havre de verdure.

Si en revanche, vous pensiez pouvoir faire des économies sur vos achats de fruits et légumes, c’est raté ! Si les jardins sont généralement assez productifs, ils sont également restreints en terme de surface. Vous pourrez donc difficilement manger exclusivement les fruits et légumes que vous cultivez. Mais ça ne vous coûtera pas plus cher.

Au-delà de son rendement, le jardin partagé est une source de cohésion et un moyen pour en finir avec l’isolement et l’anonymat dans les quartiers. Outre le plaisir de savourer le fruit du travail de chacun, il permet de faire découvrir aux enfants l’importance de la préservation de l’écosystème, même en milieu urbain. Ils apprennent dans la réalité les bienfaits de la culture bio, généralement pratiquée dans les jardins collectifs. Il arrive que certains jardiniers cultivent des légumes de leur pays d’origine ou des variétés qui ne sont plus commercialisées sur les marchés, ce qui accroît le plaisir de la découverte et des échanges.

Si vous débutez, ne manquez pas nos conseils pour se lancer dans le jardinage.

Comment trouver un jardin partagé ?

Adressez-vous directement à votre commune pour savoir si des jardins partagés existent. Si ce n’est pas le cas, elle peut mettre à disposition de tous une pelouse inutilisée ou un terrain en friche. Les différents organismes de logements sociaux ainsi que les propriétaires fonciers sont également des pistes intéressantes pour trouver un terrain à convertir en jardin partagé.

Le délai entre la demande de terrain et l’autorisation de créer un potager commun peut être assez long : une année voire plus. Pour garder intacte la motivation des participants, nous vous conseillons d’organiser des ateliers, des animations ou des séances de partage avec d’autres associations.

Le jardin partagé offre une excellente perspective pour cultiver ses légumes et initier les enfants à l’art du jardinage, même lorsqu’on ne possède pas soi-même un bout de terrain à la maison. Et si votre commune ne peut vous accorder une place dans un jardin partagé, vous pouvez toujours vous servir de votre balcon pour jardiner !

Tous les guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.