Vélo vs vélo électrique

Alexis Guiot - publié le 25/08/2020 à 12:00

Face au réchauffement climatique, il convient de changer nos habitudes, notamment au niveau des moyens de déplacement utilisés. Selon vos déplacements au quotidien, il peut être intéressant de délaisser la voiture au profit du vélo. Avec l’apparition du vélo électrique, l’option du deux roues séduit de plus en plus de monde. Afin de profiter au maximum des joies du vélo au quotidien, il convient de choisir le modèle qui vous convient le mieux. Pour faire le choix le plus adapté, il est aujourd’hui important de faire une comparaison entre les vélos classiques et les vélos électriques. Pour vous éclairer dans votre choix, nous vous proposons ici la liste des principales différences entre ces deux types de vélos.
 

Les caractéristiques techniques

Au niveau de l’apparence et du fonctionnement général, ces deux types de vélos restent sensiblement les mêmes. En effet, ils sont tous les deux équipés d’un guidon, d’un pédalier, de freins, d’une selle et d’un dérailleur. Entre un vélo classique et un vélo électrique, certaines différences techniques sont cependant notables : 

  • Système de freinage : tous les vélos électriques sont équipés de freins à disque tandis que les vélos classiques sont, dans la grande majorité, équipés de freins à patins.
  • Poids : le poids moyen d’un VAE (Vélo à Assistance Electrique) se situe entre 17 et 25 kg tandis qu’un vélo classique pèse au maximum 15 kg. Cette différence est due au fait que les VAE sont équipés d’un moteur et d’une batterie.
  • Technologie : les vélos électriques sont équipés d’un petit écran de bord destiné à connaître le niveau restant d’autonomie de la batterie et d’adapter la puissance de l’assistance électrique.
     

L’utilisation et le type de conduite

Bien que le fonctionnement général soit le même, l’expérience de conduite pour un vélo classique et un VAE est très différente. En effet, les vélos à assistance électrique permettent aux cyclistes de se déplacer plus rapidement et plus facilement, notamment lorsque la chaussée est montante. Ce type de vélo permet également de transporter aisément des charges sans effort. A l’inverse, le vélo classique demande un effort plus important au cycliste qui doit donner la force nécessaire au vélo pour se mouvoir, seulement à l’aide de ses jambes. Selon votre profil, votre utilisation et l’effort que vous souhaitez produire, vous pourrez ainsi choisir parmi ces deux types de vélos. 

Des différences de conduite existent également entre les vélos à assistance électriques. En effet, le positionnement du moteur sur le VAE a une importance non négligeable sur l’expérience de conduite. En effet, selon que le moteur est monté dans la roue arrière, la roue avant ou dans le pédalier, les sensations et la maniabilité du vélo seront très différentes. 

A noter : les VAE équipés d’un moteur dans le pédalier représentent les modèles les plus haut de gamme du marché. 
 

L’entretien et la réparation

Que vous choisissiez un VAE ou un vélo classique, un bon entretien s’avère essentiel. Parmi les éléments à vérifier régulièrement, on peut citer notamment : l’état et la pression des pneus, la chaîne, le dérailleur et les freins du vélo. En fonction de l’usage que vous avez de votre vélo, ce contrôle doit être réalisé plus ou moins fréquemment. La majorité de l’entretien de votre vélo peut être faite par vous-même. 

En revanche, en ce qui concerne les vélos électriques et la maintenance du moteur, il est nécessaire de faire appel à un professionnel. En effet, étant un élément essentiel de ce type de vélo, il est important de garantir la qualité de la vérification et de la maintenance du moteur par un expert. Quel que soit le type de vélo choisi, un bon entretien reste un point à ne pas négliger pour éviter toute usure prématurée et profiter d’un équipement parfaitement fonctionnel.
 

La vitesse de déplacement

Contrairement aux idées reçues, la vitesse moyenne entre les vélos classiques et les vélos électriques n’est pas si importante que ça : 19 km/h pour les VAE contre 15 km/h pour les deux roues classiques. Cela s’explique par le fait que l’assistance au pédalage des VAE est soumis à la réglementation européenne et est donc bridée à 25 km/h.

Lorsque vous utilisez un vélo électrique vous devez tout de même pédaler. L’assistance électrique de ce type de vélo vous aidera à atteindre plus facilement une certaine vitesse et à monter les chaussées les plus pentues. Demandant moins d’effort que pour un vélo classique, le VAE permet donc de rouler facilement en produisant un effort bien moins important que sur un vélo classique.
 

La réglementation

Au niveau des règles imposées à ce type de deux roues, plusieurs points communs existent. Ainsi, quel que soit le type de vélo vendu dans le commerce, certains éléments doivent être respectés : 

  • Le vélo doit être réglé et monté
  • Le vélo doit être accompagné d’une notice papier
  • Le vélo doit être équipé de plusieurs dispositifs de sécurité et d’avertisseurs (éclairage et sonnette)
  • Le vélo doit être équipé d’un système de freinage appliqué sur les deux roues

En ce qui concerne le côté plus législatif, il n’existe pas de règle imposant un âge minimum pour conduire un vélo, qu’il soit électrique ou non. Les règles de circulation sont également les mêmes pour tous les types de vélos. Pour circuler, les cyclistes doivent donc emprunter les voies de circulation classiques ou les pistes cyclables, lorsqu’elles existent. En revanche, afin d’assurer au maximum la sécurité des cyclistes, et notamment des plus jeunes, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Cependant, quel que soit votre âge, il est fortement recommandé d’en porter un.  

Un point distingue les VAE des vélos classiques : l’homologation. En effet, disposant d’un moteur, il est nécessaire que les vélos à assistance électrique soient homologués par un organisme certifié. Pour cela, les VAE doivent respecter la norme NF EN 15194+A1. La réglementation soumet les vélos électriques au respect de certaines règles : 

  • L’assistance électrique doit se déclencher uniquement lorsque le cycliste pédale. Une aide au démarrage est cependant tolérée jusqu’à 6 km/h.
  • L’assistance électrique ne doit pas dépasser les 25 km/h.
  • La puissance du moteur est de 250 watts maximum.

Si l’un de ces critères n’est pas respecté, le VAE concerné sera considéré comme un cyclomoteur. 
 

Le prix

L’une des différences les plus notables entre les vélos classiques et les vélos électriques se fait au niveau du prix d’achat. En effet, en fonction de vos besoins et de votre utilisation, vous pouvez trouver des vélos classiques à partir de 150 euros. En revanche, les premiers prix pour les vélos électriques sont à partir de 1 000 euros et peuvent aller jusqu’à 7 000 euros pour les meilleurs modèles. Ce prix plus élevé s’explique par le fait que les vélos électriques peuvent remplacer une voiture au quotidien, notamment si vous choisissez un modèle équipé d’une caisse pour transporter des charges plus ou moins importantes (exemple : vélo cargo).

A noter : en France, il est possible de bénéficier de primes et de bonus pour réduire le prix d’achat d’un vélo électrique. 
 

Comment choisir entre vélo classique et un VAE ?

Si ces deux types de vélos présentent des similitudes, des différences importantes peuvent néanmoins être relevées. En effet, que ce soit au niveau des caractéristiques techniques, de l’utilisation ou encore de votre budget notamment, faire le choix entre un vélo classique et un vélo électrique va dépendre de vos envies, de l’utilisation que vous souhaitez en faire et de votre budget. Dans le cas où vous souhaitez changer vos habitudes pour vos déplacements au quotidien, en ville notamment, remplacer votre voiture par un vélo électrique peut s’avérer être un point particulièrement intéressant. 

En optant pour le vélo au quotidien, vous vous inscrivez ainsi dans l’écomobilité et répondez au mieux au défi écologique qui se pose aujourd’hui. En préférant le vélo, électrique ou non, au quotidien, vous participez ainsi à l’amélioration de la circulation dans les zones urbaines notamment et vous réduisez votre empreinte environnementale. Opter pour le vélo pour les déplacements intra-urbain présente donc de nombreux avantages, pour les autres comme pour vous. En effet, quel que soit le type de vélo choisi, cela vous permet de faire une activité physique régulière. Afin de profiter au maximum de votre deux roues et de choisir le modèle le plus adapté à vos besoins, n’hésitez donc pas à prendre le temps pour choisir entre vélo classique et vélo à assistance électrique. 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.