L'hoverboard, un nouveau mode de déplacement urbain

La rédaction - publié le 18/02/2020 à 13:13

L'hoverboard ressemble à un segway, mais sans poignée ; il permet des déplacements faciles et rapides. Pratique à utiliser, il s'est rapidement imposé comme un mode de déplacement urbain pour citadins pressés et branchés.

L'histoire de l'hoverboard

Les origines de l'hoverboard, aussi appelé gyropode, doivent être cherchées du côté du film des années 90 "Retour vers le futur", à la seule différence qu'il ne lévite pas. Le héros Marty McFly l'utilisait alors largement pour se déplacer dans les rues d'une Amérique futuriste. Mais désormais, sa version à propulsion électrique est tout à fait réelle. Commercialisé tout d'abord en Chine puis aux États-Unis, avec un engouement intense puisqu'il s'en vend un toutes les deux minutes en novembre 2014, il arrive l'année suivante en France. Les actuelles avancées en termes de nouvelles technologies ne cessent d'évoluer, et ce, avec une grande rapidité. Ce qui prédit de beaux jours à cet appareil qui apparaît comme le moyen de transport du futur, grâce à des nouveautés constantes qui semblent capables de réaliser les rêves les plus ambitieux

Les caractéristiques de l'hoverboard

L'hoverboard se présente comme un skateboard muni de deux roues motrices placées à ses extrémités, de deux moteurs et d'une batterie. Il avance grâce à l'équilibre dynamique, au rythme des pieds et du corps de l'utilisateur. Deux capteurs sensoriels situés sur les côtés de l'appareil détectent les pieds dès qu'ils touchent la planche. Ensuite, en fonction des déplacements de chacun des moteurs ou des deux simultanément, la machine avance, recule ou effectue une rotation à gauche ou à droite selon les indications qui lui sont données.

Il peut atteindre en moyenne une vitesse de pointe de 15 km/h. Le temps de rechargement sur une prise électrique classique dure environ deux heures, pour une autonomie de quatre heures, soit environ 20 kilomètres. Selon les modèles, les prix varient de 200 à 800 Euros. Il faut cependant prêter attention au moment de l'achat à la qualité des composants, notamment de la batterie ; celles chinoises sont ainsi peu fiables, ce dont témoigne l'absence de normes venant certifier ce type d'appareil.

Comment utiliser l'hoverboard ?

Pour faire fonctionner cet étrange appareil, il faut maîtriser une technique qui demandera un peu de temps à certains maladroits. Mais en réalité, il s'utilise de manière plutôt instinctive, et tout le monde est à même de s'en servir. Généralement, une quinzaine de minutes d'apprentissage suffit à l'individu lambda pour acquérir une totale maîtrise de l'appareil.

Il fonctionne sur le principe de l'effet gyroscopique ; le fait de pencher le corps, une fois que l'on est dessus, suffit à le faire bouger. Lorsqu'il est chargé, il faut donc allumer l'appareil, en appuyant sur le bouton dédié ; un son est émis et les LED s'allument. Avant de monter sur la plateforme, il faut s'assurer que celle-ci est bien droite. Il faut toujours monter sur l'appareil quand il est allumé, sinon la chute est automatique : le système de stabilisation gyroscopique ne fonctionne que lorsque l'hoverboard est en marche. On commence par poser un pied à l'extrémité de la plateforme, on le cale, puis on passe à l'autre. Il faut alors se tenir le plus droit possible, et rechercher son point d'équilibre, qui ne peut être atteint qu'une fois les deux pieds posés sur l'appareil. Dans un premier temps, il est possible de s'aider d'un mur, ou de demander à une personne de rester à côté de soi si l'on se sent peu sûr. Il est vivement conseillé de toujours débuter avec son hoverboard sur des terrains non accidentés, peu ou pas fréquentés des piétons et loin des voitures. Cela permet de s'entraîner en toute sécurité.

En exerçant une pression des pieds vers l'avant, les deux moteurs sont actionnés simultanément : l'appareil avance ; plus la pression est forte, c'est-à-dire plus l'utilisateur incline ses pieds, plus il avance vite. À l'inverse, en exerçant une pression sur l'arrière de l'appareil, via les talons, celui-ci se met à reculer. Pour pivoter, il suffit de garder un pied parallèle au sol, mais d'incliner l'autre vers l'avant ; ainsi, un seul moteur fonctionne, pour exercer une rotation de l'appareil. Quant à la descente, elle s'effectue toujours une fois l'appareil à l'arrêt, et par derrière.

Il faut constamment veiller à conserver les jambes tendues et droites, et à bien répartir le poids du corps sur chacune d'elles. C'est en effet celui-ci qui actionne l'hoverboard, ce qui requiert une grande stabilité. En ce qui concerne la sécurité, il est recommandé de porter un casque voire des genouillères et des coudières pour ne pas se blesser en cas de chute.

Bien acheter son hoverboard

En premier lieu, il faut prêter attention à la batterie et la carte mère, qui doivent être de qualité ; il est préférable de se tourner vers les grandes marques telles que LG ou Samsung, pour un gage de fiabilité. Les cartes mères rouge sont à éviter, les bleues sont de qualité moyenne et les vertes d'excellente qualité. La qualité du châssis doit attirer l'attention : l'appareil peut supporter une charge de 100 voire 120 kilos pour les modèles adultes (60 kilos pour les modèles enfants) ; il ne faut surtout pas que le châssis se rompe en son centre, comme c'est le cas pour certains modèles premier prix. Les moteurs devraient idéalement fonctionner sous 350 watts minimum. Certaines options sont possibles, comme la technologie Bluetooth pour écouter la musique, la couleur des LED qui l'ornent et permettent aux autres usagers de prévoir la direction que l'appareil va prendre, la télécommande d'allumage. Il faut enfin penser à un sac de transport, qui facilitera sa prise en main (il pèse une dizaine de kilos) et le protégera de la poussière.

  • Quel est l'avantage d'un Hoverboard ? Le hoverboard est le cadeau idéal pour offrir par son utilisation liés aux loisirs, il est très apprécié des enfants qui désormais l'utilise comme un véritable outil de transport. Ou même pour les adules en quête de transport urbain ou même rural à travers des surfaces de campagnes en optant pour un hoverboard TOUT TERRAIN. Depuis quelques années, le Hoverboard est devenu de plus en plus répandu dans les rues de nos villes. Aussi apprécié par les adules que par les enfants.
  • Quel est l'inconvénient d'un hoverboard ? Son poids et sa stabilité lors des utilisations à grandes vitesses. L'hoverboard possédera une stabilité plus limitée qu'une gyroroue électrique lors des utilisations à plus de 15 km/h. Cependant si vous utilisez le hoverboard à travers un Hoverkart, vous n'aurez pas ce déséquilibrage lorsque vous utiliserez à plus de 15km/h.

Un moyen de déplacement à la mode

Adolescents et adultes sont séduits par l'hoverboard. Il en existe de toutes sortes : ainsi, à côté de la gamme originale s'est développée une gamme hoverboard 4x4, pour des appareils bien plus massifs et plus spécialisés destinés aux routes de campagne. Les déplacements sont plus agréables, très sympas, ne requérant quasi aucun effort pour avancer à une vitesse plutôt intéressante. Les utilisateurs de ce moyen de transport doivent respecter le code de la route des piétons, puisque en hoverboard, on roule sur les trottoirs.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.