Qu’est-ce qu’un Speedbike ?

Alexis Guiot - publié le 29/09/2020 à 18:00

En plein développement en France, le marché du Vélo à Assistance Électrique (VAE) dispose aujourd’hui une large offre et des modèles adaptés à tous les besoins. Parmi les VAE, on retrouve les Speedbike, des vélos disposant d’une assistance électrique pour aller jusqu’à 45 km/h. Contrairement aux vélos électriques classiques qui offrent une assistance électrique jusqu’à 25 km/h, les speed bike sont donc considérés comme des cyclomoteurs et sont soumis à une autre réglementation. En fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre vélo mais également de votre budget, vous pouvez opter pour ce nouveau type de vélo, particulièrement puissant et permettant de vous déplacer très rapidement. 
 

Le Speed bike : plus qu’un vélo

De plus en plus de français font aujourd’hui le choix de laisser leur voiture au garage et d’utiliser un vélo à assistance électrique pour leurs déplacements au quotidien. Dans cette catégorie de vélo, on retrouve de nombreux modèles avec des caractéristiques pouvant fortement varier. En effet, alors que les VAE classiques offrent une assistance électrique allant jusqu’à 25 km/h, la limite pour les speed bikes est, elle, fixée à 45 km/h. Une différence importante qui fait du speedbike un véhicule appartenant à la catégorie des cyclomoteurs. 
 

Pourquoi opter pour un speed bike ?

De par ses performances et ses capacités pour atteindre rapidement une vitesse élevée, ce type de vélo est particulièrement adapté pour réaliser des trajets d’une distance d’au moins 10 km. Pouvant être utilisé en ville comme à la campagne, ce type de vélo permet de se déplacer facilement sur tous les types de routes et sur des distances plus longues que pour un vélo électrique classique. En passant au speed bike, vous pouvez aisément vous déplacer, sans avoir à utiliser votre voiture. Les avantages de ce type de moyen de transport sont ainsi très nombreux : 

  • Vitesse de déplacement
  • Demande peu d’effort physique
  • Moyen de transport écologique
  • Pas de problèmes de bouchons ou de stationnement
  • Plus économique que la voiture

Faire le choix d’un speedbike, c’est donc choisir un moyen de transport rapide et polyvalent. En effet, de par son autonomie et ses capacités, il vous permet de parcourir sans effort de longues distances et à une allure plus élevée qu’un vélo électrique classique. Avant d’opter pour ce type de vélo, il convient donc de définir précisément quels sont vos besoins et quel usage vous souhaitez faire de ce nouveau transport.
 

Des critères de circulation spécifiques

De par ses caractéristiques, les règles de circulation du speed bike diffèrent d’un vélo électrique classique. En effet, le fait de pouvoir atteindre une vitesse de 45 km/h rend ce moyen de transport plus dangereux et doit donc être encadré différemment. Les règles de circulation en place ont donc pour objectif de protéger les conducteurs de ce type de vélo ainsi que l’ensemble des usagers de la route et les piétons. A l’instar d’une mobylette, plusieurs règles sont donc imposées aux conducteurs de speedbike : 

  • Obligation d’immatriculation du véhicule
  • Port d’un casque homologué et de gants obligatoire
  • Souscription à une assurance

Cette réglementation spécifique doit être prise en compte lorsque vous souhaitez acheter un speedbike. En effet, contrairement à un VAE classique, le speed bike vous contraint à respecter une certaine réglementation bien plus contraignante. 

A noter : pour les personnes nées après le 1er janvier 1988, il est nécessaire d’être titulaire du permis AM pour pouvoir utiliser un speedbike. 
 

Où peut-on conduire un speed bike ?

Malgré son nom, le speed bike n’est pas un vélo comme les autres et sa circulation est donc différente. En effet, appartenant à la catégorie des véhicules motorisés, le speedbike ne peut donc pas être utilisé sur les voies cyclables : “la piste ou la bande est exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues” (article R110-2 du Code de la route). En cas de non-respect de cette règle, le conducteur d’un speed bike s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 150 € et une immobilisation du deux-roues. 

Sauf dérogation prévue par l’article R431-9 alinéa 2 (dans de rares cas), les conducteurs de speedbike doivent donc emprunter la chaussée pour les voitures et autres véhicules motorisés. Ce point crée donc une différence particulièrement importante avec le vélo traditionnel ou le VAE classique. Si cette réglementation s’avère contraignante, il est important de garder à l’esprit que cette mesure permet de vous réduire les risques d’accident plus importants que représente ce type de véhicule. 

A noter : dans le cas où vous roulez sur des pistes cyclables avec votre speed bike, vous êtes passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 155 €. 
 

L’obligation d’immatriculer votre speedbike

Appartenant à la catégorie des cyclomoteurs, il est nécessaire de faire immatriculer votre speedbike selon l’article R317-8 du code de la route. Dans le cas où vous ne respectez pas cette obligation, vous vous exposez à une amende de 750 €. L’amende peut être encore plus lourde dans le cas où vous n’avez pas assuré votre véhicule. En effet, le défaut d’assurance est passible d’une contravention de 3 750 € et peut entraîner une immobilisation du véhicule par les forces de l’ordre. Cette réglementation est en place afin de protéger au mieux l’ensemble des usagers de la route et leur assurer une couverture en cas d’accident. 
 

Quelle assurance pour votre speed bike ?

Afin de respecter la législation et d’être parfaitement couvert en cas d’accident, il est donc nécessaire de souscrire à une assurance pour votre speedbike. A l’instar du cyclomoteur et des autres véhicules motorisés, il existe différents types de contrats vous couvrant sur un certains nombres garanties. En fonction de votre budget et des risques que vous souhaitez couvrir, il existe donc plusieurs formules : au tiers, intermédiaire ou tous risques. 

La souscription à une couverture au tiers est la couverture minimale obligatoire pour pouvoir rouler avec votre Speed bike. En effet, ce contrat vous permet, au minimum, d’être couvert sur la garantie Responsabilité Civile qui est obligatoire pour tous les usagers de la route avec un véhicule motorisé. 

Selon les contrats proposés, il est possible de profiter d’une prise en charge des différents risques auxquels vous pouvez être confronté : 

  • Garantie Personnelle du conducteur (couverture de vos dommages corporels en cas d’invalidité ou décès)
  • Assistance dépannage
  • Garantie dommages matériels
  • Garantie vol et incendie
  • Véhicule de remplacement
  • Garantie attentats
  • Garanties catastrophes naturelles et technologiques
     

Quel casque pour assurer votre sécurité ?

Etant donné que l’allure à laquelle vous pouvez vous déplacer avec un speedbike est bien plus importante qu’à vélo, l’équipement nécessaire pour garantir votre sécurité n’est pas le même. Pour être en règle, vous devez donc porter un casque homologué par un marquage CEE-ONU 22. Cette obligation est là pour vous protéger en cas de collision puisque la vitesse peut être potentiellement plus importante que sur un vélo électrique classique. 
 

VAE ou Speedbike : que choisir ?

D’apparence similaires, les Vélos à assistance électrique et les Speed bike présentent cependant de légères différences. La principale différence entre ces types de deux roues se fait au niveau de la puissance maximale du moteur : 250 W pour un vélo électrique, contre 500 W pour un speedbike. Cette différence fait que les conducteurs d’un speed bike bénéficie d’une assistance électrique permettant d’atteindre les 45 km/h contre 25 km/h pour les VAE classiques. La différence de puissance du moteur et la vitesse maximale font que le speedbike n’est plus considéré comme un vélo, mais comme un véritable véhicule motorisé. Cette différence au niveau des caractéristiques techniques va avoir un poids important dans votre choix. 

En effet, choisir un speed bike comporte des contraintes plus importantes que pour un vélo électrique classique : immatriculation, assurance, port du casque, circulation… Cependant, le speedbike présente l’avantage de vous permettre de parcourir une distance plus longue qu’un VAE à une vitesse bien plus élevée. Faire le choix d’un speed bike nécessite donc de prendre en compte tous ces éléments et d’évaluer au mieux les avantages que présente ce type de moyen de transport pour votre quotidien. 
 

Tous les guides mobilité responsable
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.